Trois quart d'heure avant l'armistice

Trois quart d'heure avant l'armistice
  • Théâtre Essaïon
  • 6, rue Pierre-au-Lard
  • 75004 Paris
  • Rambuteau (l.11)
Itinéraire
Billets de 17,00 à 35,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Paris 1942, l'amour d'un couple déjà ébranlé par la première guerre mondiale, survivra-t-il aux heures troubles de l'occupation ?

1942. Robert, professeur d'Histoire, fait un cours en Terminale sur la guerre de 14. Sa façon très personnelle de traiter le sujet pourrait lui valoir bien des ennuis.

Suzanne, sa femme, travaille chez un impresario. Dans le Paris de l'occupation n'approche-t-elle pas les allemands d'un peu trop près ?

 

Note rapide
7,5/10
pour 3 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
33%
2 critiques
Note de 8 à 10
67%
Toutes les critiques
1 déc. 2017
8/10
13 0
Dans l'intimité d'un couple, on aborde deux conflits : la première et la seconde guerre.

On comprend vite qu'un drame s'est joué au cours de leur vie, mais c'est à la fin qu'on découvre ce qui a induit les comportements de l'un et de l'autre.
La façon de traiter ces événements est originale, le texte est bien écrit : une belle surprise dans une petite salle de l'Essaïon.
7 nov. 2017
8/10
31 0
Certains seront sûrement tentés de dire : "encore une pièce sur la guerre".
Certes, le sujet est régulièrement exploité sur scène. Toutefois, Trois quarts d'heure avant l'Armistice fait preuve d'originalité en abordant ces heures sombres de notre Histoire à travers l'évolution d'un couple.
Un couple apparemment heureux, mais l'est-il vraiment ?
Un couple apparemment soudé, mais ce lien est-il vraiment si fort ?
Un couple ayant une vision de l'occupant diamétralement opposée, mais la réalité est-elle si simple ?

La guerre devient ainsi la toile de fond d'un drame psychologique dont les deux comédiens sont les protagonistes. Deux comédiens excellents il faut le souligner. Deux comédiens, mais trois personnages, car il ne faut pas oublier Michel. Figure fantomatique dont l'omniprésence fait peser sur la pièce une ombre de mystère. Qui est ce Michel et quel est son rôle dans cette histoire ?

Autant de questions qui trouveront toutes leurs réponses en fin de pièce. Certaines réserveront même parfois au spectateur quelques surprises.

Au final, il s'agit d'une pièce intelligente, qui malgré une ou deux longueurs, se regarde avec plaisir et enthousiasme. Un beau spectacle à voir qui met à nu l'âme humaine.
8 sept. 2017
6,5/10
11 0
Sous nos yeux un couple se déchire pendant l'occupation allemande, lui donne trop ouvertement son avis lorsqu'il enseigne l'histoire de la première guerre, elle fréquente d'assez près les allemands.

On alterne entre les scènes de cours où certaines répliques du professeur sont savoureuses, d'autres pleines d'acidité et les scènes de vie conjugale avec son épouse. On a l'impression que ces deux là ne se parlent plus, qu'il y a un gouffre infranchissable entre eux alors qu'ils s'aiment.

L'interprétation des comédiens est plutôt bonne, et c'est toujours un plaisir d'entendre parler la langue de Goethe. La chanter c'est plus compliqué.

La cause du gouffre est dévoilée progressivement mais l'intensité dramatique n'a pas suivi, on n'est pas happé par le drame qui se joue et c'est dommage. Le texte aurait gagné à être resserré pour certaines scènes qui ralentissent le rythme vers le drame.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor