Res Personna

Une fille et un garçon de vingt-cinq ans. C’est l’état des lieux de leur vie, de nos vies, des années 2000.

Entre parole intime et parole politique, l’espoir d’une vie meilleure, leur joie de vivre, leur étonnement et interrogation face au monde actuel. un spectacle né d’un désir, un besoin urgent de prendre la parole et de témoigner de notre époque, de notre jeunesse, de notre instinct de vie/survie !

Sur scène, texte, photos projetées et musique electro live raconteront chacun à leur façon cette histoire, tous les trois à égalité.

 

Festival nous n'irons pas à Avignon, Vitry sur seine

Note rapide
8/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
8 juil. 2018
8/10
20 0
Un Otni !

Je vous dis que j'ai vu un Otni ! Comment vous ne savez pas ce que c'est... C'est un objet théatral non identifié et Res Personna c'est exactement ça !

Deux jeunes de 25 ans qui veulent vivre leur vie à fond et qui s'interrogent avec une urgence vitale et une acuité surprenante sur bien des sujets : de la DHEA à 'faut il faire confiance à Vladimir Poutine'... Oui c'est vaste !

Leur questionnement est intense, le flot est ininterrompu et on pense qu'on va finir par se perdre, qu'il n'y a pas de fil conducteur mais non, même si en fait tout le public se retrouve à danser joyeusement sur de l'électro (et normalement ce n'est pas ma tasse de thé de danser sur de l'électro) sans avoir compris comment il s'est retrouvé là ! Bonheur et insouciance !

Alors oui, j'ai passé une bonne soirée ! D'une part parce que les deux comédiens Tanya Mattouk et Laurent Delbecque sont attachants et leur jeu est très naturel, on a envie de leur répondre (d'ailleurs quelques spectateurs leur ont répondu), d'autre part, parce qu'il est bon parfois de prendre un peu de recul par rapport au monde et de vérifier ce qui est vraiment important en se posant les bonnes questions. Ensuite pour l'excellente ambiance sonore créé par Laurent Delbecque et la mise en scène dépouillée mais allant à l'essentiel de Christine Massa sur le questionnement (mais pas que) de Ronan Chéneau.

La pièce dure 55 minutes, c'est court mais c'est le principe du festival où elle se joue : 'Nous n'irons pas à Avignon' à Vitry sur Seine et nous en sommes déjà à la 20 ème édition. 4/5 spectacles par jour de moins d'une heure chacun. Je participe à ce festival pour la première fois et c'est un ravissement ne serait que par le cadre 'gare au théâtre' : un théâtre monté dans d'anciens locaux SNCF avec du matériel ferroviaire pour déco. Le festival est pluridisciplinaire : danse, théâtre, poésie, chanson,...

Je recommande vivement et je vais découvrir avec impatience d'autres spectacles du festival.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor