L'heure espagnole

L'heure espagnole
  • Opéra Bastille
  • Place de la Bastille
  • 75012 Paris
  • Bastille (l.1, l.5, l.8)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

C’est un parfum de commedia dell’arte que distille cette soirée.

Piquée de bouffe italien, L’Heure espagnole nous transporte dans la boutique de Torquemada, théâtre des infidélités de sa femme Concepcion.

Latine par sa sensualité harmonique, la cocasserie des situations ravéliennes répond à celle imagine par Puccini dans Gianni Schicchi. Lasse des sujets tragiques, Puccini compose avec le dernier volet du Trittico une grande supercherie orchestrée par un faussaire prêt à tout pour s’enrichir. Y compris à faire parler un mort !

Guidé par un sens pointu du détail et du ressort comique, Laurent Pelly livre une production qui remonte les pendules de l’horloger cocu et les accorde à la truculente satire sociale puccinienne.

 

Note rapide
10/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
14 juin 2018
10/10
5 0
« L’Heure espagnole » et « Gianni Schicchi », en une même soirée à l’Opéra Bastille, un hommage réjouissant et vibrant au genre « opéra bouffe » et à la tradition de la « Commedia dell’arte ».

C’est une excellente idée que d’avoir rassemblé Ravel et Puccini, les deux compositeurs, avec ces deux œuvres lyriques en un acte, datant des débuts du 20ème siècle, aux registres musicaux fort différents, et qui pourtant fonctionnent très bien ensemble.

Il faut dire que la mise en scène exemplaire de Laurent Pelly (avec sa complice dramaturge Agathe Mélinand) y est déjà pour beaucoup, en situant les deux histoires, oh combien comiques, dans la même époque, les années 50/60 alors que l’une s’inspire de Boccace et l’autre de Dante.
L’équipe vocale, très homogène est d’un excellent niveau, et son jeu comique est parfait. De vrais comédiens, époustouflants, avec un jeu d’acteurs très élaboré et une gestuelle étonnante, extrêmement bien réglés. J’en suis restée pantoise d’admiration !

Le grand plateau de l’Opéra Bastille… n’est pas trop grand… grâce à l’adaptation judicieuse de sa production, par le metteur en scène, avec des décors on ne peut plus chargés, et très foutraques, surtout dans « l’Heure espagnole » , ils occupent bien l’espace. Je craignais un peu pour la première, une œuvre à 5 chanteurs seulement, que ce ne soit pas le cas, car à Bastille, souvent, on a pu voir des chanteurs paraissant perdus au milieu du vide, lors de productions d’autres opéras. Et bien non !
Des éléments communs d'ailleurs, entre les deux pièces, donnent une continuité à la soirée bien que la première se situe à Tolède et la seconde à Firenze.
Quant aux costumes, perruques, etc, ils sont d’un drôle et d’un décalé, démodé à souhaits… et, les chanteurs assument bien le côté ridicule et les travers de chacun de leurs personnages, sans complexe aucun et, tout en chantant magnifiquement.

Le résultat, c’est un travail de troupe, excellent où chaque chanteur incarne un type , un « emploi »… et je ne saurais les citer tous, mais tous, dans leur registre propre, m’ont charmée et éblouie. L’ensemble est joyeux, brillant, et l’on passe une soirée délicieuse. On rit beaucoup, tout en écoutant une musique, dite « savante », d’une extrême qualité.
La direction musicale est assurée par Maxime Pascal, que j’ai souvent vu et entendu à l’Athénée (où il a été un temps en résidence, dans des productions lyriques décoiffantes ou, au Festival de St Denis. Un Chef très à son aise dans cette production.

La salle sous le charme a fait une ovation aux deux œuvres … et les spectateurs ont repris le chemin du métro, bien joyeux.
Ne le loupez pas, il reste quelques représentations, et l’Opéra faisait encore ces deniers jours des offres tarifaires assez intéressantes -dont j’ai d’ailleurs profité-.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Musique
Talent des artistes
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor