Piaf, l'Etre Intime

Piaf, l'Etre Intime
Mis en scène par Serge Hureau
Avec Clotilde Courau
  • Clotilde Courau
  • Lionel Suarez
  • Théâtre de l'Œuvre
  • 55, rue de Clichy
  • 75009 Paris
  • Place de Clichy (l.2, l.13)
Itinéraire
Billets à 21,00
Evénement plus programmé pour le moment

Le 27 octobre 1949, Edith Piaf perd l'amour de sa vie. Sept mois plus tard, elle se confie par écrit à son amant d'un mois, Tony Franck. Onze lettres ardentes où transparait une femme aimante et libre. Croyant en la vertu consolante de l'amour, elle demande à cet homme de l'aider à faire son deuil en l'aimant.

Au travers de cette correspondance à coeur ouvert, se révèle une Piaf inattendue. A ce moment si particulier de son existence et malgré les drames vécus, elle garde une foi intacte en la vie et un désir d'amour plus fort que tout. De confessions ardentes en préoccupation maternelle pour le petit Paul, pour son amie Momone ou pour Tony, Piaf apparaît, entre les lignes, telle qu'elle est : une énergie débordante, une âme généreuse, un coeur incapable de tiédeur.


Et puis, sous ses mots simples, justes et sans artifices transparaît une vraie qualité d'écriture : " J'ai une de ces envies de te prendre dans mes bras, ta belle petite gueule sur mon coeur, et ta voix chérie, qui me caresse partout dans moi, mon Tony, mon beau Tony que j'aime. " Capable de tous les élans, de tous les dévouements, Piaf n'attend qu'une chose en retour : l'amour d'un homme. Mais pas sûr que cet homme-là soit à la hauteur.

 

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor