La double mort de l'horloger

La double mort de l'horloger
De Ödön von Horváth
Mis en scène par André Engel
Avec Caroline Brunner
  • Caroline Brunner
  • Natacha Régnier
  • Julie-Marie Parmentier
  • Ruth Orthmann
  • Tom Novembre
  • Antoine Mathieu
  • Arnaud Lechien
  • Manon Kneusé
  • Gilles Kneusé
  • Jérôme Kircher
  • Yordan Goldvaser
  • évelyne Didi
  • François Delaive
  • Yann Collette
  • Marie Vialle
  • Théâtre national de Chaillot
  • 1, place du Trocadéro
  • 75016 Paris
  • Trocadéro (l.6, l.9)
Itinéraire
Billets de 35,45 à 36,00
Evénement plus programmé pour le moment

Deux horlogers. Deux morts tragiques.

Le premier a été cruellement abattu. Le meurtrier a eu le culot de revenir sur les lieux du crime. La police part alors à sa poursuite. Effrayé, il se donne la mort dans la maison de ses parents...

Dix ans plus tard. Lors d'un cambriolage, un second horloger surprend les escrocs en flagrant délit. Il se fait assassiné. Le meurtrier parvient à s'enfuir. Par amour, une jeune femme le couvre même en lui offrant un alibi. Mais sitôt tiré d'affaire, l'homme la quitte pour en épouser une autre…

Ces deux faits aux troublantes similitudes sont mis en parallèle dans la pièce. La concordance des actes et les coups de théâtre rendent le suspense d’autant plus haletant.

Ödön von Horváth est un dramaturge du début du XXème siècle. Nombre de ses écrits ont été brûlés par les nazis à l’aube de la seconde guerre mondiale.

 

Note rapide
7,5/10
pour 3 notes et 2 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
33%
1 critique
Note de 8 à 10
67%
Toutes les critiques
25 nov. 2013
6/10
Les deux histoires, qui paraissaient séduisantes à la lecture du résumé, nous emmènent dans un univers noir, angoissant, qui met mal à l'aise... On est loin de la simple pièce policière. Un moment plus stressant que détendant.
19 oct. 2013
8,5/10
Fin connaisseur de l'œuvre d'Ödön von Horváth, André Engel met en écho de manière judicieuse et réfléchie deux pièces du dramaturge à Chaillot. Sur fond de fait divers sanglant, ce dyptique nous plonge dans les abysses du crime, sombres et opaques. Pièce chorale, La Double Mort de l'horloger brille par le talent de sa troupe, son dispositif scénique millimétré et sa réflexion sur la peur, l'aveu et la couardise.
Meurtre dans la rue des Maures et L'Inconnue de la Seine ont pour point commun de raconter l'assassinat d'un horloger mais dont le traitement diverge. Engel a eu l'excellente idée de placer ces deux textes en miroir, créant ainsi un système de parallèles astucieux et obligeant le public à établir des effets de liens constants.

Le spectacle s'ouvre sur Meurtre dans la rue des Maures et nous entraîne dans le quotidien d'une famille bouleversée par le retour d'un fils tourmenté et hagard, qui tuera un vieil horloger et finira par se pendre. L'Inconnue de la Seine se focalise autour de la relation entre un assassin et une étrangère. Les sujets de la protection amoureuse, du rejet et du sacrifice apparaissent comme primordiaux et structurent la pièce. Quelle délicieuse soirée passée à Chaillot ! Une intrigue opaque et passionnante, des comédiens au diapason, une scénographie merveilleuse, une réflexion poussée sur des thèmes universels. Bref, allez-y.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor