Tout va bien se passer

Tout va bien se passer
  • Théâtre de la Reine Blanche
  • 2bis, Passage Ruelle
  • 75018 Paris
  • La Chapelle (l.2)
Itinéraire
Billets à 20,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Une pièce musicale sur la résilience qui témoigne du corps à corps patiente et milieu médical.

Après le succès de Valentina-Tchernobyl, je suis née pour l’amour, Coralie Emilion-Languille revient, accompagnée du musicien David Kpossou, sous le regard de Bruno Fougniès, avec une pièce brûlante d’actualité, servie par la plume affutée et musicale de Maïa Brami, où l’ironie permet de briser les tabous et libérer le corps des femmes.

Note rapide
6/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
1 critique
8 juin 2018
6/10
6 0
Est-ce vraiment nécessaire de transposer sur scène un livre qui relate, le parcours inhumain d'une femme en mal d'enfants, qui doit passer des examens, des curetages, des ponctions, le corps meurtri, qui doit supporter le manque d'humanité de certains chirurgiens, la maladresse du personnel hospitalier.
Maia Brami a adapté son texte tiré de son livre "La vie refusée".

Certes, Coralie Emilion-Languille est une parfaite comédienne, mais passer 50mn à écouter un texte plutôt "clinique", je n'en vois pas l'utilité.
La pièce a été "adoubée" par Eve Ensler et a été montée à New York en 2015.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor