Fame, le musical

Fame, le musical
  • Casino de Paris
  • 16, rue de Clichy
  • 75009 Paris
  • Place de Clichy (l.2, l.13)
Itinéraire
Billets de 17,00 à 60,00
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Tiré du célèbre film d’Alan Parker et de la fameuse série télévisée, le musical Fame se joue à Londres.

Ce spectacle mythique qui a déjà fait le tour du monde raconte l’apprentissage d’une troupe de jeunes artistes à la High School of Performing Arts de New-York où ils apprennent à chanter, danser et jouer la comédie.

Réunis par une même passion pour leur art et une formidable envie de réussir, encadrés par des professeurs entièrement dévoués à leur discipline, ils comprendront au terme de quatre années d’études que cette école du spectacle est aussi l’école de la vie et que l’on n’atteint pas la célébrité en un claquement de doigts.

Composée de dix-huit nouveaux talents aussi bien comédiens, chanteurs, danseurs qu’instrumentistes, cette troupe de nouveaux talents vous fera rire, vous touchera et vous enthousiasmera.

 

The Peacock, Portugal Street, Holborn, WC2A 2HT, London

Note rapide
Toutes les critiques
28 oct. 2019
7,5/10
0 0
J’ai passé un très bon moment plein d'émotions. Les acteurs sont tous dynamiques.
26 oct. 2019
3/10
2 0
Amateur de comédies musicales depuis toujours j’assiste à une affligeante comédie « bruisicale ». Il y a encore beaucoup à faire à l’école de la perfection !

Les « artistes » ne chantent pas ils braillent. La mise en avant-scène est impossible à voir des places arrières du balcon. La chorégraphie est intéressante mais son exécution est parfois brouillonne. On retiendra quand même la prestation de deux jeunes artistes Cerise Calixte qui interprète la mythique chanson de « Fame », et Lefa qui chante et danse avec talent.

Un spectacle musical à oublier très vite !
Afficher le commentaire
27 sept. 2019
8/10
1 0
Fame fête ses 30 ans et se joue actuellement dans le West End et plus précisément au Peacock Theater pour un nombre limité de représentations. Cette petite production vaut le détour.

Malgré quelques défauts à noter par ci par là, elle a le mérite de nous faire remonter dans le temps, direction les années 80 en plein coeur en plein coeur de New York. Pour tous les grands passionnés de cette magnifique ville et pour ceux qui étaient nés à l'époque du film, avis aux nostalgiques, ce spectacle est pour vous ! Fame, c'est avant tout un phénomène : un film sorti en 1980 qui a marqué des générations entières, devenu culte grâce à un tube éponyme particulièrement efficace (on se souvient bien entendu de cette fameuse scène où l'on voit les jeunes de l'école High School of Performing Arts danser et monter sur des voitures en plein quartier de New York, une scène qui a par la suite inspiré tant de réalisateurs !). Fame, c'est également une comédie musicale créée par David de Silva en 1988 sur un livret de Jose Fernandez et des musiques de Steve Margoshes et enfin une série qui a rassemblé des millions de spectateurs durant six saisons. Cette nouvelle production assume pleinement son côté revival, hommage au New York des années 80 et n'entend pas révolutionner le genre de la comédie musicale dans le West End mais c'est un bon divertissement, un musical feel-good comme on dit !

Fame, c'est l'histoire d'une jeunesse désemparée qui n'aspire qu'à une seule chose, réaliser ses rêves, c'est également l'histoire d'une jeunesse fragile, en proie à la désillusion, c'est l'histoire du revers douloureux de l'accès à la célébrité... Le scénario tient sur un mouchoir de poche. Des jeunes se retrouvent dans une école dédiée à la formation d'artistes et on suit leur parcours sur une année. Des amitiés se forment, des histoires d'amour se créent entre des personnages que tout oppose à première vue. Malgré les clichés et des personnages stéréotypés, cela fonctionne. On peut saluer l'équipe artistique dirigée par Nick Winston qui a mis véritablement beaucoup d'énergie dans ce projet. Lamise en scène est particulièrement réussie. Les chorégraphies sont particulièrement bien exécutées et les musiciens assurent véritablement. Les riffs de guitare et les lignes de basse font du bien à entendre et rythment à merveille le spectacle. La production a choisi volontairement des artistes aux parcours très divers. Certains ont déjà une très bonne expérience de la scène et sont apparus dans plusieurs comédies musicales reconnues du West End et d'autres font leur grand début. De nombreux artistes dans ce spectacle sont multi-instrumentistes et cela vaut la peine d'être souligné car cela est assez rare dans ce type de production. A la fois chanteurs, pianiste, trompettistes, batteur (Louisa Beadel, à défaut de ne pas avoir de solo chanté, se distingue par son jeu très dynamique à la batterie), Fame leur permet de montrer tout leur talent et leur potentiel ! Une grande place est donc laissée à la musique. Malgré tout, certains artistes se distinguent beaucoup plus que d'autres par leur présence et leur charisme comme Stephanie Rojas que j'avais déjà pu voir dans In The Heights au King's Cross Theater il y a deux ans.

Elle campe ici le rôle de Carmen et nous offre une très belle prestation. Il faut dire que ce personnage est sans doute l'un des plus riches et chargé d'apporter la touche tragique à l'histoire. Rêvant d'accéder à la gloire, Carmen obtient rapidement un contrat l'obligeant à déménager à Los Angeles. Elle revient à New York quelques temps plus tard complètement désemparée et sombre dans la drogue. Le morceau "In LA" nous montre toute sa palette de comédienne et de chanteuse. De même, Molly McGuire qui joue le rôle de Serena se distingue par son jeu comique et apporte une touche de folie au reste de la troupe. Mica Paris, soul queen des années 90 était absentepour cette représentation du dimanche après-midi. Malheureusement, sa remplaçante m'a moyennement convaincu sur le titre phare "These are my children". J'attendais peut-être une dimension plus soul et gospel pour être véritablement transportée. Les artistes ont peaufiner leur accent américain, ce qui ajoute beaucoup plus de crédibilité à l'ensemble. La mise en scène est assez épurée. Le fond de scène est constitué de vignettes en noir et blanc représentant les élèves de l'école et l'on retrouve beaucoup de passerelles et d'escaliers pour nous signifier que nous sommes bien à New York.

Malgré ses quelques points faibles, ce revival est un très bon divertissement à voir en famille ou entre amis lorsque le soleil n'est pas vraiment au rendez-vous à Londres. On sort de la salle en ayant refait le plein d'énergie pour la nouvelle semaine qui s'annonce !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Musique
Talent des artistes
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor