Jimmy Savile, un silence assourdissant

Jimmy Savile, un silence assourdissant
  • Théâtre Silvia-Monfort
  • 106, rue Brancion
  • 75015 Paris
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Jimmy Savile, disparu à 84 ans, était une icône de la télévision britannique, connu pour ses tenues excentriques, son éternel cigare, il fut anobli par la reine pour ses activités philanthropiques. Sa mort en 2011 a donné lieu à des funérailles uasi nationales. Moins d’un an plus tard, la belle image vacillait alors que des révélations sur son passé de violeur et de pédophile se multipliaient. A travers cette sombre histoire, ce qui frappe, c’est le silence assourdissant qui a entouré cette « affaire ». Qu’est-ce qui pouvait retenir des personnes de parler quand elles savaient qu’un homme commettait l’irréparable ?

Ce projet aborde l’épineuse question de la responsabilité collective. A travers ce cas sordide et symptomatique d’une société fascinée par la télévision et par les personnalités du monde du divertissement, Pierre-Marie Baudoin explore le faisceau de complicités, d’appuis politiques, de compromissions qui ont conduit des hommes et des femmes à laisser faire et à se taire. Sur scène, 4 comédiens et un groupe de musique en live, Okay Monday, constitué de 4 jeunes musiciens aux influences “pop rock” des années 70.

 

Note rapide
8/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
18 févr. 2016
8/10
64 0
Décoré par Jean-Paul 2, par Margaret Thatcher alors premier ministre, anobli par la reine, Jimmy Savile était une star de la télévision qui utilisait sa renommée pour collecter de l'argent pour les œuvres de bienfaisance.

Un an après sa mort en 2011 l'opinion découvre qu'il a été un monstre pendant des années, un prédateur sexuel qui a abusé plus de 500 victimes le plus souvent jeunes et en situation de faiblesse. L'enquête a révélé que Jimmy Savile usant de sa notoriété a pu circuler librement, avec l'accord des autorités, dans les prisons, les hôpitaux psychiatriques ou il a pu sévir en toute impunité.

Le parti pris est de montrer ici, Jimmy Savile, ses victimes et le groupe de pop Okay Monday jouant sur toute la durée du spectacle de la musique live des années 70-80 : Culture Club, Queen, Simon et Garfunkel. Les spectateurs ne peuvent être que sensibles aux témoignages sordides des victimes et au cynisme de Jimmy Savile mis en valeur par la vidéo omni-présente (et pas toujours pertinente).
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor