M comme Méliès

M comme Méliès
Mis en scène par Marcial Di Fonzo Bo
  • En tournée dans toute la France
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Fidèles de Chaillot, inventeurs de fables et ardents défenseurs d’écritures contemporaines, Élise Vigier et Marcial Di Fonzo Bo font un pas de côté vers le cinéma, mais à sa source : Méliès.

Considéré comme l’un des pionniers du cinéma, Georges Méliès, issu du monde du spectacle et de la magie, découvre le cinématographe lors de la première projection publique donnée par les frères Lumière.

Réalisateur de près de six cents films, donnant avec magie et ingéniosité toute sa dimension artistique à cette industrie naissante, il est l’inventeur des effets spéciaux... Se glissant dans différents personnages, le voyageur dans la Lune se démultipliera par sa voix, en off, s’incarnant à loisir et comme par magie dans divers objets, décors, machines ou accessoires.

Conteur de lui-même par lui-même, il dévoilera son extraordinaire histoire aux prises avec de multiples transformations et transfigurations, de la fortune à la ruine. 

 

Note rapide
5,5/10
pour 2 notes et 2 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
2 critiques
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Toutes les critiques
25 mars 2018
7/10
31 0
Au théâtre ce soir, on rend hommage à celui qui rendait lui-même hommage au spectacle vivant par le truchement du cinématographe (théâtre, cabaret, magie), j‘ai nommé Georges Méliès. Ce premier spectacle étiqueté « jeune public » du duo Elise Vigier / Marcial Di Fonzo Bo nous conte la vie et l’oeuvre de l’inventeur de nombre d’effets spéciaux, une histoire forcément sélective et idéalisée, un peu trop didactique à mon goût, avec une voix off qui nous accompagne dans sa vie et celle du monde d’alors au tournant du siècle avant-dernier grâce à des talentueux jeunes acteurs de l’École de la Comédie de Staint-Etienne qui savent tout faire : jouer, « marionnetter », « illusionner ».

On retrouve notre naïveté lors des reconstitutions de certaines scènes des films de Méliès. Oui, j’avais les yeux grands ouverts devant les acteurs qui lévitaient sous nos yeux ébahis et j’étais au troisième rang, mais aussi face aux jeux de miroirs, aux projections d’extraits des films originaux sur un écran de fumée.

Le spectacle est honnête même si pas aussi exceptionnel que ce que Méliès a créé pour le cinéma.
25 mars 2018
4/10
40 0
Un spectacle bien paresseux qui a réussi à rendre sa petite 1h20 bien longue !

Une voix off les trois quart du temps, même quand les acteurs et actrices auraient pu prendre le relai, et très peu de jeu (ou de danse !), ce qui pèse lourdement sur le rythme déjà étrange.
Les jeux n'étaient pas toujours très convaincants. Il y a bien des scènes très belles d'un point de vue scéno ou simplement par les jeux de miroirs et de vidéos, mais elles sont si courtes qu'on reste sur notre faim.

Quant au contenu... Les informations nous sont envoyées à la pelle, certaines dont on se serait passé (comme les mauvais cabarets de l'époque) et donne un ensemble très brouillon : j'aurais préféré quelques moments clés de la vie de Méliès, avec de belles scènes assumées, de jeu/danse/marionnettes ou projection !

Je n'ai pas compris qui était le public visé : même pour les jeunes, cela ne me semblait pas très bon. Pour les touristes étrangers ? Plus probable.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor