Ouïe à la vie

Ouïe à la vie
  • International Visual Theatre IVT
  • 7 cité Chaptal
  • 75009 Paris
  • Blanche (l.2)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Quand on croise Nicolas dans la rue, on ne remarque rien de spécial chez lui, si ce n’est sa belle allure assortie d’un certain charisme. Il est jeune, drôle, intelligent et sourd de naissance. 

Il a un travail, une passion et une sœur, Camille, sa “presque jumelle”, qui l’a longtemps accom-pagné pour lui faire entendre la vie à sa façon.

Sous la forme d’une pièce de théâtre déclinée en courtes saynètes, depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte, nous découvrons l’histoire de Nicolas et celle d’un duo complice. C’est sa vie, rythmée par un florilège d’anecdotes et d’expériences inédites, aussi drôles que poignantes.

Note rapide
7,8/10
pour 3 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
2 critiques
Note de 4 à 7
67%
1 critique
Note de 8 à 10
33%
Toutes les critiques
31 mai 2019
7,5/10
1 0
Depuis que Camille apprend la langue des signes, elle se sent plus proche de Nicolas. Une complicité qui se ressent sur scène.

On s'attache très vite à eux ce qui nous permet de nous laisser porter par l'histoire, captif et souriant. Même si tout n'est pas toujours facile pour Nicolas, il garde le moral et le sourire ce qui est très communicatif. Quand le Pôle Emploi l'appelle pour lui proposer une offre d'emploi. Sa soeur décroche, normal car il ne peut pas prendre les appels, il est sourd. Une information non prise en compte par l'institution.

Des problèmes semblables lorsqu'il va faire ces courses au supermarché et qu'il demande de l'aide du personnel du magasin. Les personnages secondaires sont tous incarnés par Camille. Elle fera tombée tous les costumes à la fin pour révéler qu'elle, femme, soeur, comédienne et auteure. Deux êtres qui sont arrivés à créer des ponts et qui s'aiment tout simplement.

Le public semble touché par ce témoignage sincère et touchant. Rien de plus normal qu'il recueille une telle ovation, offerte aussi bien par les sourds que les entendants. Au théâtre, il ni a plus de frontière, juste du lien entre les êtres.
24 mai 2019
8/10
1 0
Quelle belle idée que de réunir des publics qui avaient peu de chance de se rencontrer... une mise en scène fine et astucieuse, de l'humour et de l'émotion...

Cette fratrie nous ravie tout au long du spectacle...

Un délicieux moment à passer avec Nicolas et Camille.
24 mai 2019
7,5/10
2 0
« Ouïe à la vie » de et mis en scène par Camille Combes à l’IVT est une belle leçon de disponibilité, d’Amour entre un frère et une sœur.

Nicolas Combes, frère de Camille, est sourd de naissance et c’est le récit de son histoire que Camille a eu envie de montrer au plus grand nombre afin de faire tomber cette barrière entre les malentendants, les sourds et les entendants.

Vous croisez Nicolas dans la rue et il ne vous est pas possible de savoir qu’il a ce handicap. En revanche dans la vie de tous les jours, ce handicap ne lui facilite pas la vie.
Nicolas, quand vous le voyez sur scène, est un jeune homme, beau de sa personne, souriant, drôle, dynamique, enfin bref un homme comme tout le monde.

Il a une passion dans la vie c’est le dessin, et il s’est construit une vie autour de cette passion. C’est dans ce contexte, que sa sœur Camille retrace à l’aide de quelques anecdotes, jouées en saynètes, leur vie commune depuis leur enfance.
Une sœur qui a été et qui est très présente avec son petit frère, l’aidant tous les jours à découvrir de nouvelles expériences.
En commençant par la pose d’appareils auditifs puis à l’adolescence grâce aux progrès scientifiques de bénéficier par une opération chirurgicale d’un implant cochléaire.
Une révolution dans sa vie qui au-delà de la langue des signes lui a permis de s’exprimer oralement, une très belle ouverture pour un enfant qui est né isolé du monde, dans un silence quasi-total.

C’est avec un grand sourire qu’il nous accueille, en s’exprimant très clairement : « Aujourd’hui, j’entends. Pas comme vous, mais j’entends ».

Beaucoup d’émotions pendant ce spectacle, où la complicité entre cette sœur et ce frère fait plaisir à voir, à entendre.
L’évolution auditive, fil conducteur du spectacle, de Nicolas n’engendre pas la mélancolie. Nicolas montre une force de caractère réjouissante et une belle leçon de vie à ses contemporains, lui qui franchit pas à pas les obstacles sans jamais se défiler, même si parfois la vie peut-être cruelle.
Camille, en interprétant différents personnages, gravitant dans la vie de Nicolas, permet une progression dans l’humour du spectacle tant les situations vécues prêtent à rire, comme par exemple celle de la personne de pôle emploi qui propose du travail à Nicolas.

Une relation authentique, courageuse, abordée dans une communion, une fusion, qui nous fait prendre conscience qu’il y a deux mondes parallèles, celui des entendants…avec ses mauvais réflexes et des sourds, malentendants, et que cette barrière se doit d’être brisée.
Une prise de conscience des efforts, des démarches que Nicolas, comme ses frères, doit effectuer pour « s’intégrer » dans un monde qui peut paraître « hostile ».

Soyons curieux, éveillés, ouverts à l’autre, écoutons ce que Nicolas veut nous faire entendre. Un témoignage poignant, bouleversant, rempli d’humour, d’autodérision, qui mérite que l’on s’y intéresse et que l’on aille les applaudir : tout simplement Ouïe à la vie !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor