Le Cercle des poètes disparus

Le Cercle des poètes disparus
Avec Stéphane Freiss
  • Stéphane Freiss
  • Théâtre Antoine
  • 14, boulevard de Strasbourg
  • 75010 Paris
  • Strasbourg Saint Denis (l.4, l.8, l.9)
Itinéraire
À l'affiche du :
24 janvier 2024 au 26 mai 2024
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
Achat de Tickets

6 Nominations amplement méritées pour cette formidable adaptation du célèbre film.

Stéphane Freiss et les jeunes comédiens sont épatants, la mise en scène et l'adaptation sensationnelles.

Au Balcon est séduit, le public tout autant.

Courrez y !

Oh Capitaine, mon Capitaine...

Cette réplique du Cercle des Poètes Disparus résonne toujours.
Pour la première fois en France, le Théâtre Antoine adapte le film, avec dans le rôle du magnétique John Keating, Stéphane Freiss.
Ce professeur charismatique et iconoclaste inspire ses jeunes élèves s'ouvrant à la vie, loin du carcan des conventions qu'incarne leur établissement.
Histoire émouvante et contemporaine, la pièce célèbre l'amitié, l'émancipation, la transmission au moment où se dessinent personnalités et destins.

Un cri à la vie ! Un cri à la Liberté ! Carpe Diem ! Carpe Diem !

95

L'AVIS DE LA REDACTION : 9/10

Au commencement était un film.

Un film culte qui a marqué toute une génération.

Gérard Sibleyras, brillant auteur qu'on ne présente plus, nous en offre une version pour le théâtre qui a conservé toute son intelligence et sa sensibilité.
Olivier Solivérès, à qui l'on doit la mise en scène rythmée et inspirée, a eu raison de faire confiance à la virtuosité des comédiens.

Car autour de Stéphane Freiss, génial capitaine de navire d'une parfaite justesse, une bande de jeunes nous prouve que le talent n'attend pas le nombre des années.

D'une générosité et d'un naturel enthousiasmants, les six élèves de cette école aussi prestigieuse que rigoriste nous embarquent dans une épopée poétique.
Et nous prouvent que rien n'a plus de valeur que la liberté de penser.

Nul doute qu'Ethan Olliel - parfait dans le rôle de Neil Perry - Hélie Thonnat - bluffant dans celui du timide Todd Anderson - ainsi que leurs compagnons d'infortune ne connaissent une brillante carrière !
Audran Cattin est quant à lui irrésistible en galopin prêt à toutes les frasques.

La salle conquise se lève pour saluer les artistes.

Comme quoi les poètes ne disparaissent jamais tout à fait !
 
Sylvie Tuffier



Note rapide
8,6/10
pour 6 notes et 6 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
17%
5 critiques
Note de 8 à 10
83%
Toutes les critiques
8 avr. 2024
8,5/10
1
Ca commence par un peitt rockabilly sur scène (la grande classe !) et ca finit tout en émotions par le fameux "ô Capitaine mon Capitaine".

La mise en scène et les décors sont parfaits, les comédiens sont formidables - on apprécie que Stéphane Freiss, au demeurant très bon, laisse aux jeunes recrues la place d'exprimer leur talent - le texte est très fidèle au film.

Outre le célébrissime "Carpe diem", la pièce interroge (jusque littéralement dans la dernière scène) : qu'est-ce que vivre debout ? Comment résister à la superficialité, aux influences, à la facilité, à la masse ? Comment conserver son authenticité et son intégrité face au groupe, au dogme, à la norme ?

Si elle propose plusieurs solutions (parfois extrêmes), elle nous invite surtout à l'introspection et à la réflexion sur nos actions au quotidien.

Décidément, à voir !
19 févr. 2024
9/10
1
Magnifique adaptation du film.
Enormement d'émotion.
Un groupe de jeunes comédiens franchement impeccables.
Un Stéphane Freiss tellement juste et plein de charme pour incarner ce professeur à contre courant.
Il a su lui donner son caractère tout en conservant une désinvolture profonde.
Une mise en scène qui a su trouver un rythme et des astuces pour nous transporter entre les différents lieux.

Cette pièce est merveilleuse et touchera tout le monde pour ceux qui veulent vivre des émotions.
16 févr. 2024
9,5/10
1
Quel magnifique spectacle que ce Cercle des poètes disparus !

Tout est réussi, l'adaptation, la scénographie, la mise en scène d'Olivier Soliveres qui a tout compris du message du Captain John Keating : changer de perspective.
Et que dire de l'interprétation... Stéphane Freiss est lumineux dans le rôle du professeur iconoclaste qui revient enseigner dans son ancien lycée, la sévère Welton Academy, la littérature comme une matière vivante, une leçon de vie et non un objet figé, qu'on peut juger selon des idées préconçues et des valeurs mathématiques.
Il faudrait citer tous les comédiens, car la distribution est parfaite mais je me contenterais d'Ethan Oliel, vibrant et bouleversant dans le rôle de Neil Perry, Hélie Thonat parfait dans le rôle de l'élève timide qui va trouver sa voix et Audran Cattin dans le rôle de Charlie Dalton.
Le public ne s'y trompe pas ( et pourtant c'était un jour de "presse" avec beaucoup de journalistes et de professionnels) : 10mn de standing ovation et 20 mn pour sortir du théâtre Antoine totalement comble. A voir absolument.
#Carpe diem #Seize the day #deadpoetssociety
14 févr. 2024
7,5/10
1
Très très belle réussite! casting 5 étoiles. Très bonne adaptation... Foncez!
9 févr. 2024
9/10
3
Au commencement était un film.

Un film culte qui a marqué toute une génération.

Gérard Sibleyras, à qui nous devons de très jolis succès, nous en offre une version pour le théâtre qui a conservé toute son intelligence et sa sensibilité.
Olivier Solivérès, à qui l'on doit la mise en scène rythmée et inspirée, a eu raison de faire confiance à la virtuosité des comédiens.

Car autour de Stéphane Freiss, génial capitaine de navire d'une parfaite justesse, une bande de jeunes nous prouve que le talent n'attend pas le nombre des années.

D'une générosité et d'un naturel enthousiasmants, les six élèves de cette école aussi prestigieuse que rigoriste nous embarquent dans une épopée poétique.
Et nous prouvent que rien n'a plus de valeur que la liberté de penser.

Nul doute qu'Ethan Olliel - parfait dans le rôle de Neil Perry - Hélie Thonnat - bluffant dans celui du timide Todd Anderson - ainsi que leurs compagnons d'infortune ne connaissent une brillante carrière !
Audran Cattin est quant à lui irrésistible en galopin prêt à toutes les frasques.

La salle conquise se lève pour saluer les artistes.

Comme quoi les poètes ne disparaissent jamais tout à fait !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor