Kery James, Le Banlieusard Show

Kery James, Le Banlieusard Show
  • AccorHotels Arena
  • 8 Boulevard de Bercy
  • 75012 Paris
  • Bercy (l.6, l.14)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Le rappeur français Kery James sera sur la scène de l’AccorHotels Arena le 02 décembre 2019.

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
3 déc. 2019
9/10
6 0
Kery James.
Quel poète, quelle lucidité politique, quel engagement humaniste !
Ce concert de cet artiste-phare est de ceux qui font beaucoup de bien, un concert qui relaie un message mettant en avant de façon éclatante une valeur essentielle de notre République : la fraternité.

Après la diffusion sur Netflix de son film Banlieusards co-écrit et co-réalisé avec Leïla Sy, (je rappelle au passage que la plate-forme de streaming fut la seule à bien vouloir financer l'entreprise artistique), c'est peu de dire que le concert de Kery James était attendu !

Ce qui frappe immédiatement en pénétrant dans l'Arena, c'est la grande diversité du public.
Le public est métissé, avec des jeunes d'horizons différents, des moins jeunes aussi, et même des enfants.
L'image d'une France multiple, l'image de la France actuelle, celle que l'on aime, généreuse, riante, bon enfant, ouverte, tolérante, celle qui réfléchit, qui analyse, au clair avec elle-même.
Un public à l'image de l'artiste qui se produit ce soir.

Après une première partie dansée très réussie, assurée par le crew Juste Debout (qui se prépare pour la prochaine finale 2020, en mars prochain ici-même à Bercy), après un entracte, la salle est plongée dans le noir.
L'ingénieur du son pousse alors son premier potentiomètre. Le système sonore délivre à pleine puissance des infra-basses redoutables !

Enorme surprise !
Après un petit film le montrant en train d'arriver sur les lieux, Kery James apparaît... dans la fosse, au milieu des spectateurs. Comme un symbole !
De blanc vêtu. Avec un gilet pare-balles de la même couleur.
Il fend la foule durant un long moment pour arriver sur scène, et plus précisément sur une passerelle avançant elle aussi dans la foule.

La scène où l'attendent ses musiciens, qui ont débuté un beat implacable.

Pianiste, batteur impressionnant, percussionniste aux timbales cuivrées et à l'immense grosse caisse d'orchestre, deux Dj's...

Pour débuter, deux titres phares ! « J'rap encore » et « On veut du hardcore ! »
La température monte tout de suite en flèche. La voix grave, chaude, le flow de Kery James prend chacun aux tripes.
Les vers sont repris en chœur par la majorité des 16.000 spectateurs présents ce soir.

Cet homme est un grand écrivain, un vrai et grand poète !
Ses textes sont ciselés, précis, percutants, allant droit à l'essentiel.
Un vrai message humaniste se dessine au fur et à mesure du show.
Un message de tolérance mais également de responsabilité.

Vient ensuite un petit rappel : Coluche sur le grand écran video, présentant sa candidature en 1981. « Pour que ceux du haut puissent sentir la merde dans laquelle vivent ceux d'en bas... ».
Le message est clair.

Et voici « Racaille ».
En arrière plan, elle est désignée, cette racaille : sur l'écran, des charges récentes de CRS, des images de jeunes blessés par les forces de l'ordre, les conséquences de tirs de flash-ball et de lanceurs de balles de défense. Des yeux crevés... Des street-médics...

Vient ensuite Lettre à la République, le titre tellement attendu.

C'est le premier volet du message politique de Kery James.
Dans ce titre sont vilipendés ceux qui attisent les braisent, soufflent sur le feu, ceux qui voudraient faire s'embraser le pays, ceux qui voudraient une guerre civile. Un éditorialiste (que je ne nommerai même pas) est montré du doigt.
Réquisitoire également contre les extrémistes, les islamistes et autres fanatiques de tous bords.

Mais le message politique de Kery James n'est pas manichéen, à l'image du rappel de la question qu'il posait dans son spectacle « A vif », (cf ma critique ici-même), message repris dans son film :

« L'Etat est-il le seul responsable de la situation actuelle des banlieues? »

A travers différents titres, parmi lesquels « Vendetta », il va s'attacher à montrer que dans les cités, la rapacité, l'appât du gain, le manque de solidarité, le « chacun pour soi » sont responsables de bien des dérives générées par les jeunes eux-mêmes.
Alors que dans les banlieues, rappelle-t-il, on trouve de l'excellence, du talent, du désir de réussite sociale, malgré les difficultés, malgré les discriminations réelles dont sont victimes bien des mômes.
Et puis, reprenant le propos principal de son film, il va poser la question du choix.
Qu'est-ce qui fait qu'à tel ou tel moment un jeune emprunte la mauvaise direction, celle qui conduit à la prison ou encore à la balle de révolver fatale ?

Le message politique est fort, très fort.
Le public ne s'y trompe pas, applaudissant à tout rompre, ovationnant les vers, allumant les portables, scandant les refrains des différents titres.
Ici, pas de casquettes à l'envers, pas de caricatures...

Ici tout le monde est venu écouter de vrais textes.

De nombreux invités viendront rejoindre tout au long des deux heures et demi du concert l'hôte de la soirée, parmi lesquels Mouloud Achour, Thomas N'Gijol, les rappeurs Orelsan, Mouhammed Alix, Eklips, et un autre poète, Grand Corps Malade.

Le show se terminera par deux derniers messages « J'écris », qui témoigne du besoin d'écrire, encore et toujours, et puis « En vérité je ne suis qu'un homme ». L'humilité.

J'ai à mon actif un certain nombre (pour ne pas écrire un nombre certain) de concerts à Bercy.
J'ai rarement vu autant de communion et d'enthousiasme !

Kery James possède un extraordinaire charisme, en plus de son talent d'auteur et de musicien.

Oui, je me répète : c'est un moment musical qui fait beaucoup de bien, un moment lucide, sans compromis, un moment qui met en avant la fraternité, la solidarité, la tolérance et le vivre-ensemble.
Tout ce dont notre pays a le plus besoin. Tout ce qui lui manque tellement.
Un concert important !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Musique
Talent des artistes
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor