Marlaguette

Marlaguette
  • Lucernaire
  • 53, rue Notre-Dame-des-Champs
  • 75006 Paris
  • Notre-Dame-des-Champs (l.12)
Itinéraire
Billets de 11,00 à 20,00
Evénement plus programmé pour le moment

Marlaguette, C’est l’histoire d’une petite fille débrouillarde qui n’a pas peur de se balader dans la forêt, et qui met au tapis le loup qui prétendait la manger. Mais Marlaguette a bon coeur et va prendre soin de la bête jusqu’à ce que le loup lui-même se prenne d’amitié pour la fillette.

Parviendra-t-elle à lui apprendre les bonnes manières, voire à le rendre... végétarien ?

 

Une mise en scène rythmée et pleine d’humour, et de superbes chansons originales interprétées en “live” (piano, guitare...) font de ce spectacle un divertissement familial à l’efficacité prouvée (500 représentations depuis sa création au Lucernaire). Un Petit Chaperon Rouge moderne, pour rire, frémir et s’émouvoir en chansons.

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
19 juil. 2018
8,5/10
19 0
Pauline Paris et Simon Bensa, mis en scène par Thierry Jahn, proposent aux têtes plus ou moins blondes une très jolie et très fine version du célèbre conte de Marie Colmont.

Un spectacle pour enfants qui fonctionne, c'est avant tout un spectacle dans lequel les protagonistes maîtrisent au plus haut point les trois principes fondamentaux du théâtre : la double-énonciation, la distanciation et la catharsis.

A cette condition, il est possible de tenir une salle de petits spectateurs, les plus exigeants qui soient.

Ici, c'est pleinement le cas !
Ici, durant presque une heure, on entend les mouches voler aux moments les plus intenses et les plus prégnants, et les gamins ne se privent pas de se manifester et de participer dès lors qu'ils sont sollicités.
C'est évidemment un signe qui ne trompe pas.

Une petite fille, Marlaguette, va vouloir devenir la grande copine d'un loup très méchant, ce qui évidemment ne va pas aller de soi.

La rencontre des deux personnages va être l'occasion d'éveiller bien des consciences citoyennes enfantines et, sans avoir l'air d'y toucher et à la façon de la pédagogie détournée, va aborder des sujets on ne peut plus graves et/ou complexes, tels que la mort, la souffrance, l'abandon, l'amitié.

D'autres thèmes vont également faire en sorte que les petits se posent sans s'en rendre forcément compte d'importantes questions : qu'est-ce que l'empathie, peut-on faire changer quelqu'un ? (le loup pourra-t-il devenir végan ?...), la fessée est-elle un acte pédagogique, j'en passe et non des moindres.

Après la présentation du personnage de Marlaguette et du loup, tout s'enchaîne comme dans un dessin animé de Chuck Jones, à la manière de Beep-Beep et le coyote .

Le metteur en scène a misé sur cette dimension cartoonesque, avec notamment une une poursuite infernale jubilatoire. (Avec au passage une jolie trouvaille video, mais je n'en dirai pas plus.)

Pauline Paris et Simon Bensa dépensent beaucoup d'énergie, ne ménageant ni leur peine ni leurs efforts.
Tout ceci est enlevé, alerté, plein de vie. Les petits réagissent au quart de tour.

Les adultes aussi, d'ailleurs.
A un moment donné du spectacle, le loup s'endort et se met à ronfler.
Et une dame devant moi de s'adresser à sa petite fille : « Tu vois, on dirait Papy ! »
La catharsis, vous dis-je !

Les deux comédiens sont également de très bons musiciens/chanteurs.
Elle à la guitare et au ukulélé, lui au piano et au métallophone nous interprètent de bien jolis textes, à la fois tendres, drôles et plein d'esprit.
Les paroles sont judicieusement basées sur des assonances de mêmes sons vocaliques (« ou » le loup voyou sur les genoux..., « esse » caresse, tendresse..., etc, etc).
Les mélodies sont délicates. (Je vous recommande notamment le Blues du loup ! )
Nous sommes bien loin des niaiseries qu'on entend ici, proposées aux enfants qu'on prend pour des êtres dénués d'intelligence.
Ici, on prend les mômes pour des personnes douées de raison.

Drôles également les scènes de repas végan, de la fessée, et des rencontres avec les deux autres personnages, eux-aussi joués par les mêmes comédiens.

Au final, l'heure passe beaucoup trop vite !
La mécanique du conte, chère à Vladimir Propp, fonctionne à merveille, ravissant petits et grands.
Car, voulez-vous que je vous dise, il est des spectacles qu'il serait dommage de laisser aux seuls enfants.
Marlaguette fait partie de ceux-là.
Moi, je me suis régalé !

C'est une vraie réussite pour tous les âges !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor