L'occupation, Romane Bohringer

L'occupation, Romane Bohringer
De Annie Ernaux
Mis en scène par Pierre Pradinas
Avec Romane Bohringer
  • Romane Bohringer
  • Théâtre de l'Œuvre
  • 55, rue de Clichy
  • 75009 Paris
  • Place de Clichy (l.2, l.13)
Itinéraire
Billets de 29,00 à 45,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Avec L’occupation, Annie Ernaux dresse l’éblouissant portrait d’une femme de quarante ans à travers un moment essentiel de sa vie amoureuse.

Cette femme se sépare de l’homme qui partageait sa vie depuis cinq ans. C’est elle qui le quitte, avec sans doute l’espoir de le retrouver un jour… Mais il s’éprend d’une autre dont il cache l’identité.

Tout connaître alors de sa rivale sans visage devient une obsession, et elle entre dans une passion jalouse qui occupe ses jours et envahit ses nuits…

Romane Bohringer nous entraîne avec le musicien Christophe « Disco Minck » dans la jalousie passionnée d’une femme amoureuse.

Note rapide
6,2/10
pour 4 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
25%
1 critique
Note de 4 à 7
25%
2 critiques
Note de 8 à 10
50%
Toutes les critiques
13 oct. 2018
8/10
11 0
Une femme quitte l’homme qu’elle aime. Quoi de plus banal, mais veut-elle une séparation pour mieux le reconquérir ?

Ils se retrouvent souvent, lui a rencontré une autre femme, mais ne veut pas donner le nom ni le prénom de cette dernière.

Ce sera alors, l’obsession, l’occupation. Elle fera tout pour trouver le nom de la personne qui partage la vie de « W ». A la limite de la folie furieuse, elle n’aura aucun repos, cherchera par croisements, par les quelques bribes de conversation. Il lui faut absolument trouver le nom de sa rivale !

Romane Bohringer interprète avec conviction le rôle de cette femme, le texte d’Annie Ernaux coule de source. Les intermèdes musicaux et les vidéos allègent ce récit obsédant.

Une belle performance d’actrice.
... Quelle magnifique première ! Un prenant et beau temps de théâtre à partir d’un captivant et beau texte, sublimés par une interprétation magistrale. Je recommande vivement.
29 sept. 2018
7,5/10
7 0
Une écriture simple mais directe d’Annie Ernaux que j’ai découverte il n’y a pas si longtemps et que j’affectionne… Romane Bohringer est là, toute seule ou presque sur scène, elle occupe l'espace et elle l'occupe bien. Une musique pas trop envahissante (celle de Christophe Minck, aussi sur scène, qui bidouille en direct) contrairement à la vidéo qui m’a semblé plutôt inutile.
Pourtant quelque chose m’a manqué pour être complètement emporté. J'avais une autre voix en tête quand j'avais lu le roman, moins légère.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor