Mémoires d'un tricheur

Mémoires d'un tricheur
De Sacha Guitry
Mis en scène par Eric-Emmanuel Schmitt
Avec Olivier Lejeune
  • Olivier Lejeune
  • Théâtre Rive Gauche
  • 6, rue de la Gaité
  • 75014 Paris
  • Edgard Quinet (l.6), Gaité (l.13)
Itinéraire
Billets de 19,00 à 39,00
À l'affiche du :
27 janvier 2018 au 20 avril 2018
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 17:30
    • 19:00

À dix ans, Alex perd sa famille, intoxiquée par un plat de champignons.

Lui survit, car il avait été privé de repas pour avoir volé deux francs dans la caisse du magasin paternel. Son larcin l’a sauvé de la mort tandis que l’honnêteté a tué les siens !

Si seul le crime paie, pas étonnant qu’il ait une étrange conception du monde, se convertisse à la tricherie, en amour comme au Casino…

Il nous raconte sa vie rocambolesque. Qu’est-il devenu ?

24

La critique de la rédaction : 7.5/10. Un texte de Sacha Guitry prenant et amusant.

Un homme jovial et malicieux nous raconte comment il s’est fait prendre dans l’engrenage du mensonge et de la triche. Il assume totalement ce pan de sa personnalité, sa morale à géométrie variable, s’en vante à coeur joie.

Son récit est truffé de jeux de mots et de traits d’humour un peu passés. Ce côté suranné plein de charme est accentué avec le second rôle qui accompagne le talentueux Olivier Lejeune. Il sur-joue, caricature une multitude de personnages. Un clown.

Notre attention ne baisse jamais car les rebondissements sont nombreux et nous sommes fascinés par la vie atypique de notre héros.

La fin arrive de manière très soudaine mais nous sortons du théâtre heureux de ce bon moment.

Note rapide
7,9/10
12 pour 12 notes et 10 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
2 critiques
Note de 4 à 7
33%
8 critiques
Note de 8 à 10
67%
Toutes les critiques
19 févr. 2018
8/10
4 0
Une belle adaptation du roman de Sacha Guitry.

Olivier Lejeune est très drôle et nous raconte bien l’histoire de ce tricheur. Décor bien pensé avec une belle mise en scène. J’ai beaucoup ri avec le second rôle Sylvain Katan qui est formidable.

Un beau moment.
16 févr. 2018
7/10
4 0
C'est délicieux comme un bonbon de mamie. Comme ça on en achèterait pas et en fait c'est super bon.
Quelques moments qu'on aurait aimé plus dynamiques, mais bon.

Sur un texte joyeusement polisson Olivier Lejeune prend un malin plaisir à nous embarquer dans l'histoire de cette vie de joueur que l'on croirait presque écrite pour lui.
Il a l'oeil qui frise et le sourire coquin.
Son partenaire, qui nous rire fait à chacune de ses apparitions, n'est pas en reste.
Ce duo est un régal, à déguster sans modération.
15 févr. 2018
8/10
3 0
Une pièce au charme délicieusement désuet, magistralement interprétée par le sémillant Olivier Lejeune.

Un petit moment de bonheur...
13 févr. 2018
8/10
12 0
Un samedi soir d’hiver, déambulant dans les rues de Paris, je marche sans réel but, suivant le fil de mes idées. Malgré l’écharpe lovée autour de mon cou, le froid mordant me fait instinctivement relever le col de mon manteau. Mes pérégrinations m’entraînent alors jusque dans le quartier Montparnasse. C’est à cet instant que je l’ai vu. Attiré par ses lumières, je fais bientôt face au théâtre. D’un doigt, je relève le feutre négligemment incliné sur mes yeux et porte mon regard sur l’affiche trônant sur la façade.

« Mémoires d’un tricheur » annonce le tripot.

Intrigué, je pousse la porte de l’établissement et entre. Je laisse un jeton à l’ouvreur qui me conduit jusqu’à mon siège et m’installe dans la salle. Le jeu peut commencer. Du Guitry adapté par Eric-Emmanuel Schmitt, joué par Olivier Lejeune et Sylvain Katan, cela sent bon le jackpot. Je ne me suis pas trompé. Cette troupe a eu la main heureuse en montant cette pièce. Une véritable ligne gagnante qui fait sauter la banque !

Par où commencer ? Le texte. Il est subtil, drôle, bien écrit. Une réussite à mettre au crédit d’Eric-Emmanuel Schmitt qui confirme, s’il en est encore besoin, que son talent ne s’arrête pas aux seuls romans. Cette biographie vivante fait du spectateur le témoin des moments, heureux ou malheureux, de la vie d’Alex. Alex. Un petit garçon que rien ne prédestinait à voir son existence constamment osciller entre bingo et banqueroute. Rien à part peut-être … le hasard. Ne cherchez pas d’intrigue, vous seriez déçus. Non, il faut abandonner toute idée de théâtre classique et accepter de pénétrer dans un autre univers. Un univers où le rouge et le noir ne sont pas des thèmes littéraires ; où chaque impair sur le tapis vert manque de vous ruiner ; où les paires de cartes vous brûlent les doigts. Un monde qui ferait perdre la boule si vous n’aviez pour guide Olivier Lejeune, excellent dans le rôle d’Alex. Conteur passionné, sans être excessif, il joue cette vie … non, mieux, il vit cette vie. En bonus, Sylvain Katan, comparse efficace et génial dans ses multiples rôles. La connivence entre ces deux-là semble naturelle et fait plaisir : ce que dit l’un, l’autre l’illustre par un personnage. Un beau moment de théâtre. Ces deux « high roller » raflent la mise.

Une mise doublée grâce à la vidéo projetée en début de pièce. Si elle n’apporte rien à l’histoire, elle est un petit bijou de drôlerie dont on ne se lasse pas.

Un tonnerre d’applaudissements plus tard, en quittant la salle, je suis rincé. Délesté de mes rires, mais heureux. Ajustant mon feutre et sortant de l’établissement, dans un sourire, je me dis : ce casino m’a eu !

Aussi, au spectateur hésitant devant le Rive Gauche, je n’aurai qu’un mot à dire : tente ta chance.
12 févr. 2018
9/10
8 0
Sacha Guitry avait l’habitude d’honorer ses comédiens ainsi que l’équipe technique qui l’entourait, ainsi débute la pièce par un “à la manière de”, où est projeté un film noir et blanc un peu piqué, Olivier Lejeune assis à son bureau parodie le Maître, c’est fin c’est très bien fait ! On s’amuse et on rit déjà.

Place au théâtre, Alex nous conte sa pitoyable histoire, il avait 10 ans, et après avoir volé dans la caisse du magasin paternel, a été privé de dîner par son père… hélas, un bon plat de champignons peut se révéler mortel et voilà Alex orphelin, il perd 11 membres de sa famille ! Ce qui démontre que l’on peut être malhonnête et s’en sortir !

Le petit Alex est confié à des cousins, bien malveillants. Alex sera liftier dans un grand casino, où il découvrira les joies de l’amour et du jeu ! Mais deviendra-t-il tricheur ou joueur ? là est la question…

Olivier Lejeune, s’approprie le texte et l’histoire avec bonheur, drôlerie, et finesse, (en 2016 il était le docteur Flache “Une Folie” dans ce même Rive Gauche), il est le parfait interprète de Guitry, gourmand de ses bons mots, des situations fantaisistes.

Sylvain Katan, que dire ? Charmant petit Alex, vilaine cousine, inquiétant terroriste russe et ses deux hommes de “mains”, aguicheuse comtesse … enfin il est présent et gagne sur tous les tableaux.

Les comédiens s’amusent tout en ne se prenant pas au sérieux, la mise en scène est vive, drôle, les bons mots et les vérités de Guitry sont mises en valeur (ah que j’ai aimé le plaidoyer pour taxer les radins qui ne profitent de rien !). Les cartes à jouer entourent nos compères, les panneaux tournent comme la roulette.
Excellent moment au Rive-Gauche où c’est sûr, vous ne serez pas roulés !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor