top5 (1)

Olivier de Benoist - Fournisseur d'excès

Olivier de Benoist - Fournisseur d'excès
De Olivier de Benoist, Vincent Leroy
Avec Olivier de Benoist
  • Olivier de Benoist
  • En tournée dans toute la France
Itinéraire
Billets de 18,45 à 39,00
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Olivier de Benoist s'autoproclame défenseur de la cause des femmes. Maladroit, gaffeur et surtout drôle, il les accable en tentant de les défendre.

Il nous raconte les conseils qu'il a donné à sa femme pour ses opérations de chirurgie esthétique, nous parle de comment il a aidé sa belle-mère à choisir son cercueil et répond aux appels téléphoniques qu'il reçoit sur sa ligne "S.O.S. ODB"...

 

Dans « Très Très Haut Débit » Olivier de Benoist partait en croisade contre la dictature de la Femme. Avec son nouveau spectacle, il se rend à l'évidence : l'Homme a perdu la guerre des sexes !

"Dans « Fournisseur d’excès », je vais défendre les femmes, ça va donc être long… Je suis le seul avocat qui défend les causes perdues."
"Sans les femmes ce serait beaucoup moins drôle. Dans le spectacle, je suis dans le décalage et l’exagération. J’explique pourquoi je défends les femmes, je demande une réconciliation..."

 

L'humoriste Olivier De Benoist s'est fait connaitre lors de ses passages dans l’émission de Laurent Ruquier « On n’demande qu’à en rire » sur France 2.

 

Le one man show Fournisseur d'Excès a été récompensé de la Tomate AuBalcon 2014 de la blague carambar.

 

L'avis de la rédaction : Ça serait vous mentir de vous dire que nous n’avons pas passé un bon moment. Nous avons même bien rigolé grâce à Olivier de Benoist, très sympathique et à la bonne humeur communicative.

Pourtant, nous ne sommes pas sortis de la Cigale totalement emballés. Plutôt avec l’étrange sentiment de nous être retrouvés à la fin d’un dîner arrosé, où les convives font souvent des blagues un peu faciles, un peu grasses. C’est vrai que nous avons eu le droit à tous les clichés sur les femmes bavardes qui ne savent pas conduire et les belles-mères envahissantes. A chaque phrase un gag ou un jeu de mots, sans que les transitions soient forcément très fluides.

Malgré tout, nous avons bien aimé l’imitation de François Hollande qui revient sur ses réalisations depuis le début de son mandat, et adoré la mise en scène très inventive pour un one man show.

ODB utilise des images, des objets et même des sons pour nous surprendre et nous faire rire. Au sketch de l’enterrement de sa belle-mère, les lumières rouges, le vitrail projeté sur l’écran et la musique nous donnaient l’impression de vraiment assister à la cérémonie…

 

Note rapide
6,7/10
pour 9 notes et 8 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
5 critiques
Note de 4 à 7
67%
3 critiques
Note de 8 à 10
33%
Meilleures critiques
Meilleure critique positive
23 nov. 2013
8/10
253
Vive Olivier et vive les femmes ! Elles en prennent un petit peu pour leur grade dans ce spectacle mais on rigole du début à la fin.
Meilleure critique négative
12 déc. 2013
6,5/10
281
La première impression n'est pas toujours la bonne. Avec sa tête débonnaire et son physique de blagueur de la classe, son sourire jusqu'aux oreilles et sa voix de pitre, je m'attendais à beaucoup rire. Mais pendant une heure, les blagues se sont succédées,...
Lire la suite
Toutes les critiques
12 juil. 2014
4,5/10
226
Assez déçu de ce nouvel opus d'Olivier de Benoist. Il paraît être écrit à la va-vite avec des vieilles formules d'humoristes ringards : des bonnes blagues sur les belles-mères entendues 200 fois, et sur les femmes entendues 800 fois.
L'humoriste surfe encore sur son succès télé et sa bonne gueule pour être programmé dans les grandes salles, mais la qualité de son spectacle ne vaut même pas l'arrière salle d'un petit café.
C'est con parce qu'il peut faire beaucoup mieux !
21 juin 2014
7/10
230
Dans son nouveau spectacle intitulé Fournisseur d’excès, Olivier de Benoist (ODB pour les intimes) déclare sa flamme au beau sexe. Son patronyme à particule couplé à ses allures de gentleman dissimulent un portrait à charge délicieusement corrosif contre la gente féminine.
Ce flingueur tendre, adepte de la mauvaise foi et de l’humour noir, se jette littéralement à l’eau dans un spectacle mêlant stand-up et one man show. Ce nounours au cœur finalement assez tendre manie la vanne avec décontraction et gourmandise une heure trente durant.
Messieurs, si vous avez le courage d’accompagner vos épouses jusqu’aux Bouffes Parisiens, foncez sans hésiter !
24 mars 2014
9/10
205
Mr ODB m'a fait rire dès son premier passage dans ONDAR et ça continue depuis sur scène.
Pour son second spectacle il touche toujours son sujet favoris les femmes et elles aiment en rire du moins dans mon Zénith c’était le cas :)
Je mettrais le bémol suivant fournisseur d’excès n'est pas adapté pour les zéniths parce que ODB ne reste que d'un coté de scène, le droit ce qui manque au gens placés à gauche.
Sinon on rit énormément et je remercie l'artiste de sa proximité en fin de spectacle avec son public ;)
15 déc. 2013
5/10
235
ODB a un style bien a lui qui ne m'a pas plu. Il débite des blagues carambar en boucle puis nous ressort des photos d'internet pour en faire des vannes faciles. On fait beaucoup mieux en one man show !
13 déc. 2013
9/10
216
J'adore l'humour d'Olivier! Je comprends que certains puissent le trouver lourd, mais c'est le personnage et il l'incarne à merveille. J'ai pris mon shoot d'humour noir et de blagues potaches pour le mois, mais j'y retournerai surement j'ai ri ri et encore ri !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor