Une Famille Aimante mérite de faire un vrai repas

Une Famille Aimante mérite de faire un vrai repas
De Julie Aminthe
Mis en scène par Dimitri Klockenbring
Avec Olivier Faliez
  • Olivier Faliez
  • Fanny Santer
  • Marie-Céline Tuvache
  • Le Monfort théâtre
  • 106, rue Brancion
  • 75015 Paris
  • Porte de Vanves (l.13)
Itinéraire
Billets de 13,00 à 40,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Détendez-vous. C'est un repas de fête qu'on prépare : tendez l'oreille pour que s'y fredonne la mélodie du bonheur d'une famille aimante et son livret sucré d'attentions, d'amour, de joie, d'optimisme et de détente.

Ils sont quatre, comme dans toute famille aimante qui mérite de faire un bon repas : un père, une mère et deux enfants : une fille, l'aînée de 16 ans et son frère de 14. On mangera tout ce que l'on aime et mérite : terrine de foie, filet mignon aux morilles et bavarois aux fruits rouges.
La fête de ce soir, c'est promis, devrait les rendre encore plus heureux s'il est encore humainement possible de l'être davantage, une joie de tribu à hurler à la lune.

Mais ne vous fiez pas au titre, ni au genre, car, comme toujours au théâtre, tout va de travers et se délabre sous nos yeux...

 

Une comédie grinçante sur la famille occidentale du XXIème siècle.

Note rapide
5/10
pour 3 notes et 2 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
67%
1 critique
Note de 8 à 10
33%
Toutes les critiques
9,5/10
72 0
Mais c’est du délire que ce spectacle ! Et quand je dis délire, croyez-moi, ça en est : j’y étais, j’ai tout vu !... Un joyeux délire jusqu’au boutiste fleurant bon le grand n’importe quoi, jonglant avec le tout est possible et souriant avec des petites perles musicales, posées ici et là, servant de pauses bienvenues et charmantes dans la marche inéluctable de ce chantier nihiliste. Une pièce pleine de surprises et de plaisirs.

L’auteure Julie Aminthe publie cette pièce en 2014. Elle rejoint ce torrent qui déferle sur notre théâtre contemporain, parmi les Jean-Michel Ribes, Evelyne de la Chenelière, Pierre Notte, Jean-Marie Piemme ou Pierre Guillois, par exemple. Torrent d’où giclent et courent ces propositions folles et trash qui remuent la vie comme on remue la terre pour faire voir et entendre les quatre vérités de notre réalité. Sortes de miroirs savants qui nous aident à réfléchir par le média du rire.

Dans cette pièce, les préparatifs d’un repas de fête obligeant une famille à rester groupée, permet à l’auteure d’en disséquer tous les possibles. Des névroses de chacun aux difficultés de la parentalité, en passant par les mensonges, les espérances et les crises qui fondent une famille ordinaire… Tout est bon pour montrer l’improbable par l’imaginaire. Ça implose, ça explose, ça expose et ça part dans tous les sens ! On sourit et on rit (il y en a même qui crie !) de s’être laisser prendre et surprendre par ce pataquès énorme.

La mise en scène de Thibault Rossigneux joue des effets avec efficacité et habileté, le tout au cordeau. Les comédiens Pauline Dau, Philippe Girard, Elisabeth Mazev et Antony Roulier font du beau travail. Ils dépotent, ils assurent, ils impressionnent. Ils sont vraiment bons.

Une peinture trash des détours et des contours de nos manies et de nos fantasmes (enfin, surtout des autres !). Un spectacle d’une qualité artistique remarquable. Incontournable !
25 juin 2015
5/10
180 0
Bien que l'affiche attire l'oeil et annonce un spectacle plutôt grinçant sur l'inépuisable thème de la famille, c'est avec une certaine déception que j'avoue être passée complètement à côté de cette pièce.
Non pas à côté dans le sens où je me serais trompée de salle, malgré les indications de l'ouvreuse je me serais dirigée aux toilettes plutôt que dans la salle du théâtre noir du Lucernaire, non.

Je suis passée "à côté" dans la mesure où je n'ai jamais été happée. Ni le jeu, ni le texte ne m'ont transporté. La tonalité grinçante est pourtant bien là, des parents cinglés, un père sans emploi et pathologiquement maniaque de l'hygiène, une mère étouffante, une ado semi-suicidaire et un petit frère scotché aux jeux vidéo. Tout ce joli monde s'affaire à préparer un repas qui saura les réunir avec amour et rien ne tourne comme il faut.

Pourtant il m'a semblé que le spectacle ne racontait rien de plus que ce malaise au sein d'une famille névrosée. Ni dramatique ni vraiment comique, la mise en scène révèle plutôt une ambiance bizarre, insaisissable mais dans le fond pas très parlante. Alors que le spectacle se présente comme un échantillon de la famille du XXIème siècle, rien ne m'a semblé représentatif d'une époque et encore moins de notre époque.

Mais, mais, mais la salle rit et les réactions du public traduisaient une satisfaction générale, ce pourquoi je pense avoir loupé le truc.

Sans rancune et bisous.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor