top5 (1)

Oliver Twist, le musical

Oliver Twist, le musical
De Christopher Delarue, Shay Alon
Mis en scène par Ladislas Chollat
Avec Nicolas Motet
  • Nicolas Motet
  • Salle Gaveau
  • 45, rue de la Boétie
  • 75008 Paris
  • Miromesnil (l.9, 13)
Itinéraire
Billets de 14,00 à 100,00
Evénement plus programmé pour le moment

Londres, XIXème siècle. Oliver Twist, 15 ans, est orphelin et mène une existence malheureuse dans une maison de redressement, au milieu de ses compagnons d'infortune. Un jour, Oliver décide de s'échapper pour aller découvrir le monde et retrouver une famille qu'il pense perdue. Il est enrôlé par une bande de voleurs aux moeurs douteuses, avec, à sa tête, Fagin et Sax. Au sein de ce gang sans scrupules, Oliver fera la rencontre de Nancy et Kens, deux fidèles alliés qui lui seront d'une aide très précieuse.

Après une arrestation pour un vol qu'il n'a pas commis, Oliver fait la connaissance de M. Vancliff, un vieil homme riche et solitaire. Cette rencontre pourrait bien changer à jamais le cours de sa vie...

A la force de ses rêves, Oliver Twist a changé son destin.

 

Pour la première fois à Paris, la Salle Gaveau accueillera en résidence une grande comédie musicale française écrite et composée dans l'esprit anglo-saxon : "Oliver Twist, le musical".

Sur scène, une troupe de 15 artistes, à la fois comédiens, chanteurs et danseurs, accompagnés d'un orchestre de 7 musiciens revisiteront avec talent et passion le classique de la littérature de Charles Dickens.

    

402

La critique de la rédaction : 6.5/10. Nuancés sur cette comédie musicale.

Nous avons aimé revivre les aventures d’Oliver Twist, jeune orphelin qui enchaine les épisodes de malchance malgré une volonté forte de sortir de sa misère. Les costumes sont très beaux ; les chorégraphies assez réussies.

Néanmoins, même si elles sont accompagnées par des musiciens talentueux, la qualité des chansons est inégale. Elles manquent parfois d’un refrain ou d’un air qui reste dans la tête. Le son des micros était horrible et donnait parfois l’impression d’écouter une vidéo streaming piratée (vous savez celles mises en ligne par un internaute qui a filmé l’écran du cinéma avec son caméscope !).

Nous avons aussi été déçus par la mise en lumières trop sombre et le décor étriqué d’un goût un peu douteux. Dernier bémol, 2h45 c’est un peu long pour un spectacle s’adressant en partie aux enfants.

Malgré cela, nous avons passé un moment agréable. En tout cas nous suivrons Nicolas Motet, l’acteur jouant Oliver Twist. Il est très convaincant en danseur, chanteur, acteur et son large sourire est communicatif !

Note rapide
7,1/10
11 pour 11 notes et 8 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
4 critiques
Note de 4 à 7
55%
4 critiques
Note de 8 à 10
45%
Toutes les critiques
18 févr. 2017
9/10
51 0
Pendant longtemps on nous a dit qu’en France on n’était pas capable de produire des comédies musicales de la qualité de celles proposées par nos amis américains ou anglais. Pendant longtemps on nous a dit qu’en France on avait ni les moyens techniques ni les talents nécessaires pour rivaliser avec les anglo-saxons. Pourtant un constat sans appel s’est imposé à moi à la sortie de la salle Gaveau : pendant longtemps en France on s’est bien foutu de nous ! Production, chorégraphie, musique et interprétation OLIVER TWIST s’affranchit des limites de la comédie musicale à la française pour nous proposer un spectacle digne de Broadway. Une réussite totale (ou presque).

TOUT CE QUI BRILLE
Chez Gaveau on ne fait pas les choses à moitié : pour l’occasion la salle est relookée aux couleurs du spectacle et c’est un vrai plaisir pour les yeux que de découvrir le travail des décorateurs. Un bel hommage au classique de Charles Dickens ! Sur scène, une troupe d’une quinzaine d’artistes passe avec brio de la comédie à la chanson, pour nous faire revivre les aventures du jeune orphelin, accompagnés par un orchestre live, ce qui est assez rare pour le souligner. J’ai été ébloui par la qualité de ce spectacle : décors et chorégraphies (magnifiques scènes de rue !), costumes et musique, on en a plein les yeux et les oreilles. La mise scène de Ladislas CHOLLAT (dont j’avais apprécié le travail dans un autre registre sur LES CARTES DU POUVOIR) est pêchue et mise en valeur par une scénographie réussie. Les comédiens-chanteurs, notamment Prisca DEMAREZ dont le jeux et la voix m’ont ensorcelé, se donnent à fond pour sublimer cette adaptation signée Christopher DELARUE et Shay ALON. Mention spéciale au couple DUMBLY pour leur double interprétation. Mais la vraie révélation du spectacle c’est Oliver lui-même, interprété par Nicolas MOTET. Du haut de ses 16 printemps le jeune homme porte littéralement le show sur ses (frêles) épaules : comédie, chant, chorégraphie, il sait tout faire, rien ne lui résiste ! Un vrai entertainer à l américaine ! Bref tout est réuni pour proposer aux spectateurs, petits et grands, une excellente expérience.

LE CÔTÉ OBSCUR DE LA FORCE
Néanmoins quelques touches de gris viennent contraster ce tableau aux milles couleurs. En premier lieu le son des micros, plusieurs fois de mauvaises qualités ou intelligible parce que la musique live (kudos aux musiciens !) recouvrait parfois la voix des comédiens. Du coup je me suis surpris à plusieurs reprises à ne pas comprendre les paroles et pourtant j’étais extrêmement bien placé en carré or. Ce qui est assez dommageable pour une comédie musicale se basant principalement sur ses chansons pour faire avancer l’histoire. Côté chansons justement j’ai trouvé qu’elles étaient assez inégales et qu’il manquait au spectacle 1 ou 2 chansons fortes et entêtantes. Clairement les auteurs n’ont pas fait marcher la machine à tube à la française, donc contrairement à d’autres spectacles je ne me suis pas dit qu’il fallait que je mette la main sur le CD à la fin de la représentation. Comme quoi trouver le juste équilibre entre spectacle à l’américaine et chansons commerciales à la française n’est pas chose aisé. Enfin, comme la plupart des spectacles de ce genre c’est beaucoup trop long : 2h30 (entracte inclus), de quoi voir son attention inévitablement retombée.

Indéniablement cette version d’OLIVER TWIST est une réussite et prouve l’efficacité de la production qui a mis le paquet pour éblouir le spectateur. De fait la standing ovation de fin de spectacle n’est ni feinte ni exagérée. Un spectacle pour toute la famille que je recommande chaudement, sublimé par la prestation de sa tête d’affiche dont je fais le pari qu’on n’a pas fini d’en entendre parler.
4,5/10
26 0
Pendant tout la pièce il manquait quelque chose... Un truc qui faisait qu'avec moi ça ne marchait pas, les chansons ont pourtant l'air sympa, les danses sont bien et le jeu d'acteur est plutôt convaincant mais il manque un truc...

C'est au salut que j'ai compris, ils n'étaient pas heureux de jouer, habituée à voir une grande satisfaction sur les visages des comédiens à la fin, je n'ai vu cette fois ci que des visages sobres, des gens qui avaient finit leur travail et qui pouvaient maintenant rentrer chez eux... Certains acteurs s'amusent et ce sont les seuls qui jouent biens... Une jolie coquille vide... Dommage.
1 nov. 2016
8/10
28 0
Comme pour tous les films ou toutes les pièces tirés de romans mondialement connus, le risque de décevoir est grand. On connait tous l'histoire d'Oliver Twist, qui nous a beaucoup ému dans notre jeunesse, et on vient chercher au moins la même émotion quand on nous propose une adaptation. Eh bien, ici, le pari est tenu. Oliver Twist est un jeune orphelin, dans l'Angleterre du XIXème siècle, à la recherche de ses racines. Avec, comme seul repère, un médaillon ayant appartenu à sa mère. Londres est une ville pleine de dangers, auxquels n'échappe pas toujours Oliver. Ses aventures et ses mésaventures, parfois dramatiques, finissent par le conduire chez un riche bourgeois qui, comme chacun sait, se révélera être son grand-père.

Salle Gaveau, cette histoire nous est contée, à travers une mise en scène ingénieuse, par des comédiens talentueux, qui savent aussi bien jouer que chanter. Le tout dans des décors soignés et bien conçus pour fluidifier le jeu des acteurs. Du coup, la magie opère : on se trouve emporté dans l'histoire, on est captivé et on oublie les artifices du théâtre.
Une réserve pourtant, mais elle est de taille : trop souvent, la musique écrase littéralement le chant des personnages. Et c'est un véritable inconvénient car nous sommes dans une comédie musicale où les paroles chantées, qui sont parfois aussi des dialogues, participent à l'histoire.
Et si on manque une partie du texte, on manque une partie de l'histoire. Dommage !

Je recommande néanmoins ce spectacle en espérant que les quelques critiques que j'ai pu entendre autour de moi sur ce problème de son, auront été prises en compte.
8,5/10
38 0
On a l'habitude de venir à Gaveau pour y écouter des concerts de musique classique. En cette rentrée son acoustique réputée permet d'entendre la belle voix du jeune Nicolas Motet entouré de 20 artistes talentueux dans OLIVER TWIST. Une comédie musicale qui prouve que les productions françaises n'ont rien à envier à Broadway.

Le fog envahit la scène. Nous sommes dans le Londres du XIXème siècle. Que ce soit en maison de redressement ou dans leur famille d'accueil les orphelins ne trouvent grâce aux yeux de tortionnaires que s'ils rapportent plus qu'ils ne coûtent. L'un d'entre eux, Oliver Twist, a foi dans le fait de retrouver son père. Sans argent, il est enrôlé par une bande de voleurs au meneur très louche. Un jour il rencontre M. Brownlon. Une rencontre qui pourrait changer sa vie.

L'UNIVERS DE DICKENS ET 21 ARTISTES
L'équipe technique réussit un tour de force en recréant sur la relativement petite scène de la salle Gaveau l'univers de l'Angleterre victorienne. Les décors se succèdent, de l'orphelinat à la boutique du croque-mort, du marché à la demeure bourgeoise ou à l'antre des voleurs, tous plus beaux les uns que les autres pour la très belle scénographie de Emmanuelle ROY. Le soin particulier que Jean-Daniel VUILLERMOZ a apporté à la réalisation des costumes est un bouquet de couleurs et de tissus. La mise en lumière de Alban SAUVE rehausse l'ensemble. Une re-création de l'univers de Charles DICKENS qui a tout l'éclat des super-productions.

Quant à la troupe elle est d'une cohérence et d'une qualité dont, il faut le reconnaître, nous n'avions plus l'habitude depuis longtemps dans les comédies musicales made in France. Ils sont 21 artistes de talent rassemblés dont 7 musiciens qui jouent en live depuis les tribunes qui dominent de chaque côté de la scène.

Le rôle-titre a été confié au jeune Nicolas Motet. Les fidèles de The Voice Kids ne seront pas surpris de le retrouver à à peine 16 ans mener la troupe avec autant de maîtrise. Malgré son jeune âge il a déjà 8 ans de carrière derrière lui. Une formation complète de comédien, danseur, chanteur, une voix de crystal, un plaisir communicatif : une étoile est née.

Si le rôle d'Oliver Twist met le jeune artiste en lumière il faut noter l'esprit de troupe, la synergie de groupe de l'ensemble des comédiens. La distribution est extrêmement réussie. Tous interprètent avec énergie et enthousiasme les chorégraphies d'Avichai Acham. Les voix se complètent, s'affrontent dans la mise en scène fluide de Stanislas CHOLLAT. Shay ALON et Christopher DELARUE on créé des chansons et un univers musical d'une grande beauté.

Bon à savoir / Show in english :

Spectacle visible en anglais grâce à Theatre in Paris.

En bref : Dans le lot des comédies musicales de la saison Oliver TWIST est la très bonne surprise Créé dans la pure tradition anglo-saxonne tous les éléments sont au rendez-vous pour en faire une grande réussite qui séduit tous les publics. L'occasion de laisser éclater le talent du jeune Nicolas Motet qui mène avec brio une troupe talentueuse. Alors ne boudez pas votre plaisir et allez en famille à Gaveau découvrir cette très belle adaptation de l'oeuvre de Dickens.
3 oct. 2016
7/10
24 0
Oliver Twist est un musical sympathique mais un peu décevant.

J'en attendais beaucoup vues les bonnes critiques et la désertion du plus gros musical de ce début de saison (Mogador a été tout feu tout flammes trop vite à cause du Fantôme de l'Opéra). La trame est bien ficelée, un classique reste un classique, la mise en scène plutôt bien faite avec quelques effets originaux surtout pour la première chanson et cette multitude d'enfants créés par la vidéo projection.

Le gros bémol réside dans le son, comble pour une comédie musicale ! La salle n'étant pas faite pour accueillir ce type de spectacle, les musiciens se retrouvent cantonnés sur les côtés, sachant que les micros recouvrent le tout. Des ajustements sont à prévoir...

Les chansons sont sympas avec des textes entrainants mais malheureusement ne restent pas dans la tête. On ne ressort pas du spectacle avec l'envie de chanter ! Grande réussite pour le choix de l'acteur principal qui est à coup sur à suivre.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Musique
Talent des artistes
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor