Moins Deux

Moins Deux
De Samuel Benchetrit
Mis en scène par Samuel Benchetrit
Avec Guy Bedos
  • Guy Bedos
  • Manuel Durand
  • Audrey Looten
  • Philippe Magnan
  • Théâtre Hébertot
  • 78, boulevard des Batignolles
  • 75017 Paris
  • Rome (l.2)
Itinéraire
Billets de 14,00 à 48,00
Evénement plus programmé pour le moment

Deux hommes se réveillent dans une salle de réanimation.

Ils ne se connaissent que depuis quelques instants, mais ils ont cette idée folle de fuguer de l'hôpital pour entreprendre une promenade des plus insolites, ponctuée de péripéties toujours plus surprenantes...

 

Samuel Benchetrit est un auteur de 42 ans. Il a notamment écrit les films « Janis et John » et « J’ai toujours rêvé d’être un gangster ». Sa pièce de théâtre « Moins Deux » date de 2005.

Guy Bedos est un humoriste et acteur de 81 ans. Sa dernière apparition au théâtre était dans « Rideau ! » en 2011.

Philippe Magnan est un acteur de 67 ans. Au cinéma, il a interprété à deux reprises le rôle du président Mitterrand dans L'Affaire Farewell et Changer la vie. Sur les planches, vous l'avez peut être vu dans la pièce Le Placard (2014). 

 

554

La critique de la rédaction : 7.5/10. Faire rire de sujets aussi graves que la maladie, la mort, la stérilité, l'abandon d'un enfant, voilà le pari réussi de l'auteur. Cynique, pince sans rire, absurde mais aussi fine et profonde, l'écriture de Samuel Benchetrit mérite le détour.

Et puis, la vraie force de la pièce réside dans le pouvoir de ses deux acteurs principaux, naturels, simples, émouvants, drôles malgré eux.
Guy Bedos, désagréable à souhait et ronchon, trouve un rôle et un pyjama à sa mesure. Philippe Maignan, plus ahuri, plus gentil, est extra dans son rôle d’acolyte suiveur qui se révèle peu à peu. Le duo de clowns tristes fonctionne à merveille.
Les seconds rôles, qui jouent au moins trois rôles, ne sont pas en reste et tirent aussi leur épingle du jeu.

Dès le début, on a le sentiment que la pièce manque de rythme, on a envie que ça aille plus vite, que ça fuse, que ça s'emballe... Mais après tout, on fait face à deux hommes malades, âgés, auxquels on ne donne pas plus de quinze jours d'espérance de vie... Ils n'allaient pas nous courir un marathon. Alors on les suit, à leur rythme, et on profite, tranquillement.
De décors épurés en rencontres drolatiques, de répliques bien sentie en monologues tristes, l'histoire est presque secondaire. On les suivrait au bout du monde, ces deux-là, pourvu qu'ils se parlent encore, qu'ils nous racontent leurs vies. 

- "Moi j'ai un enfant mais je ne l'ai jamais connu".
- "Moi, j'ai deux enfants, mais ils ne sont pas de moi".
À leur façon de le dire, on sourit ou on rit avec la gêne de s'amuser d'une chose si horrible. Et c'est comme ça pendant une heure vingt. 
 
On ressort du théâtre avec le malaise d'avoir ri à des mots si graves, à des situations si tristes. Mais le plaisir d'avoir participé à cette étonnante échappée ramollie et décrépite prend le dessus.

C'est-à-dire que le dernier quart d'heure, tout en mise en abyme, est savoureux. 

On n'a pas éclaté de rire, on a souri. 
On n'a pas été entrainé dans un rythme endiablé, on a suivi le mouvement, tel le troisième vieil homme de la pièce. 
On a assisté à une tranche vie, une jolie tranche de vie et on emporte avec nous, un peu de ces deux vieux attachants.
Note rapide
7/10
pour 7 notes et 4 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
3 critiques
Note de 4 à 7
71%
1 critique
Note de 8 à 10
29%
Toutes les critiques
30 sept. 2015
5/10
223 0
Un ovni pour moi cette pièce !
Sur le papier tout est pour plaire : les acteurs, l'auteur, le thème.
Le résultat est étonnant.

Bedos parait étonné d'être là, il bredouille son texte et je soupçonne une oreillette de l'aider. Il semble par moment ne même pas savoir ce qu'on attend de lui, où il doit se placer.
Les deux autres comédiens sont parfaits mais semblent désabusés.
La jeune fille charmante, n'est pas à la hauteur des deux grands comédiens qu'elle accompagne. Ça casse le charme.

De longs moments de silence, de monologues navrants, de scènettes bizarres. On en est un peu gêné. La gêne en tout cas est palpable dans la salle, notamment au moment des applaudissements. Même les comédiens paraissent étonnés de ce qui leur arrive.

La fin est étrange, brutale et décalée.
J'aurais tellement aimé aimer, mais j'avoue que je me suis ennuyée.
J'espère que tout ça était dû au démarrage et qu'avec les représentations tout ça va se caler parce que sinon....
29 sept. 2015
7/10
397 0
Une jolie histoire, assez lente, assez douce, portée par Guy Bedos et Philippe Magnan. Ils jouent bien, sans jamais trop en faire.

Les pièces programmées à 19h n'ont pas la même prétention que les blockbusters de 21h. Cette pièce est toute simple. Elle nous fait passer un bon moment, sourire avec son humour fin, parfois absurde. Elle nous émeut aussi car ces deux vieux fuyant l'hôpital sont attachants. Nous sommes pendus à leurs lèvres quand ils nous racontent leur passé.
Les dialogues sont touchants, bien construits.
La mise en scène, bien qu'un peu statique, parvient à nous surprendre à plusieurs reprises.

Moins Deux m'a plu mais ne fera pas pour autant l'unanimité à cause de son manque de rythme qui provoque quelques bâillements.
23 sept. 2015
8/10
247 0
La vie, la mort, l'amour... On aurait pu croire le sujet un peu plombant pour une soirée théâtre, mais Samuel Benchetrit réussit à nous faire rire et sourire en parlant de sujets graves, mais avec légèreté.

Guy Bedos, bien que naturellement fatigué, et Philippe Magnan, sont incroyables dans leurs rôles de nouveaux copains seniors qui fuient l'hôpital et la maladie. L'histoire est vraiment émouvante, j'ai été touchée par les personnages dès les premières minutes de la pièce. Avec douceur et mélancolie, les scènes s'enchaînent ponctuées par du Chopin.

Côté mise en scène, rien d'exceptionnel ou de farfelus, mais les jeux de lumières et les quelques accessoires suffisent à être immergé dans l'univers des deux vieillards.
23 sept. 2015
6/10
260 0
Une légère déception sur une pièce qui, avec un pitch aussi intriguant et des comédiens aussi talentueux, aurait dû être la plus belle surprise de la rentrée.

Guy Bedos et Philippe Magnan sont incroyablement touchants et drôles. Les deux personnages se complètent bien et forment un parfait duo. L’histoire sur la fin de vie de ces « deux petits vieux » est émouvante et invite à réfléchir sur la vie, nos choix et la famille. Le choix du thème n’était pas évident à traiter mais cela a été une belle réussite malgré quelques bémols. Même si les deux personnages ont connus plusieurs péripéties, les longueurs se font trop souvent ressentir. L’histoire de fond manque de cohésion et de crédibilité. La fin, quant à elle est un peu trop abrupte (à mon sens !).

Pour résumer c’est une pièce sympathique et rigolote mais qui ne sera certainement pas l’incontournable de cette rentrée !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor