Matin et Soir

Matin et Soir
De Jon Fosse
Mis en scène par Jacques Lassalle
Avec Grétel Delattre
  • Grétel Delattre
  • Jean-Claude Frissung
  • Julien Bal
  • Cécile Bouillot
  • Rodolpho De Souza
  • Agnès Galan
  • Théâtre de la Tempête
  • Route du Champ-de-Manœuvre
  • 75012 Paris
  • Château de vincennes (l.1)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Jon Fosse nous permet d'assister à la naissance puis à la mort, 80 ans plus tard, de Johannes.

Matin : 1900. A l'aube d'une journée, Olaï, pêcheur en Norvège, est heureux... Son épouse, Marta, est en train de lui donner un fils. Il s'appellera Johannes.

Soir : 1980. Le vieux Johannes se réveille plus léger que d'habitude. Mais quel est le degré de réalité du monde qui l'entoure ?

Matin : Un matin de l'année 1900, Olaï, pêcheur de père en fils sur la petite île de Holmen en Norvège, est heureux. Quatorze ans après la naissance de Magda, leur fille, sa chère épouse Marta est en train de lui donner un fils. Il s'appellera Johannes comme son père à lui.
La sage-femme ne veut pas d'Olaï dans la chambre où Marta est en travail. Alors Olaï attend, assis sur une chaise, entre chambre et cuisine, inquiet, se sentant bêtement inutile, et, pour finir, comblé.

Soir : A l'aube d'une journée de l'automne 1980, le vieux Johannes se réveille plus léger, lui semble-t-il, que d'habitude.
Il s'habille, prend son petit déjeuner, se roule une cigarette, passe un instant dans la remise pour vérifier si tout est en ordre.
Il pense à Erna, son épouse morte il y a quelques temps déjà. Johannes, quant à lui, est en train de vivre la dernière journée de sa vie, mais il ne le sait pas encore.

 

Note rapide
7,3/10
pour 2 notes et 2 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
2 critiques
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Toutes les critiques
6 oct. 2014
7,5/10
149 0
La mise en scène est plutôt intelligente même si elle tire essentiellement les ficelles dictées par le texte, mais surtout les décors et costumes sont très travaillés, c'est appréciable pour ressentir l'univers si particulier de Jon Fosse.

Le texte est long, il faut s'y attendre. C'est nécessaire pour installer ce climat et ce questionnement, entre vivants et morts.
Jean-Claude Frissung est très juste, même s'il est parfois difficile de tenir et de faire vivre ce texte seul en scène il parvient à rester sincère à chaque instant, et dès qu'un partenaire (Peter ou leurs femmes respectives par exemple) entre en scène il se révèle touchant, nous offrant de très jolis échanges.

A découvrir
19 sept. 2014
7/10
104 0
Depuis plus de vingt ans, Jacques Lassalle entretient une profonde complicité avec l’univers de Jon Fosse.

Deux ans après un Fils épatant, porté par Catherine Hiegel et Michel Aumont, l’ancien administrateur du Français récidive avec Matin et soir, diptyque ressassant les obsessions fossiennes sous forme de saga scandinave. Teintée d’une ambiance fantastique savamment diluée, cette adaptation invite à s’interroger sur la transition ténue entre la vie et la mort, ce monde des limbes cher à Fosse. Malgré quelques longueurs plombantes (notamment à la fin), cette troublante méditation sur le deuil le passage dans l’au-delà séduit, tant par la mise en scène brumeuse et rigoureuse que par l’excellente direction d’acteurs de Lassalle.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor