Le baiser comme une première chute

Le baiser comme une première chute
  • Théâtre Gérard Philipe
  • 59, boulevard Jules-Guesde
  • 93200 Saint-Denis
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Gervaise est un joli bout de femme, travailleuse, endurante, généreuse. Elle rencontre Coupeau, zingueur de son métier, qui lui fait une cour assidue. La blanchisseuse et l’ouvrier se mettent en ménage, le bonheur conjugal s’accompagnant d’une ascension sociale fulgurante.

La petite Nana vient au monde, redoublant le désir de réussite du couple. Mais un jour, tout bascule…
L’adaptation au plateau suit le récit de Zola, du premier baiser à la chute, inévitable.

Deux comédiens et une musicienne plongent dans l’intimité des personnages. Qu’ils soient assis devant un festin ou qu’ils roulent sous la table, ils donnent à voir un quotidien rythmé de joies simples ou d’immenses peines, qui se lisent dans les corps, dans la gestuelle autant que dans les répliques incisives ou légères. Anne Barbot met en scène la lente descente aux enfers des protagonistes, confrontant leurs forces et leurs faiblesses, décortiquant leurs accomplissements et leurs échecs, depuis les prémices d’un amour naissant jusqu’à l’anéantissement de la famille.

Le spectacle interroge la réalité de la condition ouvrière et les mécanismes sociaux qui broient l’humain, dans une relation directe et intime avec le public. Les frontières entre acteurs, personnages et spectateurs sont brouillées, tous sont précipités dans cette chute vertigineuse et inexorable jusqu’aux tréfonds de l’âme humaine.

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
6 déc. 2021
8,5/10
0
Éloquent, Émouvant, Dynamique.

Après Humiliés et offensés de Dostoïevski que j’avais eu le grand plaisir d’applaudir en 2019 au festival d’Avignon, Anne bardot nous enchante par cette adaptation de l’assommoir d’Emile Zola.
Photo-simon-gosselin-

Gervaise quittée par Lantier père de ses enfants (Claude et Etienne), toujours pleine de courage et travailleuse, se consacre à son métier de blanchisseuse et à son jeune fils Etienne.

Coupeau ouvrier Zingueur tombe fou amoureux d' elle et la séduit.



Sur le plateau, Gervaise nous conte ses remontrances contre les hommes, elle nous prend à partie. Un spectateur se lève, la questionne, lui donner plus ou moins raison et surtout essaye de la séduire…

Est-ce Coupeau ?

Nous suivrons Gervaise et Coupeau du premier baiser à leur descente en enfer quelques années plus tard.

Ils traversent des années de bonheur avec la naissance de Nana et la réussite sociale mais le destin en à voulu autrement...

Ce roman d’Emile Zola publié en feuilleton dès 1876 est toujours très actuel, il nous parle de la lutte des femmes et de leur émancipation, du ravage du chômage et de l’alcoolisme.

Anne bardot fait ressortir avec adresse les forces et les faiblesses de chacun des protagonistes Gervaise, Coupeau mais aussi Nana leur fille.

Elle analyse avec finesse et sensibilité chaque personnage et les met en jeu dans une mise en scène habillement orchestrée.

Leurs joies, leurs faiblesses, leurs détresses, leurs anéantissements explosent de par leurs déplacements, leurs gestuelles, leurs tanents mais aussi par l’intensité des éclairages et de la musique.
Photo-simon-gosselin-

L’appartement-blanchisserie rangé et bien ordonné va petit à petit se transformer en champs de bataille….

C’est une merveilleuse idée d’avoir concentré la pièce sur ces trois personnages riches en émotions.

Anne bardot interprète avec grande justesse et délicatesse Gervaise, elle nous émeut et nous réjouit.

Benoit Dallongeville est un bouleversant Coupeau que l’on adore puis que l'on bannit.

Minouche Nihn Briot joue une Nana très contemporaine qui nous séduit de par son jeu, sa voix et ses talents de musicienne.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor