Le Moral des Ménages

Le Moral des Ménages
De Eric Reinhardt
Mis en scène par Stéphanie Cléau
Avec Mathieu Amalric
  • Mathieu Amalric
  • Anne-Laure Tondu
  • Théâtre de la Bastille
  • 76, rue de la Roquette
  • 75011 Paris
  • Voltaire (l.9)
Itinéraire
Billets de 22,50 à 22,50
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Issu d’une famille de classe moyenne par trop ordinaire à son goût, Manuel Carsen (Mathieu Amalric) multiplie les petits arrangements avec la réalité. À 40 ans, il se veut chanteur... Avec pour toile de fond les crayonnés charbonneux de Blutch, Stéphanie Cléau donne vie à ce "héros" don quichottesque.

Manuel Carsen (incarné par Mathieu Amalric sur le plateau), est chanteur. Enfin, comme dirait sa mère, il essaie. Manuel Carsen, comme il le martèle de chanson en chanson, a tout fait pour "se désincruster du marécage où vivaient ses parents : la classe moyenne". Manuel Carsen a tout fait pour oublier les infortunes professionnelles de son père technico-commercial. Son père a tout fait pour jouir du prestige des notables, lui a tout fait pour jouir du prestige des artistes. Manuel Carsen est le "héros", don quichottesque, du roman Le moral des ménages d’Eric Reinhardt. Texte galopant que Stéphanie Cléau adapte pour deux acteurs dans sa première mise en scène.

Mathieu Amalric se glisse donc dans la peau de ce personnage aux pérégrinations verbales tragicomiques. Face à lui, Anne-Laure Tondu interprète toutes les figures féminines qui l’entourent : mère, femme, maîtresses, amour de jeunesse, fille. Chacune de ses confrontations dévoilant une nouvelle facette de l’histoire de Manuel.

Accompagnant par intermittence les acteurs sur le plateau, les dessins de Blutch, charbonneux, rôdent comme les piqûres de rappel d’un passé qui, malgré tous les efforts de celui-ci, ne veut pas se faire oublier.

 

333

L'avis de la rédaction : Pensez-vous que les gens aient intérêt à s’accomplir, actuellement, à travers des actions hédonistes (tomber amoureux, faire des promenades en barque, s’attirer les sourires des jeunes personnes croisées dans la rue, […], regarder la nuit tomber au bord d’un lac, (re)lire Nadja ou La Prince de Clèves, s’émerveiller des splendeurs de l’automne, se raser les poils pubiens pour surprendre son conjoint, […]". Si oui, lisez immédiatement Le Moral des ménages d’Eric Reinhardt, vous trouverez ce passage dans son intégralité (et bien d’autres encore à vous faire rire et pleurer, parfois les deux en même temps).

Si vous avez une machine à remonter le temps, programmez-la au 9 Février et courez voir l’adaptation théâtrale pour sa dernière représentation au Centquatre-Paris. Vous aurez la chance de découvrir une pièce fabuleuse, risquée ET réussie, interprétée par les prodigieux Anne-Laure Tondu et Mathieu Amalric. Puis enfin, faites un vœu : priez pour que Stéphanie Cléau continue la mise en scène car elle signe ici son premier essai. Qui sait, vous croiserez peut-être, au détour d’une allée, l’incroyable Mathieu Almaric et lui exprimerez tout le bien que vous pensez de lui.

 

Note rapide
7,5/10
pour 3 notes et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
67%
0 critique
Note de 8 à 10
33%
1 critique
6 nov. 2014
7,5/10
104 0
Concourant pour le prix Goncourt avec son nouveau roman, L’Amour et les forêts, Éric Reinhardt se trouve également à l’affiche du Théâtre Bastille avec Le Moral des ménages.

Cette fable corrosive et cruelle sur l’explosion de la cellule familiale est adaptée par Stéphanie Cléau avec une tendresse noire.

Version psychédélique un rien barrée, cet affrontement transgénérationnel s’appuie sur l’interprétation en béton d’un duo de choc : Anne-Laure Tondu et Mathieu Amalric.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor