top5 (1)

Jean Piat, Pièces d'identité

Jean Piat, Pièces d'identité
De Jean Piat
Mis en scène par Stéphane Hillel
Avec Jean Piat
  • Jean Piat
  • Théâtre des Bouffes-Parisiens
  • 4, rue Monsigny
  • 75002 Paris
  • Quatre-Septembre (l.3)
Itinéraire
Billets de 17,00 à 50,00
Evénement plus programmé pour le moment

Par le bout du coeur, Jean Piat vous emmène avec lui dans une balade de sa prime jeunesse à aujourd'hui.

Au hasard d'anecdotes savoureuses, il nous conte ses rencontres avec les auteurs Guitry, La Fontaine, Beaumarchais, Musset, Feydeau, Dorin et les grands rôles qu'il a interprétés : Figaro, Cyrano, Don César, etc... et à la télévision, Lagardère et Robert d'Artois.

On découvrira combien, au cours de ce long compagnonnage amoureux, l'homme réel et les personnages se sont mélangés au point de ne plus faire qu'un.

 

295

La critique de Perrine (rédac’ AuBalcon) : 7.5/10. Aller voir Jean Piat au théâtre, c'est revisiter presque cent d'histoire sur les planches et cent ans d'Histoire tout court.

Seul, assis sur sa chaise devant son bureau, le célèbre Lagardère, le fameux Cyrano, le jeune pensionnaire de la Comédie Française n'a rien perdu de sa superbe. 

Le verbe haut, la diction parfaite, la mémoire en place, Jean Piat revisite les classiques sur le fil rouge de sa carrière. De Lafontaine à Sacha Guitry en passant par Molière et Beaumarchais, de ses anecdotes de collégiens à ses secrets de tournées, l'acteur nous embarque dans sa vie empreinte de mille richesses. 

Aucune mise en scène, quelques éclairages lumière, ce n'est pas un spectacle de première jeunesse, c'est certain. Jean Piat joue, assis, et nous embarque seulement à travers ses mots. Quelques monologues auraient mérité d'être coupés mais il les dit tellement bien...

Finalement, il ne faut pas s'attendre à autre chose qu'à une conversation intime avec l'un des plus grands acteurs du siècle dernier. Comme un grand-père raconterait sa vie à ses petits enfants. 

 

Note rapide
8/10
pour 5 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
40%
3 critiques
Note de 8 à 10
60%
Toutes les critiques
25 avr. 2016
8/10
155 0
Il est toujours aussi plaisant d'assister à une représentation avec Jean Piat et mes premiers souvenirs de lui sur scène au Théâtre des Variétés remontent à quand j'étais ado donc une bonne trentaine d'année, alors certes vu son age (91 ans), il reste plutot statique près d'un bureau mais c'est toujours un bon moment.

Sa tenue, son éloquence et sa diction parfaite nous font voyager dans ses rencontres avec des auteurs et des personnages connus de tous, il nous livre des anecdoctes tantôt nostalgiques, tantôt fort drôles et nous joue avec justesse quelques morceaux de bravoures de ses rôles.

On passe donc une heure en très bonne compagnie.
14 mars 2016
9/10
166 0
Quel bonheur d'aller voir Jean Piat au théâtre !

C'est encore un grand Monsieur, qui n'a rien perdu de sa superbe et qui revisite pour notre plus grand bonheur ses plus grands rôles. Au détour d'anecdotes pour certaines drôles, pour d'autres empreintes de nostalgie, il nous raconte son histoire, celle du théâtre. Et quelle histoire, quelle carrière !

Un conseil : courez-y !
13 mars 2016
8/10
209 0
Ils sont venus, ils sont tous là.
Il les a convoqués, ils ont répondu à l'appel, les Cyrano, Don César, Bois d'Enghien, Figaro, sans oublier les Cléante, Lagardère et Robert d'Artois.

Pendant une heure délicieuse, Jean Piat, l'un des monstres sacrés de la scène française, revisite sa carrière, en livre mille et une anecdotes plus savoureuses les unes que les autres.
Bien entendu, son monologue est entrecoupé de morceaux de bravoure théâtraux, des tirades éternelles, mais aussi une fable de La Fontaine, ainsi que des poèmes.
Et c'est dans ces moments-là que véritablement l'on comprend la nécessité qu'a ce fringant jeune homme de dire des textes.

Ah ! Cette voix reconnaissable entre mille, et qui n'a rien perdu de son intensité !
Il faut l'entendre, Piat, passer du registre du murmure à celui de l'envolée lyrique tonitruante, le tout mis en valeur par l'exceptionnelle acoustique des Bouffes Parisiens.
Il faut écouter cette jouissance à dire les mots, à les articuler, les prononcer, en détacher les syllabes, les phonèmes...
Il faut se rendre compte de cette volupté à prendre à bras le corps un texte, comme un sculpteur son morceau de marbre, comme le peintre sa toile vierge, pour en tirer la substantifique moelle !
C'est un vrai bonheur, qui n'est plus donné tous les jours.

Jean Piat n'a rien perdu de sa faconde, de sa verve, de son énergie, de son amour du texte.
Il le dit lui-même : "je joue pour ne pas m'ennuyer, parce que j'en ai besoin".
Ce besoin, le public le ressent tout au long de cette heure merveilleuse.
Ah ! Au fait ! j'allais oublier.
Jean Piat le dit lui-même au début du spectacle : il est né en 1924.
Je vous laisse calculer.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor