La Déplacée

La Déplacée
  • Théâtre du Soleil
  • Route du Champ-de-Manœuvre
  • 75012 Paris
  • Château de vincennes (l.1)
Itinéraire
Billets de 11,00 à 30,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Tragi-comédie politique de Heiner Müller, interdite par la RDA le jour même de sa création en 1961 et jamais jouée en France.

Cette tragi-comédie politique que Heiner Müller écrit dès la fin des années 50, met au jour, de l'intérieur, les écueils d'un socialisme qui a échoué à l'endroit où il était porteur d'espoir : l'émancipation des peuples.


Cette pièce a été interdite par la RDA, "l'Etat-des-Ouvriers-et-Paysans", le jour même de sa création. Cette condamnation était le signe avant coureur du désastre qui s'en est suivi. Tant que l'on ne pensera pas l'in-pensé du socialisme, les idées progressistes continueront d'être reléguées dans les poubelles de l'histoire. Présenter La Déplacée ou la vie à la Campagne près de 100 ans après la révolution d'Octobre, c'est proposer de réfléchir à cet échec du socialisme et tenter de reconquérir la faculté de rêver et d'inventer une issue au monde sinistre et dangereux qui se dessine. 

La pièce :
Nous sommes en 1949. L'Allemagne est détruite, exsangue, déconsidérée et divisée en 4 zones d'occupation. La RDA quant à elle, est sous occupation soviétique.Près du tiers des Allemands de l'Est sont des réfugiés chassés de Prusse Orientale par l'Armée Rouge : on les appelle des "personnes déplacées".

Les Junkers, hobereaux prussiens, qui possédent à eux seuls 3,3 milliards d'hectares de terre, soit la moitié de la surface cultivable du pays, ont fui à l'Ouest dès 43, après la défaite de l'armée nazie à Stalingrad. Leurs terres sont redistribuées dès 1945 en parcelles de 5 ha aux " sans terre ", journaliers surexploités qui vivaient il y a quelques mois encore sous leur joug.

Mais il est impossible de vivre décemment avec 5 ha de champ de patates ou de betteraves et, ici comme ailleurs, l'heure est à la mécanisation agricole. Le but non avoué de l'État est donc de réunir ces terres pour les collectiviser. Cette collectivisation forcée suscitera une résistance violente de la part des paysans. On ne touche pas impunément à la propriété privée de la terre...

 

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
Heiner Muller nous plonge en 1950, en pleine réforme agraire de la R.D.A. avec cette pièce politique aux propos acerbes qui fut jouée puis aussitôt interdite, le lendemain de la première. Cette interdiction lui vaudra une exclusion des milieux littéraires et théâtraux du pays aux arcanes implacables et muets. Il lui faudra l’humiliation de la publication d’une autocritique pour pouvoir continuer de travailler.

C’est en effet un brulot que ce texte dénonçant le sort des paysans notamment celui des allemands chassés de la Prusse Orientale, les bien-nommés « déplacés ».

Obligés de cultiver les 5 hectares distribués à chacun, sans outils modernes suffisants, les paysans se révoltent et se confrontent à l’échec cuisant du socialisme naissant, porteur de l’espoir d’une vaine émancipation. Ils découvrent les engrenages aux dents d’acier d'un régime autoritaire distillant les sourdes violences de la censure. La pièce raconte tout cela et plus encore.

Dans une dramaturgie riche et soutenue, nous assistons aux abus du pouvoir que le savoir ne contient pas et que seul l’argent domine. Le désespoir et la peur nourrissent la haine, la délation et la corruption. Les paysans vivent dans le malheur brutal et irrévocable qu’entraîne ce « bonheur du peuple malgré lui ».
La mise en scène de Bernard Bloch (qui a écrit l’adaptation) choisit le dépouillement du plateau et nous donne à entendre et à voir la pièce dans une forme d’agora nous conduisant à nous sentir concernés, au plus près des comédiens.

L’interprétation est assurée par une jeune troupe dynamique et convaincante, servant le texte avec la sincérité et la violence nécessaires.

Ce spectacle nous offre à vivre et à réfléchir sur un moment d’Histoire intense et captivant. Du beau théâtre, un travail superbe.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor