top5 (2)

Un singe en Hiver

Un singe en Hiver
De Antoine Blondin
Mis en scène par Stéphane Hillel
Avec Eddy Mitchell
  • Eddy Mitchell
  • Fred Testot
  • Evelyne Dandry
  • Chloé Simoneau
  • Stéphan Wojtowicz
  • Théâtre de Paris
  • 15, rue Blanche
  • 75009 Paris
  • Trinité (l.12), Blanche (l.2)
Itinéraire
Billets de 16,45 à 57,00
Evénement plus programmé pour le moment

1959. Gabriel Fouquet, père d'une petite fille et divorcé, échoue à Tigreville en Normandie. Il loge au Stella, un hôtel tenu par Albert Quentin et sa compagne.
Une amitié se noue entre les deux hommes. L'un rêve de son service militaire en Chine, l'autre de l'Espagne. L'un ne boit plus, l'autre ne cesse d'abuser de la boisson...

 

Un singe en hiver est un roman d'Antoine Blondin paru en 1959. Il avait déjà été repris dans un film français en 1962, avec Jean-Paul Belmondo et Jean Gabin.

 

La pièce Un Singe en Hiver a été récompensée de la Tomate AuBalcon 2014 de l'adapta-déception.

 

La bande annonce de la pièce :

 

Eddy Mitchell, chanteur de 71 ans, avait déjà joué au théâtre en 2008 dans « Le Temps des Cerises », de Niels Arestrup (Théâtre de la Madeleine).

Fred Testot est un humoriste et comédien de 36 ans, connu pour son duo avec Omar, dans le SAV des émissions d’Omar et Fred, sur Canal +. C’est sa première apparition sur les planches.

 

Un extrait du film de 1962 :


 

698

L'avis de la rédaction : Le film Un Singe en Hiver a traversé les époques. Cela grâce à ses excellents dialogues, au charisme et à l’authenticité des deux rôles principaux qui évoluaient dans des scènes mythiques… La tâche était ardue de reprendre le flambeau après Jean-Paul Belmondo et Jean Gabin.

Eddy Mitchell joue le gérant peu chaleureux d’un petit hôtel de Tigreville. Il a arrêté de boire et nous fait subtilement sentir qu’il va craquer et rechuter. Nous avons surtout apprécié le personnage de sa femme castratrice qui, lassée de ses excès, a réduit ses libertés au strict minimum.
Sous leur toit, ils accueillent un étranger -Fred Testot- très porté sur la boisson.
 
Tout ceci est prétexte à un éloge de l’ivresse, de l’amour de l’alcool auquel on a malheureusement du mal à croire.

Quelques défauts ternissent la pièce. Nous nous attendions à bien plus d’intensité et d’émotions, de par l’enjeu des situations. Le rythme lent qui convenait dans les années 60 ennuie un peu maintenant. Les personnages sont interprétés de manière trop calme, posée, presque atone. Nous aurions aimé que nos acteurs et la mise en scène rendent encore plus folles et déjantées les nuits d’ivresse. Nous voulions mieux sentir l’alcool les emporter au fil des verres.

C’était seulement la deuxième fois qu’était jouée Un Singe en Hiver au théâtre de Paris. Peut-être ces lacunes s’effaceront elles au fil des représentations…

 

Cette pièce a été touchée par le syndrome de la tête d'affiche.

 

Note rapide
4,4/10
pour 10 notes et 9 critiques
4 critiques
Note de 1 à 3
40%
5 critiques
Note de 4 à 7
60%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Toutes les critiques
25 mai 2014
4/10
349 0
Décevant, Eddy Mitchell ne m'a pas convaincue ni même transportée, il récite son texte machinalement mais ne le vit pas. Je me suis vraiment ennuyée...
J'aime le chanteur mais pas l'acteur de théâtre, mais il est vrai qu'il est difficile de rivaliser avec l'acteur inconditionnel Jean Gabin.
8 mai 2014
3,5/10
346 0
Difficile surement d'adapter au théâtre un tel classique du cinéma mais même si j'ai globalement été déçue par cette pièce, il y a de bonnes idées dans la mise en scène et les décors. Elle aurait probablement gagné à être jouée dans une salle plus intimiste que celle du théâtre de Paris. Reste que le duo Eddy Mitchell / Fred Testot ne fonctionne vraiment pas.
24 mars 2014
5/10
371 0
Ni raté, ni réussi. Un singe en hiver parle de l’amitié, de la difficulté de vivre, du besoin de rêver, de s’évader dans l’alcool… De jolis thèmes pour une pièce intimiste.
Peut-on monter une pièce intimiste dans une salle aussi grande et sur une scène aussi vaste que celle du Théâtre de Paris ? Peut-être avec des comédiens qui auraient un peu plus d’expérience du théâtre qu’Eddy Mitchell ou Fred Testot.
Beaucoup de personnes critiquent la prestation d’Eddy Mitchel. Je ne suis pas totalement d’accord. Même si son jeu manque de densité, je trouve que son interprétation est subtile et plutôt juste. Malheureusement, sa performance n’est pas adaptée à une salle aussi grande. Il aurait été beaucoup mieux dans la petite salle du Théâtre de Paris. Inversement, Fred Testot est plus éloigné de son personnage, mais son jeu est plus adapté à la taille de la salle.
Pour résumer, un spectacle terne et un peu ennuyeux dont on parlerait beaucoup moins s’il n’y avait pas deux ‘vedettes’.
16 mars 2014
2,5/10
387 0
Ennuyeux. Difficile d'égaler l'original. Pour convaincre il aurait fallu être bien au delà. Eddy Mitchell ne convainc pas.
Un spectacle à vite oublier, malheureusement.
13 mars 2014
2,5/10
298 0
Quel ennui ! J'ai failli m'endormir. Eddy Mitchell n'est vraiment pas un acteur de théâtre, ses partenaires font ce qu'ils peuvent, sans grand succès, pour servir le texte insipide d'une morne histoire.
Si les deux héros sont sensés "voyager", ils sont bien seuls à le faire et en coulisses sûrement, les spectateurs, eux, restent collés sur leur siège en attendant la fin.
Triste soirée à qui il manque la tristesse mélancolique, poétique et évocatrice du film.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor