top5 (5)

Le Canard à l’orange

Le Canard à l’orange
De William Douglas Home
Mis en scène par Nicolas Briançon
Avec Nicolas Briançon
  • Nicolas Briançon
  • François Vincentelli
  • Anne Charrier
  • Théâtre de la Michodière
  • 4 bis, rue de La Michodière
  • 75002 Paris
  • Opéra (l.3, l.7, l.8, RER A)
Itinéraire
Billets de 18,00 à 46,00
À l'affiche du :
22 janvier 2019 au 30 juin 2019
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 15:30
    • 16:30
    • 20:30
Achat de Tickets

La fidélité n'est pas la principale qualité de la petite star Hugh Preston. Cet animateur télé marié depuis une quinzaine d'années à Liz, la trompe dès que l'occasion se présente.

Quand un vendredi soir, Hugh apprend que sa femme a un amant, c'est l'arroseur arrosé. Celle-ci n'a d'autre choix que de lui avouer sa liaison avec un homme avec qui elle compte partir dès le dimanche matin.

L'original Hugh offre à sa femme de prendre les torts à sa charge et de se faire prendre en flagrant délit d’adultère au domicile conjugal avec sa secrétaire. Il invite aussi l’amant à passer le week-end à la maison.

Voici donc Liz (la femme), Hugh (le mari), John (l’amant), Patricia (la secrétaire de Hugh), plus Mme Grey (la gouvernante) et un canard récalcitrant, réunis pour un week-end au cours duquel Hugh, en joueur d’échecs qu’il est, va tout faire pour reconquérir sa reine.

 

Après avoir mis en scène une adaptation de la série TV Hard sur l'industrie du porno, Nicolas Briançon signe la mise en scène d'un boulevard : Le Canard à l'Orange.

En 2018, François Vincentelli jouait déjà dans Hard. Quant à elle, Anne Charrier avait un rôle dans l'adaptation littéraire En Attendant Bojangles.

65

La critique de la rédaction : 8.5/10. Un régal !

Cette comédie est notre premier coup de coeur de 2019. Pourtant, nous sommes parfois lassés des histoires d’adultères et des nombreux boulevards.

Ce canard à l’orange est décalé, rythmé, bien écrit. C’est un plaisir d’écouter et de rire aux innombrables traits d’humour.

Les acteurs sont très bons, avec deux personnages masculins exceptionnels : Nicolas Briançon en bavard ayant toujours le bon goût de surprendre son auditoire et François Vincentelli en grand idiot avec un accent belge, pas surjoué, ce qui est un exploit au théâtre.

C’est réjouissant... Un bon texte, brillamment interprété dans un joli décor.

À ne pas manquer !

 

Note rapide
8,0/10
31 pour 31 notes et 26 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
6 critiques
Note de 4 à 7
23%
20 critiques
Note de 8 à 10
77%
Toutes les critiques
20 avr. 2019
7,5/10
3 0
Une bonne bouteille qu'on aurait ressorti de la cave !

Pas un grand cru, mais un millésime sympathique ...
Frais et léger, il se laisse boire comme on dit.

D'excellents comédiens, une certaine finesse, un dénouement inattendu et en plus on échappe au dindon et à la farce.
Pas assez pour des Molières, mais suffisant pour une bonne soirée.
17 avr. 2019
7/10
0 0
Sympathique et sans prétention, une pièce où l'on rigole bien.

Les acteurs sont excellents et surjouent pile comme il faut.
14 avr. 2019
9/10
1 0
Superbe pièce, d'entrée annoncée comme une comédie de boulevard, le niveau des comédiens, la qualité des décors rendent l'ensemble vraiment excellent.

Les premières minutes peuvent annoncer une intrigue assez "commune", mais rapidement, on se laisse très vite surprendre et voyager par l'aspect loufoque mais très bien écrit de l'ensemble de l'avancée narrative.

Chaque comédien présente une caractéristique très forte et très bien mise en avant, allez-y sans hésiter !
13 avr. 2019
7/10
2 0
J’attendais beaucoup de cette pièce, forte de ses 7 nominations aux Molières. Et je reste un peu sur ma faim. De façon objective, c’est très réussi sur scène : les comédiens jouent vraiment très bien – mention spéciale pour Nicolas Briançon que j’ai trouvé particulièrement juste- et les décors sont beaux et nous plongent bien dans l’ambiance.

Mais je n’ai pas vraiment ressenti d’émotion, je n’ai pas « vibré » en regardant « Le canard à l’orange ».
Il y a dans cette pièce une atmosphère un peu surannée, un côté vintage, qui a son charme mais qui m’a laissé un peu de marbre.

Pourtant cette pièce semblait faire l’unanimité dans la salle. N’hésitez pas à y aller si vous aimez les pièces de vaudeville (sans portes qui claquent), si vous êtes nostalgique de l’émission « Au théâtre ce soir » et si vous aimez les bons mots.
Je crois qu’il m’a simplement manqué ce « tout petit supplément d’âme, cette petite flamme… ».
Un chouette spectacle mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.
27 mars 2019
8,5/10
3 0
Les dialogues tirés au cordeau, plein d’esprit et d’humour, sont au service de comédiens géniaux menés par un Nicolas Briançon hilarant en mari fantasque qui mène la danse.

Les deux heures défilent sans temps mort et on quitte les acteurs à regret, un pur régal !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor