Zig Zag

Zig Zag
De Xavier Lemaire
Mis en scène par Xavier Lemaire
Avec Alain Sachs
  • Alain Sachs
  • Franck Jouglas
  • Isabelle Andreani
  • Xavier Lemaire
  • Théâtre du Petit Montparnasse
Itinéraire
Billets de 18,00 à 32,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Et si la première scène du Médecin malgré lui de Molière vous était présentée dans 3 versions différentes ?

Zigzag ou le pourquoi du comment de l’art de la mise en scène dans un spectacle ludique et surprenant !

 

Note rapide
7,3/10
pour 5 notes et 5 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
20%
4 critiques
Note de 8 à 10
80%
Toutes les critiques
12 mars 2018
6/10
2 0
J'aime l'idée d'un spectacle sur les spectacles.

Cette pièce de Xavier Lemaire, très écrite, mais délivrée avec beaucoup de naturel, a tout d'une conférence ludique sur l'art de la mise en scène.

Le metteur en scène, lui-même acteur dans le rôle du conférencier, a l'habile idée de parsemer son propre discours de citations (Antoine, Mnouchkine), qui rendent plus digeste l'aspect plus historique de son récit. C'est intéressant, mais un peu long.
Les "illustrations", cette scène de Molière rejouée avec différentes intentions, sont la partie la plus réjouissante, avec une belle gradation : on part d'une version classique, un peu surjouée, passant par une plus symbolique, jouant sur les codes avec dérision, pour finir sur l'apothéose, moderne et dépoussiéré.

C'est dans ce final que l'on apprécie au mieux le potentiel des deux comédiens, Isabelle Andréani et Franck Jouglas, tous deux hilarants en Martine et Sganarelle des temps modernes.

Un petit bémol : les interludes visant à expliquer le vocabulaire du théâtre par les personnages des régisseurs, cassent le rythme et l'humour de l'ensemble. Ils nous séduisent bien plus en dehors de ces explications scolaires et caricaturales.
26 févr. 2018
8,5/10
16 0
Que voilà, ma foi, une brillante idée !!! Faire - beaucoup - rire, mais aussi montrer toute la pertinence d'une mise en scène, des choix artistiques et de l'adaptation d'un texte ....

Pari relevé haut la main par le très talentueux Xavier Lemaire, qui met en scène sa femme, Isabelle Andréani, dont le potentiel comique est incroyable !
J'ai vu ce spectacle de grande qualité à Avignon en 2016, et je n'oublierai jamais la scène du casting ... anthologique !

Emmenez y les gens qui aiment Molière, et ceux qui aimeraient aimer Molière, ceux qui ne connaissent pas Molière, ceux qui croient connaître Molière, et aussi, et surtout, ceux qui trouvent que Molière c'est chiant ...
25 févr. 2018
9/10
27 0
Voici un spectacle à la fois original et déjanté, comme je les aime !
Un metteur en scène, à quoi ça sert, comment et à quoi ça fonctionne, est-ce vraiment utile finalement ?

Voici résumé en quelques mots le sujet de la conférence que va nous donner le « professeur » Xavier Lemaire, auteur de ce Zig-Zag, un chargé de cours pas comme les autres pour une causerie non pas au coin du feu mais assez extra-ordinaire.

L'histoire du théâtre, le rappel de l'absence du metteur en scène jusqu'au XIXème siècle, l'apparition de ce métier, j'en passe et non des moindres, tout ce qu'il dira sera rigoureusement exact.
Le point de départ de la pièce est à la fois pédagogique, on le voit, mais il va être également hilarant.
Oui, hilarant. C'est l'adjectif qui convient le mieux.

D'un ton docte et professoral, Xavier Lemaire commence son exposé, en ayant d'ailleurs quelques soucis avec deux régisseurs-plateau branquignolesques mais syndiqués, à savoir Jeanne-Yvette et Kant, chargés d'installer le décor.

Le ton à la fois sage et loufoque est donné d'emblée.

Pour illustrer son propos concernant l'art du metteur en scène, ce prof' va nous faire assister à trois versions de la première scène du Médecin malgré lui, de feu Molière.
Oui, trois mises en scène : la première sera classique stylisée, la deuxième symboliste, et la troisième moderne-réaliste.

Pour ce faire, il a sous la main deux comédiens obéissant plus ou moins à sa direction d'acteurs.

De plus, entre la deuxième et la troisième version, nous assisterons à un élément important de son métier : une audition-casting d'anthologie.
Qu'est-ce que j'ai ri ! Mais comme je me suis amusé !

Le trio de comédiens va fonctionner à merveille, dans une sorte de grand numéro de clowns : Xavier Lemaire sera le clown blanc, Isabelle Andréani et Frank Jouglas seront les Augustes.

Ces deux derniers sont absolument irrésistibles ! Quelle vis comica, quelle force comique !

Melle Andréani, dans son personnage de caissière-bimbo chez Cora montée de Limoges à Paris pour cette audition est drôlissime ! Ses poses, ses mimiques, ses oeillades aguichantes pour décrocher le rôle déclenchent l'hilarité générale.

Frank Jouglas quant à lui n'est pas en reste : il est épatant notamment dans ce rôle de bellâtre ayant suivi un stage de « contre-geste ». Lui aussi fait sacrément fonctionner les zygomatiques.

Les trois mises en scène sont très réussies. Si la première relève bien du théâtre de tréteaux, de la farce, les deux autres sont jubilatoires. En effet, nous sommes dans le registre de la caricature, mais à peine.

Combien en ai-je vu de ces mises en scène symbolistes ou « modernes-réalistes » à peine en dessous de ce que nous montrent les comédiens...

Je ne décrirai pas ces deux moments particulièrement réussis su spectacle, à vous d'aller découvrir tout ceci en détail.

Oui, nous rions beaucoup. Mais une vraie réflexion nous est proposée. Nous sommes à la fois dans une dimension pédagogique et très ludique.
J'aurais rêvé avoir de tels cours d'histoire du théâtre.

Nous sommes amenés à nous interroger sur l'utilité et la fonction du théâtre, aux interactions qui sont générées entre le plateau et la salle. Les procédés dramaturgiques principaux sont abordés de bien belle façon.

On l'aura compris, voici un spectacle malin, futé, espiègle et très drôle, un spectacle à ne pas manquer.
Une heure trente de vrai délice. Courez-y !
24 févr. 2018
8/10
5 0
Savez-vous ce qu’est une “servante” ? oui c’est un personnage, une fonction, mais sur scène, c’est une lampe sur pied posée au milieu du plateau et qui veille sur le théâtre et ses fantômes… Pas la peine de demander aux deux olibrius sur scène, clowns maladroits, qui tentent de monter le décor… le pauvre metteur en scène Xavier Lemaire aura bien du mal à se faire entendre et comprendre par ces deux-là !

“Le médecin malgré lui” est une farce de Molière, Xavier Lemaire nous propose de nous en présenter le 1er acte en trois versions, et de nous faire savourer des textes de comédiens, de metteurs en scène sur le théâtre qu’il aime tant et qu’il sert si bien.

Première version classique, de plus ou moins bon goût, mais le texte de Molière sans être cru et assez équivoque ! les costumes sont dans la tradition, “jaune et vert” pour Sganarelle comme le voulait Molière.

Deuxième version cérébro/culturo/rasoir, les deux comédiens de noir vêtus, “crachent” le texte, se roulent par terre, borgborismes à l’appui !

Troisième version moderne/réaliste, Sganarelle et Martine sont SDF, on ne comprend guère ce qu’ils disent mais ils sont à fond dans le jeu.

Il y a aussi l’audition surprise de deux apprentis comédiens qui nous réservent bien des surprises ! l’un a un égo surdimensionné quant à la fille, elle sort de sa superette et serait bien mieux dans une télé-réalité.

Xavier Lemaire nous initie à l’art de la mise en scène et de l’envers du décor avec beaucoup d’humour, Isabelle Andréani prouve une foi de plus l’étendue de son talent, elle est complétement déjantée ! Frank Jouglas lui aussi a de l’énergie à revendre, un comédien à suivre.

On rit beaucoup avec ces farceurs, un très bon moment de théâtre.
18 janv. 2018
8/10
3 0
Molière reste Molière : classique, symbolique, ou moderne réaliste.
Mais la dernière version qui a eu ma préférence : elle m'a bien fait rire et Stotari n'a qu'à bien se tenir.

La seule critique, selon moi, est la durée des interventions du chroniqueur (aujourd'hui X. Lemaire), qui même si elles sont très intéressantes, s'éternisent peut-être un peu trop : mais que faudrait-il couper ?
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor