Affreuses, divines et méchantes

Affreuses, divines et méchantes
Avec Emeline Bayart
  • Emeline Bayart
  • Opéra Comique, salle Favart
  • 1 Place Boieldieu
  • 75002 Paris
  • Grands Boulevards (l.8, l.9)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

La comédienne-chanteuse Emeline Bayart mêle humour et poésie dans un hommage théâtral à la chanson française.

L’art de raconter des histoires par le biais de la chanson et des opérettes, de la Belle époque à nos jours. Paroliers et compositeurs : Galoppe d’Onquaire, Mireille, Jean Nohain, Jamblan, Alec Siniavine, Harry Fragson, Anne Sylvestre, Michel Rivegauche, Albert Willemetz, Paul Bernard, Louis Byrec L’Opéra Comique se transforme en club musical et propose un début de soirée lyrique à l’heure de l’apéritif.

Dans la petite Salle Bizet à l’atmosphère chaleureuse, les artistes ont carte blanche pour revisiter le répertoire lyrique et célébrer la chanson.

Pour partager autour d’un verre ces moments décalés et joyeux, passez par le 8 rue Marivaux !

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
13 mars 2020
9,5/10
3
Les fidèles lecteurs de ce site le savent bien : je suis un vrai fan du travail d'Emeline Bayart.
Je vous rappelle ce que j'avais écrit à propos de son passage au Caf' conc' le Kibélé.
C'était ici :

Emeline Bayart - D'elle à lui - De la cour au jardin
http://delacouraujardin.over-blog.com/2020/02/emeline-bayart-d-elle-a-lui.html

J'avais donc hâte de la retrouver, cette fois-ci à l'Opéra Comique, pour un autre récital, intitulé cette fois-ci Affreuses, divines et méchantes.

Le principe de ce deuxième spectacle est le même.
Melle Bayart a sélectionné une vingtaine de chansons tirées du répertoire du Caf' Conc' ou quelquefois des titres plus récents.


Ces chansons, ce sont des petits morceaux de vie, des mini-pièces de théâtre, qui nous racontent des des femmes (surtout...) et quelques hommes confrontés bien souvent à l'adversité, à des tracas surréalistes, des problèmes de couple, ou encore des situations paroxystiques.
D'où le titre en question.

Les textes choisis sont très drôles, des instantanés exacerbés de la vie quotidienne que la comédienne-chanteuse interprète une nouvelle fois de façon hilarante.
Mais qu'est-ce que j'ai ri !

Emeline Bayart déploie à nouveau sa formidable vis comica, son énergie, son humour ravageur pour interpréter de façon drôlissime, parfois burlesque ces chansons-là.

Elle est avant tout comédienne, Emeline Bayart, ce qui lui permet de nous faire vivre devant nous ces personnages multiples et variés.

C'est ainsi que nous ferons la connaissance de cette femme qui nous dit « J'ai un faible pour les forts ». Cette chanson fut interprétée naguère par Pauline Carton.

Inoubliable également cette interprétation de « Je suis pocharde », que popularisa Yvette Guilbert.
La comédienne parvient à chanter toujours aussi bien en jouant le personnage d'une noceuse ayant abusé du Moët et Chandon...
Le public hurle alors de rire, et n'en croit pas ses yeux.
Oui, le champagne coule... (Et je n'en dis pas plus...)

Beaucoup de titres également avec des doubles sens et autres sous-entendus nous tirent bien des rires, comme « La tour Eiffel », interprétée naguère par Marguerite Duval.

A ses côtés, l'excellent Manuel Peskine au piano est toujours aussi imperturbable, campant quant à lui un personnage sévère, en contraste épatant avec la chanteuse.
Ces deux-là s'entendent comme larrons en foire.

Il faut noter que lui aussi aura droit à sa chanson, dans laquelle il nous démontrera de façon très amusante ses talents de polyglotte ! bon débarras ! Je vous laisse découvrir !

Les habitués de la Salle Favart ne s'y tompent pas : un tonnerre d'applaudissements rythmés, des « bravo » en veux-tu en voilà, des rappels nombreux viennent clôturer cette soirée.

Et puis deux titres en bonus.
« La gérontophile », version féminine de la chanson de Bernard Joyet.

« Mignonne allons voir si l'arthrose
A point d'effets libidineux! »

Et enfin « Ce concerto », qui nous démontre et rappelle de façon évidente la filiation artistique entre Emeline Bayart et la géniale Jacqueline Maillan.
Les petits pois et le beurre semblent alors valser dans la salle Georges-Bizet de l'Opéra Comique.

Un spectacle irrésistible et incontournable, vous dis-je !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Musique
Talent des artistes
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor