• Classique
  • Théâtre de la Bastille
  • Paris 11ème

Le Misanthrope (Th Bastille)

Le Misanthrope (Th Bastille)
De Molière
Mis en scène par Thibault Perrenoud
Avec Marc Arnaud
  • Marc Arnaud
  • Mathieu Boisliveau
  • Chloé Chevalier
  • Caroline Gonin
  • Éric Jakobiak
  • Guillaume Motte
  • Aurore Paris
  • Théâtre de la Bastille
  • 76, rue de la Roquette
  • 75011 Paris
  • Voltaire (l.9)
Itinéraire
Billets à 19,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

La misanthropie nous guette. Dans un monde où nous sommes de plus en plus témoins de l'iniquité humaine, la pièce de Molière résonne terriblement dans nos consciences.


Il n'est pas étonnant qu'une jeune compagnie s'en empare. Quelles sont ici ses intentions et ses envies ? Grâce à un ton vif et une adresse directe, donner de la clarté et de l'impact aux situations. De la belle langue du XVIIè laisser jaillir des mots du langage courant comme des détonateurs. Mais surtout revenir à l'histoire quotidienne des protagonistes. Le metteur en scène Thibault Perrenoud et sa dramaturge Alice Zeniter mettent en relief la complexité des caractères et veulent déceler ce qui se cache derrière le discours de chacun.

Quelle est la faille d'Alceste ? Célimène est-elle vraiment une coquette... ? Placé de part et d'autre de la scène, le public joue son rôle d'observateur critique et vit l'action dramatique comme un morceau de vie...

 

Note rapide
4,5/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
1 critique
28 nov. 2014
4,5/10
123 0
À force de vouloir actualiser à tout prix des « classiques », l’essence même de la pièce se dilue sous des artifices souvent inutiles et outrés.

Voici l’écueil que n’a pas su éviter Thibault Perrenoud dans sa version du Misanthrope au Théâtre de la Bastille. La profonde vérité des propos de Molière s’avère suffisamment atemporelle pour éviter cette modernisation beaucoup trop appuyée. Cédant aux sirènes du syndrome « djeuns » de la mise en scène avec tous ses tics énervants, le membre de la compagnie Kobal’t vacille à canaliser une énergie parfois trop hystérique et pas assez subtile.

Pourtant, la distribution emporte l’adhésion et certaines idées intelligentes de transposition sont pour le coup justifiées dramaturgiquement.

Résultat : un Misanthrope en demi-teinte, aux intentions louables mais à la réalisation laborieuse, trop bulldozer pour pleinement satisfaire. À vous de voir…
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor