Expo L'Afrique des Routes

Expo L'Afrique des Routes
  • Musée du Quai Branly
  • 37, Quai Branly
  • 75007 Paris
  • Alma Marceau (l.9), Pont de l'Alma (RER C)
Itinéraire
Billets à 10,00
À l'affiche du :
31 janvier 2017 au 12 novembre 2017
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 11:00
    • 19:00
Réservation de tickets

Le musée du Quai Branly met ici en lumière un continent pourvoyeur de force de travail, d’or et de matières premières depuis des millénaires : l'Afrique.

Au carrefour des mondes, et à contre-courant des idées reçues, l'exposition L'Afrique des Routes propose ainsi un voyage à la découverte de sculptures, de pièces d’orfèvrerie ou d’ivoire, de peintures ainsi que d'objets divers.  


Longtemps ignorés, les échanges panafricains et extra-africains ont débuté il y a des millénaires. Des relations qui voient le jour avant les indépendances, la colonisation et l’arrivée des premiers navires portugais au milieu du XVe siècle. Le musée du Quai Branly dresse ici le portrait d’un continent africain au cœur de l’histoire globale : des routes (fluviales, terrestres ou maritimes) aux chars gravés, en passant par les porcelaines chinoises de Madagascar.

222

La critique de la rédaction : 5/10. Quel dommage, cette exposition !

Du Quai Branly aux futures expositions de la fondation Louis Vuitton et de l'Institut du monde arabe, on ne parle que de l'Afrique en ce moment ! Et c'est super puisque les sujets sont infinis et surtout inconnus pour nous.
Nous avions donc énormément d'attentes pour cette exposition : de découvrir une autre histoire, non occidentale...

Et quelle déception de voir le parcours, un peu limité, de cette exposition. Les routes sont, en fait, très peu mises à l'honneur. Nous commencions pourtant très bien avec des focus sur les routes maritimes, les moyens de navigation. Et puis tout cela a très vite dégénéré pour parler des villes jusqu'à la colonisation.
Certaines œuvres sont difficiles à contextualiser dans le parcours et nous restons, tout de même, dans une histoire assez européo-centré.

Par contre, les oeuvres présentées sont, comme toujours, extrêmement belles et la scénographie réussie.
Un partenariat avec Deezer semble avoir été conclu. Il faut donc flasher un QR code pour augmenter sa visite de musiques mais un fond sonore aurait été plus judicieux.

Dommage car cette exposition aurait pu être exceptionnelle.

Note rapide
5,5/10
pour 2 notes et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
1 critique
30 janv. 2017
6/10
76 0
Une exposition agréable mais pas inoubliable.

J'ai apprécié les masques traditionnels, les étoffes et certaines œuvres d'art africaines. Les objets sont bien mis en valeur, la scénographie est jolie.

Le parcours est divisé en plusieurs thèmes : les routes maritimes, les villes, les esclaves, la colonisation...
Le problème est que ça part dans tous les lieux et à toutes les époques. Le lien entre les pièces exposées est trop faible. En lisant les cartels les uns à la suite des autres j'ai eu l'impression de passer du coq à l'âne à chaque fois. Plus l'exposition avance, moins leur propos est intéressant...

Au final, je n'aurai pas retenu grand chose de L'Afrique des Routes.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Oeuvres
Emotions
Intérêt intellectuel
Compréhensibilité
Mise en exposition