Loretta Strong, suivie de La visite inopportune

Loretta Strong, suivie de La visite inopportune
  • L'Étoile du Nord
  • 16, rue Georgette-Agutte
  • 75018 Paris
Itinéraire
Billets de 11,50 à 32,00
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

19h30 : LORETTA STRONG  de Copi
mise en scène : Florian Pautasso Avec : Stéphanie Aflalo 
Une femme parle au téléphone, sans logique ni raison. A ses dires, elle est dans le cosmos.

20h30 : LA VISITE INOPPORTUNE de Copi
mise en scène Stéphane Auvray-Nauroy Avec : Julien Kosellek, Eram Sobhani,
Michèle Harfaut et Mathieu Mullier-Griffiths, Laurent Joly et Fabio Di
Domenico


Cyrille est à l’hôpital, malade du Sida. Pour son anniversaire, il reçoit la visite de son vieil ami Hubert, dandy d’une époque révolue.

Au fur et à mesure, sa chambre se remplit de visiteurs de plus en plus étranges tels qu’un jeune journaliste timide, une cantatrice italienne étouffée par une cuisse de poulet, un professeur de médecine lubrique et sa maîtresse, une infirmière fumant de l’opium.

Les situations loufoques se succèdent jusqu’à la crise. 

Note rapide
8/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
24 mars 2019
8/10
1 0
Je pense n’avoir jamais vu/lu de pièces de Copi*. Et pour être honnête, je n’ai aucune idée du personnage qu’il était, même si j’ai cru comprendre qu’il était quelqu’un de singulier.

Je ne pouvais pas mieux tomber en voyant donc se confronter l’univers de Copi et celui de Stéphanie Aflalo aux avant-postes et de Florian Pautasso aux manettes. La comédienne est un drôle d’animal qui sait jouer de son visage, de son corps, de sa diction, tant et si bien qu’on reste fasciné par ce qu’elle dégage durant cette heure où elle est seule en scène. Dans l’espace familier du bureau, elle nous emmène à des années lumière de la stratosphère pour un moment théâtral qui ne ressemble à rien de ce que l’on a pu voir jusqu’à présent. Il n’est pas étonnant de constater qu’il n’y a presque aucun travail sur la lumière ou le son. Tout repose sur les épaules de Stéphanie Aflalo qui enchaine à une vitesse folle les phrases absurdes de Copi.

Cette Loretta Strong est bien un objet théâtral non identifié, à la langue et au corps qui déconcerteront certains, mais qui est assurément une découverte (de 1974, je sais…)

*après verification, oui : Les Quatre Jumelles par Jean-Michel Rabeux au Théâtre de la Bastille en 2012
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor