Les Carnets de Harry Haller

Les Carnets de Harry Haller
  • Théâtre du Roi René
  • 4, rue Grivolas
  • 84000 Avignon
Itinéraire
Billets à 12,00
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Un road movie passionnant dans une obscurité lumineuse.

Harry, écrivain en panne d'inspiration, fulmine dans son antre contre son existence sans but et l'absurdité de la vie. " À quoi bon ! ". Cette nuit-là, il se révolte contre son incapacité à vivre, prend son courage à deux mains, et s'extirpe enfin de chez lui.

Au loin la ville s'agite, les distractions nocturnes battent leur plein. Dans un parcours mi-réel mi-fantastique, Harry va se reconnecter au monde sensible... Tout n'est peut-être pas perdu ?

 

 

Note rapide
7,8/10
pour 2 notes et 2 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
50%
1 critique
Note de 8 à 10
50%
Toutes les critiques
18 mars 2020
8,5/10
16
Harry Haller ? c’est un “loup des steppes”, désabusé, rejetant la société bourgeoise dans laquelle il vit, mais dont il a du mal à se détacher. Il cherche la solitude mais il en souffre aussi. Lui aussi est confiné, mais il aime se décontracter dans la douceur d’un bain chaud, la lecture de son courrier, des journaux, il prend son temps… Assez de cette société vulgaire, pourquoi sortir !

Pourtant un soir, il se décide à aller prendre un verre à la brasserie du Casque d’Acier. En descendant l’escalier, il se surprend à apprécier cette propreté, cette odeur de savon et de térébenthine, il rejette le côté bourgeois,mais s’y sent bien.

Et le voilà dans la rue, il s’arrête à l’estaminet, où il retrouve des anciens, qui consommaient les mêmes choses, rien ne change… mais il goûte avec délectation un bon vin d’Alsace et une tranche de pain.

En ressortant, lui parvient une musique de jazz, lui qui n’aime que Mozart, la musique ancienne, il se surprend à écouter et prendre plaisir !

N’ayant jamais lu Hermann Hesse, je suis allée par curiosité voir ce seul en scène, je n’ai pas été déçue !

Le texte est fort, subtil, drôle et Frédéric Schmitt réalise une performance incroyable, un travail corporel, une gestuelle sous l’oeil avisé de Jean-Christophe Barbaud. Vous le retrouverez à Avignon en juillet !
14 févr. 2020
7/10
7
Le comédien déboutonne sa chemise, puis va s’asseoir au centre de la scène où se trouve juste un fauteuil et un pupitre. Il prend le livre et débute la lecture.

C’était juste pour nous emmener au plus proche de l’histoire car très vite l’ouvrage est posé. Il devient Harry, il devient un loup. Le plateau se transforme en petite chaumière réconfortante, en une nature immense et flamboyante, en des petites rues étriquées, en des bars louches, en une fête foraine… Il rase les murs, s’émerveille du ciel et va même s’asseoir dans le public sur un siège vide, devant lui-même spectateur d’un récit. Ces pérégrinations l’emmènent à se poser des questions sur le rôle de l’homme dans ce vaste monde et aussi face à cette solitude.

Peut-être est-ce la raison qu’il est plus confortable de se penser un loup qu'un homme? Le comédien laisse pendant 1h10 son identité d'homme pour prendre celui d'un personnage. Il incarne avec force, énergie et conviction ce Harry Haller. Même si parfois les transitions sont un peu brusque, la mise en scène de Jean-Christophe Barbaud se montre ingénieuse. En un rien de temps, on est plongé dans des ambiances différentes avec un jeu de lumière ou un petit accessoire. Tout dans la finesse, comme l'écriture ciselée d'Hermann Hesse. Un fil ténu se crée entre le comédien et le public qui reste captif et à l'écoute de ce qui va se passer.

En tout cas, l'intérêt est fort pour le public car après la fin de la représentation une envie titille, lire ou relire ce roman. Peut-être que l'homme urbain à besoin de renouer avec sa part animale?
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor