Critiques pour l'événement Une Chance Inestimable
2 févr. 2015
9/10
159
Un homme s'étant suicidé se voit offrir la possibilité de renoncer à son geste durant une éllipse de temps. Cette opportunité lui sera proposée par trois personnalités à l'ego sur-dimensionné.

Une digression s'en suivra sur le suicide, ses causes, ses conséquences, .... avec gravité, humour, distanciation permettant aux comédiens, tous excellents, au point de ressusciter leurs personnages et de nous y faire croire. Tour à tour l'histérico-colérique Adolf, la bimbo-nympho Cléo, et le dandy-lettré Gérard vont tenter de convaincre le postulant au suicide de choisir la vie, le tout dans une mise en scène très astucieuse, un décor sobre mais bien utilisé et des costumes ad hoc.

Y arriveront-ils ? Pour le savoir pas d'hésitation : courez-y en restant attentifs jusqu'à la dernière seconde où un effet visuel définitif vous apportera la réponse...

Pour ajouter au plaisir de la soirée, le personnel du théâtre "des Béliers" est accueillant, la salle confortable et sa dimension bien adaptée à ce genre de spectacle.
23 janv. 2015
8/10
178
L'auteur d'Une Chance inestimable fait preuve d'un humour très décalé dans cette pièce.
Partons d'un sujet sérieux - un homme s'apprête à mettre fin à sa vie - et transformons-le en sujet à rire.
Pendant un peu plus d'une heure, le temps est arrêté et 3 anciens suicidés viennent sur terre tenter de convaincre notre héros de ne pas passer à l'acte.
Dans quel but ? Gagner un point ! Au bout de 7, ils ont enfin le droit de se réincarner. Un grand enjeu derrière ce suicide, donc.

Cependant, ce ne sont pas trois morts inconnus qui arrivent sur scène mais bien trois célébrités : Cléopâtre, Hitler et Gérard de Nerval. Trois caractères très forts et différents qui s'équilibrent parfaitement.

Le traitement décalé de ce sujet grave permet à la pièce de nous faire rire constamment. Le texte joue énormément sur les connaissances inégales des différents personnages : moments historiques ayant eu lieu après la mort de Cléopâtre, inventions créées après De Nerval... tous ces clins d'oeil aux références du public permettent à la pièce de rester très dynamiques et provoquent des rires incontrôlés. Pourquoi ? Car nous, on sait !

Les acteurs, quant à eux, sont très bons, particulièrement Alain Bouzigues en Hitler grognon et boudeur et Guillaume Bouchede en Gerard de Nerval léger et philosophe. On frôle de temps à autre l'exagération dans certaines émotions mais cela n'empêche en rien de s'attacher à l'histoire et aux personnages.

Enfin, les décors et la mise en scène sont simples mais fonctionnent très bien, permettant aux acteurs de laisser libre cours à leur jeu débridé.

Une pièce que je recommande donc car elle permet de s'évader de la réalité et de rire presque sans arrêt pendant plus d’une heure. Un plaisir !