Critiques pour l'événement Expo Microbiote, Charme discret de l'intestin
15 déc. 2018
8,5/10
22 0
Microbiote est une exposition absolument passionnante. Il y a beaucoup à lire mais rassurez-vous les textes sont courts et il y a beaucoup à entendre aussi.

La Cité des sciences et de l’industrie s’est lancé le défi de “mettre en exposition”, un best-seller paru en France en 2015, publié par deux soeurs, Giulia qui est médecin gastro-entérologue et Jill Enders, qui est graphiste, Le charme discret de l’intestin qui a été un énorme succès de librairie puisqu’il a été vendu à 1 200 000 exemplaires et traduit dans plus de 40 langues.

Il s'agissait de raconter sur 600 m² l’incroyable vie du microbiote appelé autrefois flore intestinale.

C’est avec le concours des deux auteures (Giulia est photographiée ci-dessous)et l’appui de l’INRA que nous cette exposition a été conçue selon une scénographie très expressive. Comme un voyage au cœur de notre corps, pour découvrir l’une de ses régions les plus secrètes, le système digestif dont on sait maintenant qu’il se comporte comme un “second cerveau” avec une importance capitale pour notre santé.

Cet univers microscopique est aussi complexe que méconnu et n’en finit pas de nous étonner. A l’instar des empreintes digitales, chacun d’entre nous possède en effet son propre microbiote, véritable marqueur personnel qui par contre se trouve en constante évolution.

On entre dans l’exposition par une sorte de bouche immense et grande ouverte qui permet d’accéder à une présentation extrêmement didactique de notre appareil digestif mais l’exposition va bien au-delà.

Vous trouverez notamment une table avec un gisant électronique sur lequel, avec le doigt et en pointant chaque organe, vous aurez les réponses à toutes les questions que vous vous posez. J’ai appris beaucoup de choses à commencer par la salive dont notre bouche produit un volume d'un litre par 24 heures et j’ignorais que ce liquide était en quelque sorte du sang filtré.

J’ai également été étonnée par la couleur beige clair de notre intestin (alors que je sais qu'un boyau de porc est de cette couleur, j'aurais donc "dû" ne pas être surprise) mais le plus prodigieux c’est de comprendre comment fonctionne notre intestin puisque c’est lui qui envoie au cerveau des messages du type "j'ai besoin d’insuline" et non le contraire.

Vous découvrirez et apprendrez beaucoup de choses finalement passionnantes à propos de la digestion et de l’assimilation des aliments. Vous saurez à quoi sert l’échelle de Bristol. Vous comprendrez la différence entre intolérance et allergie, que ce soit au gluten ou au lactose, comment distinguer les prébiotiques des probiotiques et vous retiendrez qu’il faut entretenir notre microbiote en bonne santé en absorbant 30 grammes de fibre par jour.


Vous vous familiariserez avec Faecalibacterium Prausnitzii, Akkermancia muciniphila ou encore Streptococcus salivarius… Ces bactéries forment l’essentiel du microbiote, composé par ailleurs de virus, levures et autres champignons.

Le microbiote assure l’équilibre du corps et communique avec le système immunitaire, le cerveau et le système nerveux. En effet, l’être humain construit ses défenses immunitaires en grande partie au contact des corps extérieurs. Celui-ci se fait principalement dans le système digestif, avec la coopération des bactéries.

La dernière partie de l’exposition sensibilise les visiteurs aux soins qu’ils peuvent apporter à leur propre microbiote. Les conclusions pratiques des dernières découvertes scientifiques sont autant de conseils et de mises en garde sanitaires: la prise d’antibiotiques, la consommation de produits fermentés, les habitudes alimentaires...

Il faut ainsi se faire à l’idée que le corps humain est non seulement constitué de chair, de sang, d’os et de muscles, mais aussi de tout un monde de bactéries, de virus et de champignons hébergé en quasi totalité par l’intestin, qui compose un véritable écosystème!