top5 (1)

Chicago

Chicago
  • Théâtre Mogador
  • 25, rue de Mogador
  • 75009 Paris
  • Trinité (l.12), Havre-Caumartin (l.3, l.7, l.8, l.9, RER A et E)
Itinéraire
Billets de 25,00 à 150,00
À l'affiche du :
18 septembre 2018 au 31 janvier 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 16:00
    • 20:00
    • 20:30
Réservation de tickets

1920, Chicago. Roxie Hart, artiste dans un cabaret, assassine son amant.

En prison, elle est confrontée à Velma Kelly, double meurtrière mais surtout, chanteuse de jazz et idole de Roxie. Grâce à un avocat, Billy Flynn, les deux femmes trouveront la voie de la liberté et surtout celle du succès.

 

Chicago le musical, créé en 1975 aux Etats-Unis, est l’œuvre de trois grands auteurs : John Kander, Fred Ebb et Bob Fosse. Le revival est depuis plus de 21 ans à l’affiche à New-York et détient à ce titre le record de longévité.

Chicago est devenu un show emblématique de Broadway. Ses airs jazzy, ses chorégraphies spectaculaires, sa modernité et son ambiance sulfureuse en font un show à part, d’une folle exigence artistique. 

En 2002, Chicago a également été adaptée au cinéma avec Catherine Zeta-Jones et Richard Gere.

Après Grease la saison passée, encore un show à gros budget sur la scène du Théâtre Mogador.

 

16

La critique de la rédaction : 7/10. Une belle comédie musicale mais le Théâtre Mogador nous a habitué à encore mieux.

L'histoire de ces femmes emprisonnées pour avoir tué leur mari est bien écrite. Cette adaptation se révèle pleine d'humour. Les personnages de l'avocat et de Monsieur Cellophane sont vraiment très drôles.

5 ou 6 chansons valent vraiment le détour car en plus d'être belles, les paroles sont géniales.
Dommage que d'autres morceaux plombent le rythme, en créant des longueurs.

Nous qui apprécions la multitude de décors tous plus beaux les uns que les autres dans les comédies musicales qui font le tour du monde, avons été déçus par l'unique décor de Chicago, plutôt sobre. Nous avons la chance de voir les musiciens qui font partie intégrante du spectacle en étant disposés sur plusieurs niveaux au milieu de la scène. Le problème est que ce choix laisse beaucoup moins de place aux acteurs pour jouer.

Un bon moment malgré ces petites réserves.

Note rapide
7,1/10
pour 9 notes et 6 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
3 critiques
Note de 4 à 7
67%
3 critiques
Note de 8 à 10
33%
Toutes les critiques
31 oct. 2018
10/10
5 0
En se renseignant sur l'histoire de cette oeuvre, je note que ce spectacle, qu'il soit présenté sur les planches ou bien sur grand écran, est avant tout une performance incroyable mêlant musique, théâtre, danse et chant, le tout avec une élégance "scandaleusement chic". Et pour cela, l'adaptation française de Stage Entertainment (conforme à celle que l'on peut voir à New York) ne déroge pas à la règle. Aussi, dès les premières secondes du show (qui, pour moi, était donc une grande découverte), emportée sur des sonorités jazzy en plein cœur du Chicago des années 1920, j'ai été littéralement scotchée et bluffée par cette belle mise en avant de l'Art du spectacle musical.

Une mise en scène épurée mais qui nous en met plein la vue :

Pour la mise en scène de cette adaptation française, la production Stage Entertainment a l'honneur de travailler avec la chorégraphe Ann Reinking (première interprète de Roxie Hart pour la reprise du spectacle en 1996).
Avec une mise en scène semblable à celle de Broadway, c'est-à-dire très épurée, sans décor ni changements importants de costumes, on retrouve l'imposant orchestre live en plein milieu de la scène. Composé de 14 musiciens et faisant partie intégrante du show, on a l'impression que l'orchestre est présenté un peu comme le "M.C." car il officie dans la narration de l'histoire, la présentation des entrées et sorties des personnages. J'ai particulièrement apprécié cette place importante donnée aux musiciens qui, au final, contrôlent chaque seconde de l'histoire par la musique (versions originales), ainsi que les bruitages du spectacle (avec notamment une grande précision en fonction du jeu des artistes).
Et puis, il y a aussi la danse... Avec des chorégraphies très travaillées dans le style Bob Fosse, on retrouve des figures de toute beauté : tout y est cadré au millimètre près. D'ailleurs, j'ai été particulièrement bluffée par le tableau Cell Block Tango, le tableau We Both Reached For The Gun où Billy Flynn utilise Roxie Hart comme une marionnette, ainsi que le tableau du procès de Roxie Hart présenté de manière spectaculaire.
Je n'ai pas non plus été insensible aux voix magistrales et au jeu théâtral très juste, où chaque protagoniste, que ce soit les personnages principaux ou l'ensemble, est mis en avant et où l'on s'attache ici facilement à chacun d'entre eux parce qu'ils déclenchent en nous plusieurs émotions tout au long de la représentation (c'est ici un des éléments clefs pour montrer toute la beauté d'un vrai spectacle vivant, à mon goût).

Qui dit Théâtre Mogador, dit "adaptation française" :

Venons-en maintenant à la traduction française. Certains diront qu'ils préfèrent la version anglaise quelque soit le spectacle, mais ici, après avoir vu le show, je me rends compte que la traduction est importante pour la bonne compréhension de l'histoire (surtout si l'on n'a pas vu le film), et ici c'est une adaptation de qualité !
En effet, dans Chicago, le Musical, chaque tableau a son importance dans l'histoire, et l'adaptation est donc essentielle. La version française de Chicago présentée à Mogador est directement inspirée du spectacle présenté à Broadway, avec une bande-son identique (et tout aussi entraînante !).
Certes, j'ai toujours une petite appréhension à l'idée d'entendre en français des titres que j'ai toujours eu l'habitude d'entendre en anglais, mais je pars du principe que Stage Entertainment fait preuve depuis des années de suffisamment d'expérience et d'un grand savoir-faire dans la conception de comédies musicales adaptées au public français.

Une histoire et un message de fond qui nous parlent encore aujourd'hui :

Chicago, le Musical, c'est aussi la mise en avant de femmes qui ne se laissent pas marcher sur les pied, à la fois fortes et déterminées dans leurs rapports face aux hommes qui les trahissent ou les blessent.
On note aussi l'impact des médias dans l'influence qu'ils ont sur la pensée des gens, chose très présente dans l'histoire tout comme de nos jours également. Ici, c'est l'exemple du personnage de Roxie Hart qui nous démontre bien cette influence avec son désir de faire la Une des journaux.
Alors, vous l'aurez compris, je crois qu'ici, on part sur un bon gros coup de cœur pour Instants Spectacles. A la fois drôle, fin et touchant, tout (absolument tout) est rassemblé pour en faire un spectacle somptueux, sophistiqué, de la mise en scène à la mise en avant des arts vivants (danse, musique, théâtre, chant), en passant par des artistes pluridisciplinaires bluffants et duquel on ressort en ayant l'envie de danser en fredonnant l'air de All That Jazz. Encore une jolie pépite signée Stage Entertainment qui ne m'a pas laissée indifférente, et qui m'a même particulièrement impressionnée. Alors, on n'hésite pas et on va vite découvrir ce spectacle digne de Broadway !
28 oct. 2018
5/10
5 0
J'ai adoré le film Chicago et écoute très régulièrement la BO. Qu'elle ne fut pas ma déception ! Le fait que toutes les chansons soient traduites a beaucoup joué. Si vous les connaissez bien, fuyez. Sinon peut être serez vous moins sévère que moi.

Le jeu des actrices est inégal entre Sofia Essaidi qui est très bonne et sa comparse qui surjoue en permanence.
Et également très déçu par les décors, qui sont assez pauvres et ne changent pratiquement jamais.
7 oct. 2018
6,5/10
8 0
J’étais très excitée à l’idée de voir Chicago ! J’avais adoré le film, qui est un beau classique.
J’avais beaucoup d’attente qui n’ont pas toutes été comblées. En effet, j’ai trouvé la scénographie épurée (un peu trop), les décors inexistants et les costumes, comment dire? Toujours les mêmes.

Les très beaux effets de scénographie présents dans le film ne le sont pas à Mogador et c’est bien dommage. Pour une comédie musicale sur les années folles on s’attend à un peu plus de paillettes ! Dommage.
6 oct. 2018
7/10
7 0
J'ai été un peu déçu par cette production, surtout après le très réussi "GREASE".

Il y a pas mal de longueurs, j'avoue m'être un peu ennuyé surtout après l'entracte, beaucoup trop de dialogues et pas assez de musique et de danse. La scène est petite et ne permet pas de dérouler de vraies chorégraphies.

Côté décor, un seul tableau ! Cela ne permet pas de dynamiser cette comédie.
24 sept. 2018
8/10
11 0
Qu'on se le dise, à Mogador, "Il faut que ça jazz", et ça n'y manque pas.

Une très belle réussite, avec un premier tableau qui swingue et accroche tout de suite : des voix sublimes, des harmonies superbes, et des danseurs sensuels qui forment un ensemble enchanteur.

L'orchestre, présent directement sur scène, a une double fonction, puisque dans cette scénographie épurée et minimaliste, c'est aussi un élément de décor. Les costumes aussi étonnent, tenues de représentations, nous évoquant le côté irréaliste de l'action, de ses personnages : on est au spectacle, dans leur réalité aussi.

La mise en scène est ici, comme c'est l'habitude à Mogador, identique à la production jouée actuellement sur Broadway (et où il fait partie des records de longévité, pas mal !).
La version française a juste traduit le livret et les chansons (avec brio, par Nicolas Engel qui avait déjà signé les adaptations du Fantôme et de Grease), et point positif, la salle est équipée d'un surtitrage pour que nos amis anglophones puissent aussi profiter de cette production parisienne.

On évitera simplement d'y venir avec de trop jeunes enfants, les thématiques un peu grivoises étant omniprésentes tout au long des tableaux (et servies par de bien séduisantes danseuses).

Les personnages, avec peu de scènes de jeu, disent tout en musique, avec d'inoubliables chorégraphies et des interprétations réjouissantes, en particulier celle de Carien Keizer qui prête ses traits à Roxie : la comédienne a déjà endossé ce rôle dans la version allemande du musical, et on sent toute l'étendue de son talent dans ce personnage qu'elle connaît par coeur.

On comprend aisément, avec tous ces ingrédients, comment ce show est devenu un classique dans le monde entier : Paris ne sera pas en reste !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Musique
Talent des artistes
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor