Critiques pour l'événement Pourvu qu'il soit heureux
12 déc. 2018
0,5/10
2 0
Je crois que c'est la pire pièce de théâtre que j'ai vu depuis longtemps.
Un Francis Huster qui joue faux du début à la fin. Un ramassis de clichés sur l'homosexualité. Tout est survolé, rien n'est analysé en finesse. Un travail grossier sur l'homosexualité digne des années 70. C'est une catastrophe!
On ne rit pas et on s'ennuie à mourir. A fuir, si vous ne voulez pas perdre une soirée.
6 nov. 2018
3,5/10
2 0
Je m'attendais à plus fin ou plus drôle !!
Il manque quelque chose ? Du rythme ? De la profondeur ?
22 sept. 2018
3,5/10
12 0
Le texte est évidemment pauvre puisque c'est une collection de poncifs sur la question, certes il n'y a pas de ressorts comiques vraiment géniaux mais malgré tout, on se laisse porter par le jeu des trois acteurs et un décor astucieux et si on ne sort pas avec le bonheur intellectuel qui devrait accompagner toute pièce de théâtre, on peut quand même y aller avec ses parents qui n'ont encore pas compris…
17 sept. 2018
1,5/10
10 0
Vu la pièce de Laurent Ruquier et très déçu. Elle semble avoir été écrite sur un coin de table en 1980.
En effet Ruquier a voulu dénoncer tous les clichés entendus sur l'homosexualité il y a longtemps maintenant pour mieux les combattre mais ça tombe rapidement à plat car il n'y a aucun fond.
Le texte est complètement anachronique, la seule bonne idée étant de rependre 2 fois la même scène en inversant les rôles ( la mère tolérante et le père non... puis l'inverse). Tous les clichés dénoncés sont extrêmement datés et sont egrénés sans que cela fasse un véritable texte.
Du coup ce n'est pas drôle, parfois vulgaire et la fin qui se veut tragique est ridicule car elle tombe comme un cheveu sur la soupe.
C'est bâclé et le but non atteint selon moi. Ce n'est pas comique ni dramatique et la pièce ne prête guère à la réflexion.
Rien à dire sur les acteurs qui s'en sortent bien avec un texte si peu abouti.
16 sept. 2018
0,5/10
8 0
En ce dimanche après-midi 16 Septembre j'étais heureux d'assister à la 5ème représentation de la dernière pièce de Laurent Ruquier "Pourvu qu'il soit heureux" au théâtre Antoine.
3 comédiens pour cette pièce : Francis Huster, Fanny Cottençon et Louis Le Barazer.
Grosse surprise en arrivant au théâtre, la salle est très très clairsemée. Les spectateurs de catégories 3 et 4 sont descendus à l'orchestre.
La pièce a commencé à l'heure et s'est terminée à 17h18 (durée 1h15).
On n'en a pas clairement pour son argent tellement les places sont chères de 26 à 61 €.
Les comédiens de renom sont très bons mais le texte laisse vraiment à désirer. On a l' impression qu'il a tout écrit en un week-end. Il se contente d'accumuler tous les clichés du genre assaisonnés de blagues douteuses. Le découpage des 2 premières scènes était prometteur (mère pro fils gay puis père pro fils gay) mais tout se dégonfle comme une baudruche. On n'accroche pas du tout les dialogues sonnent creux et il n'y a aucun rebondissement.
Une pièce bien fade d'où on ressort avec la sensation de s'être fait escroquer financièrement et culturelement.
Tout cela n'est qu'une histoire de gros sous. Il s'agit de faire du fric rapidement.
Pas étonnant de la part d'un animateur d'un late show pour quinquas neurasthéniques et d'une émission de radio pour les ménagères.
Bref je déconseille clairement cette pièce.