Critiques pour l'événement 7 ans de réflexion
29 sept. 2019
8/10
4 0
Richard est marié, père de famille, il travaille dans l’édition, pour l’heure, sa femme et son fils sont partis quelques jours en bord de mer. Le voici donc en “célibataire”, et il se pose des questions Richard, d’abord sur son couple, il ne cesse de répéter qu’il aime sa femme, mais le fatidique chiffre 7 est là, 7 ans l’âge de raison, 7 un chiffre sacré… 7 ans de mariage sans coup de canif dans le contrat. Voilà ce que pense notre Richard.

La voisine du dessus, vient juste d’emménager, et son tomatier tombe sur le balcon de Richard, qui se trouvait là une minute avant. Pas rancunier, il l’invite à prendre un verre, d’autant plus qu’elle est absolument ravissante !

Richard n’est pas insensible, hésitant, maladroit mais sa “conscience” Aristote se paie bien sa tête ! Sans compter les conseils du docteur Baker, impayable psychanalyste qui lui donne bien du fil à retordre !

Gérald Sibleyras a adapté la pièce, plus provocante et pimentée que le film culte de Billy Wilder. La mise en scène de Stéphane Hillel est inventive (vidéos pour les changements de scènes, ou bien les fantasmes de Richard), une bonne direction d’acteurs, Guillaume de Tonquédec, campe un Richard séducteur mais pas trop, frimeur, parfois peureux, Alice Dufour est superbe (Marilyn aurait approuvé !), elle est douce, drôle, les robes lui vont à ravir !

Jacques Fontanel inénarrable docteur Baker, dont on ne se lasse jamais, Agathe Dronne séduisante Hélène qui ne laisse pas insensible Clément Koch, le séducteur, et bien entendu “Aristote” François Bureloup, qui est le double moralisateur de Richard.

Une douce et amusante soirée que je vous invite à passer aux Bouffes Parisiens.