Love and Money

Love and Money
De Dennis Kelly
Mis en scène par Blandine Savetier
Avec Gilles Ostrowsky
  • Gilles Ostrowsky
  • Guillaume Laloux
  • Laurent Papot
  • Julie Pilod
  • Irina Solano
  • Théâtre du Rond-Point
  • 2bis, Avenue Franklin D. Roosevelt
  • 75008 Paris
  • Franklin D. Roosevelt (l.1, l.9)
Itinéraire
Billets de 15,00 à 30,00
Evénement plus programmé pour le moment

Jess s’interroge sur le sens de la vie. Elle aime un homme, l’épouse. Elle rêve d’un monde meilleur, et d’un sac hors de prix. David, lui, se décourage de voir sa femme sombrer, se laisse humilier par sa chef d’entreprise, et rêve d’une voiture de sport. Il vit asservi par les illusions de l’ultralibéralisme.

Entre des dettes d’argent et des questions vitales, il hésite, puis commet l’irrémédiable. En sept fragments, Jess et David traversent leur destin chahuté par les désillusions d’un temps en crise.

L’Anglais Dennis Kelly compose un puzzle virtuose, dont les morceaux s’imbriquent en existences tragiques, hors d’un temps narratif. Les personnages se précipitent dans la consommation massive pour fuir les manques existentiels. Dans un rire vénéneux, Love and Money raconte le début de la fin d’êtres déshumanisés en machines à consommer et à jouir.

Note rapide
5/10
pour 2 notes et 2 critiques
1 critique
Note de 1 à 3
50%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
50%
Toutes les critiques
24 mars 2014
1/10
184 1
Au Rond Point, on peut voir le meilleur comme le pire. Love and Money est à mettre dans la catégorie du pire. Spectacle pénible et interminable. C’est dommage, le sujet semblait intéressant.
La mise en scène ‘moderne’ nous perd très vite. On ne comprend pas tout, on s’ennuie beaucoup.
8 mars 2014
9/10
149 0
En 2006, trois ans avant la crise des subprimes, le dramaturge anglais Dennis Kelly produit une pièce prophétique baptisée Love and Money. Fable désabusée et noire sur la folie consumériste, le spectacle s’inscrit dans une ligne dramaturgique cynique et cruelle et démonte les rouages du « libéralisme triomphant » pour reprendre la metteur en scène Blandine Savatier.
Celle-ci propose une vision onirico-malsaine de la pièce à la scénographie léchée et étouffante servie par cinq jeunes comédiens dynamiques et allumés. Coup de cœur à découvrir au Rond-Point.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor