EXIT

EXIT
De Stéphane Laporte, Gaëtan Borg
Mis en scène par Patrick Alluin
  • Théâtre de la Huchette
  • 23, rue de la Huchette
  • 75005 Paris
  • St-Michel (l.4, RER B et C)
Itinéraire
Billets à 22,00
À l'affiche du :
5 juin 2021 au 28 août 2021
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 15:00
    • 21:10
Achat de Tickets

En pleine campagne du Brexit, le cœur d’une jeune scénariste de jeux vidéo balance entre un Français et un Anglais, tandis que son destin emprunte un chemin similaire à celui de son héroïne, Alienor d’Aquitaine.

Dans un théâtre aux allures d’Eurostar, une étonnante confrontation des mondes (réels et virtuels), mais aussi des époques, au fil de pérégrinations musicales révélatrices de choix impossibles, à l’issue inattendue…

 

Exit, la nouvelle pièce du Théâtre de la Huchette.

Note rapide
8/10
pour 5 notes et 5 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
5 critiques
Note de 8 à 10
100%
Toutes les critiques
14 juil. 2021
8/10
0
Le plaisir de retourner à la Huchette depuis que son directeur Franck Desmedt a décidé que c’était une scène faite pour le théâtre musical, est toujours aussi fort ! Exit, la nouvelle pièce à l’affiche ne fait pas exception et se révèle aussi sympathique que les pièces musicales qui ont précédées : La poupée sanglante, Comédiens ! ou Huckleberry Finn.

C’est l’histoire de Sybille, scénariste de jeux vidéo, qui imagine un nouveau jeu autour de la reine Aliénor d’Aquitaine. En pleine campagne du Brexit, campagne clivante s’il en est, elle se retrouve à avoir le cœur partagé entre un scénario de jeu bien fumeux ou un scénario plus profond qui semble plus proche son moi intime. Elle a aussi le cœur partagé entre un Français Antoine, accessoirement son boss de sa société de jeux vidéo et un Anglais Mark, graphiste de talent. Vous l’avez compris le thème de la pièce sera le choix… dans un univers totalement dépaysant !

Le dépaysement démarre dès la première scène : nous assistons médusés à ‘Marie -Antoinette et les moutons Danton’ avant de comprendre de quoi il retourne et de rire tout comme le reste de la salle à gorge déployée. Mêler l’univers des jeux vidéo avec l’Histoire et la vie mouvementée du Sybille est un sacré mélange détonnant et ça fonctionne bien : on alterne entre la comédie romantique et l’univers déjanté des jeux. C’est sacrément réussi ! Les changements de tons et de genres favorisent une attention continue des spectateurs. On ne rentrera pas dans les détails car il faut vous réserver quelques surprises.

Bien sur tout cela est un régal des yeux et des oreilles grâce au travail d’une équipe soudée et talentueuse : Patrick Alluin, Gaétan Borg, Stéphane Laporte et Didier Bailly. N’oublions pas les comédiens qui sont excellents tant en comédie qu’en chant : Marina Pangos qui nous fait vivre les affres des choix qu’affronte Sybille, Simon Heulle qui est le french boss éternel ado et Harold Savary qui so british !

Bref, c’est encore un pari réussi pour la Huchette qui est clairement un haut lieu du théâtre musical !
4 juil. 2021
9/10
2
Cette pièce c’est précisément ce dont on a besoin aujourd’hui : du théâtre qui fait du bien ! En ce moment quand on me demande un conseil théâtre c’est toujours avec une petite précision : « attention, hein, pas un truc prise de tête ! » Ça tombe bien, c’est exactement ce qu’on a trouvé niché dans le si sympathique et historique théâtre de la Huchette. La pièce commence par un numéro étonnant et intrigant : mais où est-ce que je suis tombée ? Qui m’a conseillé ce plan bizarre ? Et puis tout prend son sens, on est emporté par leur aventure, on s’attache à ces trois personnages et l’on finit par redouter le dénouement…

Exit c’est une alternance de chansons et de scènes jouées qui s’enchainent parfaitement, une mise en scène simple et efficace et une histoire bien sympa. On y trouve un petit côté Jacques Demy comme on l’aime, mais aussi des chansons complétement délirantes très second degré pour éviter de se prendre au sérieux.
Les trois comédiens/chanteurs tiennent leur partition à la perfection : jolies voix et jeu sincère. Un plaisir !
C’est à la fois drôle, gai, émouvant et complètement déjanté.
Une comédie pétillante et « feel good » parfaite en ces temps bien moroses
A voir de toute urgence !!
1 juil. 2021
8,5/10
0
J'ai découvert Exit en avant-première presse aujourd'hui au Théâtre de la Huchette et j'ai été conquise. J'ose dire que c'est un coup de coeur.

Il est dans l'air du temps, quelques années après le vote qui a initié le Brexit. Il traite subtilement de l'ostracisme. Il est d'une très grande qualité musicale. Les voix des trois comédiens sont d'une justesse irréprochable (et quel bonheur de les entendre sans micro HF). Il ose commencer par la dérision, dans un humour très bristish et petit à petit prend de la profondeur. Il est drôle, souvent très, parfois à peine, régulièrement savoureusement subversif. Il fourmille de références culturelles, musicales, historiques, contemporaines (les cuisiniers des shows télévisés en prennent pour leur grade).

Faut-il que j'ajoute des arguments ? C'est un spectacle qui est beaucoup plus profond qu'il en a l'air … et la chanson ! Et après cette longue période sans théâtre, c'est le type de soirée qui fait vraiment du bien et qui peut rassembler tous les publics.

On nous annonce une comédie (musicale) romantique et c'est bien cela. Il est justifié de mentionner le caractère musical entre parenthèses parce que le spectacle n'est pas que cela. J'ai même été surprise par l'arrivée de la première chanson. Trop souvent les interprètes des comédies musicales sont d'excellents chanteurs mais de piètres acteurs. Ici pas du tout. Harold Savary, Marina Pangos et Simon Heulle ont les trois talents fondamentaux : chanter, jouer et danser.

La parenthèse ne signifie pas que l'aspect musical ait été sacrifié, loin de là. Les inspirations médiévales rencontrent les codes musicaux et sonores du jeu vidéo. Exit évoque l’orient avec "Aliénor aux croisades", Versailles avec "Marie-Antoinette et les moutons Danton", la musique des troubadours dans "Trouba-dance", lequel s'inscrit parfaitement dans des tonalités contemporaines de slam. On se régale.

Le décor est intelligemment conçu par Sandrine Lamblin pour occuper la minuscule scène de la Huchette sans qu'on ait de sentiment d'étouffement. Une astuce permet de projeter autant que nécessaire des captures d'écran pour que le public ne perde rien des jeux video dont la création s'effectue en live pendant la représentation. Les animations de Stéphane Gérard sont plutôt réussies, même si elles ne sont pas ma tasse de thé.

Les costumes de Julia Allègre sont efficaces. Les chorégraphies de Mariejo Buffon sont pertinentes et totalement appropriées, jamais superflues.

On boit plus de champagne que de thé mais on mange des huîtres. D'ailleurs nos voisins britanniques adorent les déguster chaudes, souvent enrobées de bacon. Je les rejoins puisqu'il y a quelque jours j'avais publié sur le blog une recette d'huitres au barbecue (et je vous jure que je ne savais rien du scénario du spectacle).

Les auteurs situent l'intrigue en pleine campagne du Brexit, en 2016, pour le référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l’Europe. C'est une toile de fond métaphorique, prétexte à faire osciller la vie affective des trois personnages. Les anglais hésitent. Le cœur d’une jeune scénariste de jeux vidéo balance lui aussi, mais entre un Français et un Anglais, tandis que son destin emprunte un chemin similaire à celui de son héroïne, Alienor d’Aquitaine. C'est une excellente idée de combiner tous ces ingrédients en rappelant un épisode peu connu de l'histoire commune de la France et de l'Angleterre qui ont bien failli être dirigés par la même maison royale.

La salle du théâtre devient une annexe d'un Eurostar, où nous accueille un chef de cabine qui rappelle les gestes barrières …Il a juste oublié de préciser que la sortie ne se fait pas sur la scène comme le rideau pourrait le faire croire (private joke que vous apprécierez après avoir vu la pièce). Nous voici embarqués au coeur de multiples confrontations des mondes (réel et virtuel), mais aussi des époques, au fil de pérégrinations musicales révélatrices de choix impossibles, et offrant de plus une issue inattendue… loin des classiques happy ends, ce qui est plutôt malin.

Comme Franck Desmedt, le directeur de la Huchette, a eu raison de miser sur une programmation qui fait une belle place au théâtre musical. Les derniers trophées de la comédie musicale ont été remis en juin 2019 et je ne sais pas s'il y aura bientôt de nouveaux, mais je parierais sur plusieurs statuettes pour Exit. Stéphane Laporte et Gaétan Borg avait reçu le Trophée du livret de Comédie Musicale pour la Cigale sans la fourmi où Marina Pangos et Simon Heulle étaient déjà distribués. Je les avaient vus au festival d'Avignon 2019.

La Huchette en avait gagné l'année précédente quelques-unes avec Comédiens !

Les touristes anglais ne viendront pas cet été, la faute au Covid plus encore qu'au Brexit. Dommage, car il aurait été intéressant de scruter leurs réactions face à l'exposition des rapports franco-anglais, houleux depuis si longtemps.
20 juin 2021
9,5/10
0
Une comédie musicale drôle et joyeuse. Les acteurs et musiques son top. Un très bon moment au théâtre de la Huchette.
... Un agréable moment. Un plaisir musical et estival à déguster sans modération.
Afficher le commentaire
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor