Kyoto Forever

Kyoto Forever
  • Le Monfort théâtre
  • 106, rue Brancion
  • 75015 Paris
  • Porte de Vanves (l.13)
Itinéraire
Billets à 25,00
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

« Deux heures pour sauver le monde. »

Telle est la devise de l’auteur et metteur en scène Frédéric Ferrer pour cette pièce où se joue l’avenir de l’humanité lors d’un sommet international. « Ils », ce sont huit acteurs dans la peau d’experts et de représentants gouvernementaux.

Huit acteurs internationaux qui, parlant chacun dans sa langue mais aussi en français, montreront combien la recherche d’un accord international visant à limiter la hausse des températures sur le globe terrestre est longue, difficile, intense, tragique burlesque et mouvementée… Les débats tournent vite à l’absurde. Faisant le constat lucide de leur lenteur, ils estiment, statistiques à l’appui, la vitesse à laquelle ils devraient travailler pour être efficaces...

La gravité de la situation et le réalisme froid des comédiens contrastent avec le burlesque de discussions stériles vouées à l’échec. Le spectateur, lui, oscille entre rire et malaise, accompagné par l’étrange sensation d’être dans l’impasse du futur.

Note rapide
7,5/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
1 critique
18 févr. 2019
7,5/10
5 0
Frédéric Ferrer montre dans son écriture et sa mise en scène la complexité de ces réunions. Car au-delà de l’idée générale, il y a la forme. Au début, chaque pays remercie le pays accueillant, l’organisation et cela prend beaucoup de temps. Puis cela continue avec des débats sur l’importance d’une virgule, d’un crochet ou d’un mot. On est plongé au cœur d’une usine de la lenteur où il faut composer avec 187 pays. Tout s’éternise.

On pourrait croire que se cache une volonté de théâtralité pour le spectacle. Malheureusement la réalité se rapproche véritablement de cette construction. Le grotesque s’affiche avec ces feuilles qui glissent de la table inclinée, des changements de places de presque tous les participants, des pauses… D’ailleurs, pendant ces pauses, Frédéric Ferrer en profite pour expliquer le principe des COP, leur organisation, à quoi elles servent, leurs échecs… Une mise en abime intelligente et compréhensible pour donner plus de sens à cette réunion et toutes celles qui existent vraiment.

Un spectacle où l’on ressort avec de nombreuses interrogations. La société civile n’a-t-elle pas alors le pouvoir nécessaire pour changer les choses d’en bas pour les impulser vers le haut ? A nous de trouver des réponses pour espérer un monde meilleur demain.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor