Leurs enfants après eux

Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

L’été règne, les motos pétaradent et les mecs en survêt font des roues arrière. Nous sommes en 1992, quelque part dans l’Est de la France, plus précisément dans l’une de ses grandes vallées, autrefois riche des industries sidérurgiques et à présent abandonnée.    Anthony a quatorze ans, c’est un jeune homme plein de rage qui cherche sa voie dans cette France alors en déclin.

C’est une histoire qui concerne les adolescents et les parents, surtout les pères, et un lac autour duquel le récit se déroule. Nous sommes ici plongés dans une époque, celle qui sans le savoir va marquer les derniers jours de la classe ouvrière. Durant quatre étés, jusqu’à la Coupe du monde 98, nous allons suivre Anthony dans cet âge des possibles qui marque le début de sa vie dans un monde qui lui s’achève.

 

Au Théâtre du Peuple

40 RUE DU THÉÂTRE, 88540 BUSSANG

Note rapide
8/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
19 août 2021
8/10
1
Le roman de Nicolas Mathieu, lauréat du Goncourt 2018, est adapté par Simon Delétang dans le magnifique théâtre de Bussang pour cet été et c’est très fort !

Simon Delétang a eu un coup de cœur pour ce roman qui se déroule non loin du théâtre dans les années 90 : la région est alors victime de la crise de la sidérurgie et de nombreuses familles travaillent dans ce secteur, elles sont touchées de plein fouet.. La pièce s’attache à suivre le parcours des adolescents de ces familles sinistrées au cours de la décennie 90. Pour réussir ce pari, Simon Delétang a embarqué avec lui la 80ème promotion de l’ENSATT dont il est le parrain. Ils sont donc 13 jeunes diplômés sur scène pour nous faire vivre cette aventure.

Il s’agit d’une pièce chorale qui dresse le portrait d’un monde bien rude : le désenchantement d’une jeunesse issue d’un milieu très modeste.

Le texte est piquant et cru (oreilles sensibles s’abstenir) mais le dispositif imaginé par Simon Delétang permet à l’imaginaire de se représenter la réalité dépeinte selon son propre prisme de souvenirs : les narrateurs sont ‘sortis’ de l’action pendant que le reste de la troupe représente le poids du regard des autres, la pression sociale ou effectue des chorégraphies millimétrées.

La musique est extrêmement importante tout au long de la pièce et illustre parfaitement les années 90. Tout démarre par une scène d’anthologie où l’on croit se trouver en plein clip du groupe Nirvana, qui restera dans les mémoires.

La pièce dure 3h15 avec un entracte mais elle demeure cependant très fluide, on ne sent pas le temps passer. Les habitués du lieu attendent avec impatience la seconde partie de la pièce pour découvrir avec toujours le même ravissement le fond du théâtre qui s’ouvre sur la forêt vosgienne qui permet une fin en apothéose magnifique. A découvrir sans faute !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor