Critiques pour l'événement La Danse du Diable
12 nov. 2014
9/10
171
A ne pas manquer, le retour sur scène, 30 ans après sa création, de La Danse du Diable : Caubère (alias Ferdinand Faure) par lui-même.

De Johnny à Marseille, de Sartre à De Gaulle et de Madame Colomer à "Mounouchkine", c'est avant tout son désir de théâtre, et la nostalgie d'une enfance et d'une adolescence faites de fêlures et de rêves, d'aventures et d'anecdotes que Caubère nous narre avec un talent d'interprétation hors pair.

Immanquable : pendant plus de trois heures, seul sur scène, Caubère interprète une multitude de personnages, mène tambour battant, sans répis et avec une générosité saisissante, la parodie et la caricature, derrière laquelle il ne cache pas, ou à peine, une émouvante sensibilité : derrière le plein (de réussite, de rêve, d'amour...) il existe encore un manque, que rien ne peut combler...