This Duet

This Duet
  • Théâtre de la Bastille
  • 76, rue de la Roquette
  • 75011 Paris
  • Voltaire (l.9)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

This duet that we've already done (so many times).

Le Théâtre de la Bastille et l'Atelier de Paris-Carolyn Carlson – Centre de développement chorégraphique national s'associent afin de soutenir plus vivement encore la production et la diffusion de la création chorégraphique française et internationale.

En mettant notamment en commun leurs outils de répétition, de représentation et leurs ressources en production, ils pourront accompagner des artistes sur plusieurs saisons. Le Théâtre de la Bastille est ainsi heureux de présenter à nouveau les œuvres de Marlene Monteiro Freitas, Frédérick Gravel, Katerina Andreou, Pierre Godard et Liz Santoro, qui ont été soutenues en production, en résidence, et présentées par l'Atelier de Paris.

Ce partenariat, qui sera célébré en avril à l'occasion d'un temps fort consacré à la danse, se prolongera les prochaines saisons.

Après Usually Beauty Fails et Ainsi parlait... présentés en 2014, Frédérick Gravel revient au Théâtre de la Bastille. Proche d'artistes comme Daniel Léveillé ou Étienne Lepage, le chorégraphe, danseur et musicien fait partie des chercheurs actifs de la danse contemporaine sur la scène montréalaise.

Dans ce nouveau spectacle, plus intimiste mais toujours électrique, il invente un pas de deux tout en crescendo. Un iPad laisse défiler du Joy Division, du Timber Timbre ou du Last Ex, un peu de whisky appelle à la détente... Sans artifice et tout en nonchalance, nous entrons dans la danse d'un couple amoureux, un peu mais pas si rock, fragile. Lui assume sa maladresse. Elle répond par une précision tranchante. Ils se regardent, jouent, dansent l'un pour l'autre. Puis, comme par accident, la complémentarité les gagne, romantique et jouissive.

Note rapide
8,5/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
5 avr. 2018
8,5/10
9
Ces deux-là se connaissent, on le devine. Faut dire que le titre aide. À notre entrée dans la salle, Frédérick Gravel passe des vieilles chansons sur sa tablette, Brianna Lombardo s’échauffe, son collègue en fera de même. Ils boivent un verre de whisky coupé à l’eau.

Ça commence, it’s country time ! Chacun leur tour ils dansent, s’observent mais paraissent connaitre chacun le tour de l’autre. Partie deux, plus contemporaine, dans la musique je veux dire, c’est un corps à corps, chaque geste vers l’autre, chaque toucher sont autant de micro-histoires. Ils sont touchants, parfois drôles, toujours justes. Ce duo séduit instantanément, notamment grâce à leur simplicité.

Il faut saluer les choix musicaux de Frédérick Gravel et de Stéphane Boucher, toujours à propos, qui, mis à part la dernière chanson qui ponctuera la fin du spectacle et les saluts (« Love will tear us apart » par Joy Division ), font la part belle à des artistes méconnus par le grand public comme Timber Timbre ou Last Ex.

Le temps s’étire, comme si on n’avait pas envie de les quitter, comme s’ils n’avaient pas envie de se quitter, même si la dernière chanson évoque.…
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Originalité
Talent des artistes
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor