Célébration

Célébration
De Harold Pinter
  • Théâtre de Belleville
  • 94, rue Faubourg du Temple
  • 75011 Paris
  • Goncourt (l.11)
Itinéraire
Billets à 26,00
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Dans un restaurant huppé d'une capitale européenne, deux couples fêtent un anniversaire de mariage et un troisième célèbre une promotion.

L'ultime pièce de Pinter à la fois crue, drôle et terriblement actuelle, livre des personnages exposés comme en vitrine, piégés dans un funambulisme absurde entre le bien et le mal.

Note rapide
7/10
pour 3 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
2 critiques
Note de 4 à 7
67%
1 critique
Note de 8 à 10
33%
Toutes les critiques
10 avr. 2019
7,5/10
1 0
Dans un restaurant londonien branché, Lambert et Julie fêtent leur anniversaire de mariage en compagnie de Prue et de Matt.
Au cours de leurs discussions superficielles et quelque peu grivoises, nous apprenons que Lambert et Matt sont fiers de leur profession et méprisants vis-à-vis des démunis.
*Nous sommes conseillers stratégie pour maintenir la paix (A quel prix ?)
Leurs épouses, petites bourgeoises imbues imposent une image d’elles sociale et bienveillante.
*Nous nous occupons d’associations humanitaires.

Ils sont arrogants, cruels et légèrement vulgaires. Les chansons paillardes fusent
La goujaterie de Lambert est grandiose ; il évoque le grand amour de sa vie en présence de sa femme éberluée.

Ils vont lier connaissance avec leurs voisins de table.
Rusell banquier, fête sa promotion avec son amoureuse Suki quelque peu aguicheuse et charmeuse. Ancienne maitresse de Lambert et autrefois secrétaires se prêtant aux avances de ses patrons.

Les rapports de force vont surgir, la vie amoureuse est réduite à peu de chose ; promotion, coucherie, ascension sociale.
L’hypocrisie est grande, chacun se raccroche à ses illusions pour ne pas sombrer.
Au milieu de cette société en péril, le serveur nous conte la vie culturelle de son grand-père. C’est un personnage émouvant qui réchauffe cette société dépravée d’un peu d’humanité.
La mise en scène de Jules Audry est vivante, dynamique, originale et pertinente. Les comédiens Quentin Dassy, Francesca Diprima, Léa Fratta, Faustine Koziel, Orane Pelletier, Garion, nous emportent dans leurs délires avec brio. C’est drôle et cruel, loufoque et dramatique. C’est toujours un grand plaisir de retrouver Harold Pinter.
... Un fichu beau travail, surprenant et captivant, cru et cruel, qui sert ô combien le théâtre de Pinter. Un spectacle agréable, drôle et déconcertant, que je recommande vivement de découvrir.
Alors ? Bonsoir Messieurs-dames, avez-vous réservé ? Bien sûr, votre table est prête. Prenez place dans un restaurant quelque part en Europe, d'un certain standing. Face à vous, telle la Cène, trois couples vous font face. Deux d'entre eux dînent ensemble et fêtent un anniversaire de rencontre.

Les femmes sont sœurs et travaillent dans des organisations humanitaires tandis que leurs compagnons sont des "conseillers en stratégie". Ces étiquettes sociales ne sont que des mascarades. Côté cour, le troisième couple se compose d'un banquier et d'une institutrice, ex-secrétaire dodue pelotée par la hiérarchie. Pour saupoudrer le tout d'une ambiance anxiogène, un serveur vagabonde, en tenue écossaise, avec sous le bras les cendres de son très regretté grand-père. Les responsables du restaurant se font discrets pour ne pas ennuyer leurs clients qui eux-mêmes, sont dérangés. L'angoisse est servie dès les amuses-gueules, celle qui prend aux tripes. Tous les comédiens s'enfarinent la gueule quand ils n'ont pas les yeux exorbités en fixant le public. Les mots sont servis sur un plateau d'argent car entre les lignes on comprend les non-dits et les sous-entendus. Une saveur en cache une autre. Chacun semble vouloir démontrer par A + B qu'il est heureux dans sa vie pas folichonne.

Chacun est à fleur de peau, déséquilibré et/ou psychopathe. Les verres sont bus cul-sec, le mal-être n'est pas dit mais clairement visible. Ils sont sur un fil. Les comédiens, élèves de la troisième année de l'école des Enfants Terribles, sont très prometteurs. La pièce est originale et la névrose est entièrement restituée. Le jeu expressionniste, avec les yeux qui ne clignent presque pas et les grands sourires forcés, est un pur régal.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor