Pompon Voltaire

Pompon Voltaire
Mis en scène par Anne Bourgeois
  • Studio Hébertot
  • 78bis, boulevard des Batignolles
  • 75017 Paris
  • Rome (l.2)
Itinéraire
Billets de 12,00 à 35,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

L’esprit au service de l'amour, le génie au service du bonheur et de la joie. "Pompon" est le sobriquet adorable dont l’honorable Voltaire affuble sa bouillante maîtresse, la très érudite Émilie du Châtelet.

Le couple, le plus brillant, le plus intelligent, le plus drôle, le plus torride du XVIIIème siècle. Une liaison scandaleuse mais reconnue et acceptée par l’opinion publique et par le Roi, puisque marquée par le sceau du génie !

 

Ces deux belles âmes ne pouvaient que se rencontrer, se confronter et s’adorer sur l’autel des Lumières et le lit de l’amour : assistons à leurs ébats quotidiens, leurs querelles, leurs fous rires, au feu d’artifice de leur esprit et intelligence.

 

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
2 critiques
Note de 8 à 10
100%
Toutes les critiques
3 nov. 2016
9/10
123 0
Sur la scène du Studio-Hébertot, deux personnages.

L'un très connu. L'autre pratiquement inconnu.
Lui, c'est Voltaire.
Elle, c'est Emilie du Châtelet.

Pendant quinze ans, ces deux-là vont partager une vie commune pour le moins agitée.

Yvan Varco, à partir de ce postulat historique, a écrit une pièce à la fois brillante et originale.

Il a imaginé la vie au quotidien, pendant une heure et quinze minutes (unité de lieu, de temps...), le quotidien donc, de ce couple explosif, Voltaire et Pompon. (Vous n'avez qu'à vous rendre au Studio-Hébertot pour connaître l'origine de ce surnom.)

Couple explosif, car couple composé de deux grands et forts esprits !

Lui, la star intellectuelle de l'époque, et elle, la grande mathématicienne, elle qui fut la première scientifique française (et peut-être mondiale) de qui l'on ait conservé des travaux qui font encore référence aujourd'hui.

Ces deux beaux esprits vont confronter leurs visions respectives du bonheur, de l'amour, des préjugés, de la philosophie, et de leur conception du rôle des femmes, également.

Explosif, vous dis-je !

L'auteur a su, dans une langue étincelante, élégante, délicate et drôle (combien de bons mots fusent ! ), il a su mettre en exergue l'admiration, le respect et en même temps la crainte que Voltaire pouvait éprouver vis-à-vis d'Emilie.

Mais que l'on ne s'y trompe pas : on rit beaucoup !
Les passages notamment sur la sexualité du couple sont drôlissimes : là aussi, grande inquiétude pour le grand homme !

Théâtre dans le théâtre, Yvan Varco n'a pu s'empêcher (comme il a bien fait ! ) de rappeler le besoin qu'avait Voltaire d'écrire d'obscures tragédies... que l'on ne monte plus du tout aujourd'hui !

Pour jouer ce couple, un couple : l'auteur en personne et sa femme, Anne Deleuze, tous deux mis en scène par Anne Bourgeois.

Ces deux comédiens sont eux aussi véritablement brillants !

On s'identifie totalement aux personnages, on comprend parfaitement leurs points de vue, on vibre avec eux.
Ils nous font rire, ils nous émeuvent également beaucoup.
On ressent pleinement les motivations humaines, intellectuelles (parfois à l'exact opposé) qui habitent leurs personnages.

Et puis, l'on sent vraiment bien que ces deux-là s'aiment.

Je ne voudrais pas terminer sans évoquer les magnifiques costumes réalisés par Corinne Pagé.
(Ah ! Cette veste en cuir rouge, gants assortis, et ces bottes montantes en daim gris qui vont à ravir à Anne Deleuze !...)

Une heure quinze donc de vraiment beau théâtre !
De la très belle ouvrage !

(J'aurais quand même bien goûté aux pâtes de guimauve dont s'empiffre Yvan-Voltaire à l'heure de son goûter ! )
----
A l'issue de la représentation, les deux comédiens ont accepté de répondre à mon micro aux différentes questions que je leur ai posées.
L'entretien sera mis en ligne dans les jours qui suivent.
8,5/10
27 0
Cet agréable spectacle est un bel hommage à Émilie du Châtelet, femme de sciences et de lettres du début du siècle des lumières. Il nous fait découvrir son regard aiguisé et sa quête militante du progrès. On peut comprendre que Voltaire fut son compagnon pendant 15 ans !

A l’instar des couples célèbres comme Georges Sand et Alfred de Musset, Suzanne Valadon et Érik Satie, Elsa Triolet et Louis Aragon, Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre, celui-ci composé par Émilie du Châtelet et Voltaire n’échappe pas aux tourments de la raison. Ces couples nous questionnent sur la force des liens tissés et des influences réciproques. De la muse à l’auteur(e), de l’amour à l’admiration, de la passion à l’émulation, qu’est-ce donc qui unit ces êtres si intensément et avec une telle créativité ?

Construit à partir du livre posthume « Discours sur le bonheur » d’Émilie du Châtelet, la pièce met en présence Monsieur de Voltaire et Madame du Châtelet dans l’intimité de leurs conversations nourries d’affection amoureuse réciproque. Ils débattent avec vigueur sur l’idée de bonheur, ce qui le fonde : De la somme des plaisirs au bannissement des préjugés, de la vénération des passions aux bienfaits de la vertu et de la libération des désirs à la nécessité d’avoir des illusions.

Ecrit par Yvan Varco avec une élégance dénuée d’alentours inutiles, le texte rebondit de questions acérées en réponses enrichissantes. Une joute savante et surprenante où la passion n’est pas exsangue. La pièce est traversée par le point de vue féministe et innovant pour l’époque d’Émilie du Châtelet sur la liberté d’agir, de penser et d’aimer "comme l’autre moitié du monde c’est-à-dire les hommes".

La mise en scène d’Anne Bourgeois n’encombre pas les personnages d’artifices salamalesques, c’est direct et vif. La beauté des regards, des attouchements et des postures comme la puissance de la fougue dans les propos semblent rechercher la mise en valeur d’une simplicité redoutable d’efficacité.

Les deux comédiens Anne Deleuze et Yvan Varco excellent dans la justesse et la précision de leurs jeux. La complicité de leurs personnages se révèle d’une sincérité profonde et chaleureuse. Ils sont Pompon et Voltaire.

Un plaisir de théâtre pour la beauté des idées et la joie de voir vivre ce couple de pensée et d’amour.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor