Le Bavard

Le Bavard
De Louis-René des Forêts
Mis en scène par Michel Dumoulin
Avec Niels Adjiman
  • Niels Adjiman
  • Robert Plagnol
  • Lucernaire
  • 53, rue Notre-Dame-des-Champs
  • 75006 Paris
  • Notre-Dame-des-Champs (l.12)
Itinéraire
Billets de 12,50 à 27,50
Evénement plus programmé pour le moment

Examinons de près cet homme. Qu'il éprouve le besoin de parler et pourtant qu'il n'ait rien à dire voilà qui mérite réflexion.

Théâtral, le monologue du bavard l'est explicitement. L'orateur parle lui-même de son "public", utilise des verbes comme "proclamer" ou des tics de conférencier. La parole se prend pour objet: elle est sa propre scène.


Le narrateur se compare à un bonimenteur, un artiste de foire. Il dramatise constamment son récit, parlant de la "scène suivante", orchestre les nombreux coups de théâtre de ses aventures en restreignant son point de vue à celui du héros. Texte ou tréteau, la parole est en représentation.

 

Note rapide
6,5/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
1 critique
12 sept. 2014
6,5/10
137 0
En adaptant Le Bavard de Louis-René des Forêts, Michel Dumoulin met en exergue la dimension théâtrale de ce monologue sur la fascination de la parole.

Discours cathartique et exigeant, langue ardue et poétique, cette dramatisation d’un récit parfois bien verbeux étourdit et peut apparaître hermétique. Expérience mystérieuse, ce texte repose sur les épaules d’un Robert Plagnol tout à fait saisissant, entre assurance désarmante, perplexité troublante et folie de la phrase.

À découvrir au Lucernaire.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor