La Pietra del Paragone

La Pietra del Paragone
De Gioachino Rossini
Mis en scène par Giorgio Barberio Corsetti, Pierrick Sorin
  • Théâtre du Châtelet
  • 1, place du Châtelet
  • 75001 Paris
  • Châtelet ( l 1,4,7,12,14)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Soupçonnant les amoureuses et les courtisans qui l’entourent de n’en vouloir qu’à sa fortune, le riche et beau comte Asdrubale décide de mettre leurs sentiments à l’épreuve. il élabore donc un stratagème : la « pierre de touche » (pietra del paragone). S’ensuit une cascade de rebondissements et travestissements en tous genres qui ne sont pas sans évoquer Marivaux ou le Così fan tutte de Mozart.

La partition déborde d’énergie, dans des pages instrumentales et chorales d’une rare virtuosité. La Pietra del paragone, créée en 1812 à la Scala de Milan, allait lancer la carrière d’un Rossini tout juste âgé de vingt ans. C’est cette fraîcheur et le côté loufoque de l’intrigue que l’on retrouve dans la mise en scène de Giorgio Barberio Corsetti où les vidéo-incrustations virtuoses et malicieuses de Pierrick Sorin servaient pour la première fois de décors d’opéra. « Une pierre de touche qui fait mouche », pouvait-on lire dans Télérama lors de la création de cette production en 2007.

 

Note rapide
9/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
21 janv. 2014
9/10
140 0
Sept ans après sa création, La Pietra del Paragone revient avec panache au Châtelet. Une occasion en or de redécouvrir cet opéra-bouffe composé par un jeune Rossini, tout juste âgé de vingt ans, avec une délectation palpable.
On retrouve à la mise en scène le déjanté Giorgio Barberio Corsetti (à qui l'on doit la géniale adaptation d'Un Chapeau de paille d'Italie avec Pierre Niney et qu'on retrouvera cet été à Avignon dans la Cour d'honneur pour Le Prince de Hombourg de Kleist) et le virtuose de la vidéo Pierrick Sorin. Les deux artistes signent une virée psychédélique pop narrant les affres d'un Comte fortuné désespéré par les femmes, le tout dans une ambiance légère et folle totalement addictive. Ce « melodramma gioccoso » achèvera à coup sûr de persuader les réfractaires à l'opéra.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Musique
Talent des artistes
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor