Lettres à Elise

Lettres à Elise
  • Théâtre l'Atalante
  • 10, place Charles Dullin
  • 75018 Paris
  • Anvers (l.2)
Itinéraire
Billets de 14,00 à 38,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Début août 1914, Jean Martin, l’instituteur d’un petit village auvergnat, doit partir à la guerre.

Il quitte son épouse, Élise, et leurs deux enfants, Camille et Arthur. Les choses commencent bien : il retrouve à la caserne les amis avec lesquels il a fait son service militaire.

A défaut d’enthousiasme, ils se réchauffent de camaraderie. Le soir, il adresse une première lettre à Élise. Elle lui répond. Et bientôt, à travers leurs courriers, se racontent leur histoire, le comique et le tragique des années de guerre, de l’amour à la révolte, du désespoir à la tendresse.

 

Note rapide
8/10
pour 2 notes et 2 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
2 critiques
Note de 8 à 10
100%
Toutes les critiques
27 mars 2018
8/10
11 0
Une approche très originale de ce sujet des conversations écrites, entre poilus abandonnés au Front et familles restées à l'arrière, dans ce très moche combat qui devait ne durer que quelques semaines. A la faveur d'une simple et efficace mise en scène, de quelques mélodies sur fond d'ccordéon, de dessins poétiques et naïfs, on est emporté, sans s'en apercevoir, du temps présent à cent ans en arrière.
A découvrir!
26 mars 2018
8/10
3 0
Un jeune homme feuillette un album de famille, des livres sur la Grande Guerre sont éparpillés près de lui. Un journal tombe de l’album, ce sont les lettres que Jean écrivait à sa femme Elise…

1914, Jean Martin, part à la guerre, il espère revenir au plus tôt, il est instituteur, marié et père de famille. Il retrouve ses copains de régiment à la caserne. Pour ne pas oublier, pour rester toujours en contact, pour survivre, il écrira quotidiennement à Elise, les histoires de camarades, les tranchées, mais aussi l’amitié et la rigolade parfois. Elise quant à elle, lui apprend qu’un troisième enfant va bientôt arriver… Il espère que ce sera une fille, au moins on ne l’enverra pas à la guerre !

Elise, lui parle du quotidien, de la survie, de l’égoïsme des uns, la vie continue et les femmes sont capables de reprendre les métiers tenus par les hommes. Quatre longues années, et enfin une permission !

Une belle histoire d’amour, petites histoires dans la grande Histoire, Lou Chauvain et Elie Triffault tiennent leurs rôles avec naturel.

Seul point négatif, le panneau qui sépare Elise dans sa campagne et Jean au Front. On ne distingue pas souvent la comédienne et l'acoustique n'est pas très bonne.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor