Femme Non Rééducable

Femme Non Rééducable
  • Théâtre des Quartiers d'Ivry
  • 69, avenue Danielle Casanova
  • 94200 Ivry-sur-Seine
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

"Je me limite à raconter des faits.
Les faits : tels qu’ils se produisent, tels qu’ils sont.
Ça peut paraître la chose la plus simple,
ici, c’est la plus difficile.
Et ça coûte un prix fou. Quel prix ?
Le prix que tu payes quand tu ne pratiques plus
un métier, mais tu entres en guerre.
Tu combats. Tu te sens un combattant."

La journaliste russe Anna Politkovskaïa était une icône de la presse indépendante russe. Elle s’est rendue régulièrement dans les zones de combats en Tchétchénie et dans des camps de réfugiés au Daghestan, puis en Ingouchie, dénonçant la barbarie de l’armée russe et les conditions inhumaines des populations victimes de cette guerre. Ses enquêtes de terrain et son statut d’ovni dans une presse russe plutôt apathique, pratiquant l’autocensure, en ont fait, de son vivant, une journaliste reconnue et saluée à l’étranger. En 2006, elle est assassinée à Moscou.


Sous la forme d’un journal, Stefano Massini relate, sans pathos, les propos de la journaliste. Il se sert de notes, d’interviews, de lettres. Nous en faisons une lecture qui prendra l’aspect d’une conférence de presse, car il est urgent de nous souvenir du courage de cette femme et de son combat pour la liberté d’expression.
Maïa Sandoz

 

Note rapide
7/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
1 critique
6 mars 2016
7/10
49 0
En octobre 2006, Anna Politkovskaïa est retrouvée assassinée à son domicile à Moscou. Cette journaliste et militante des droits de l'homme était dans l’œil du Kremlin pour sa couverture et ses dénonciations de la barbarie de l’armée russe pendant le conflit en Tchéthénie. Stephano Massini s'est basé sur les articles, les notes, les correspondances et les interviews de la journaliste pour écrire cette pièce.

Insoumission était la thématique des lectures mises en espace de la saison du Théâtre des Quartiers d'Ivry. Thème que Maïa Sandoz illustre, avec ses complices habituels (Adèle Haenel, Aymeric Demarigny, Paul Moulin, Elisa Bourreau), en reprenant sous la forme d'une conférence de presse le texte de Stephano Massini sur l'emblématique Anna Politkovskaïa femme insoumise.

Nous avons bien aimé.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor