La Bible, vaste entreprise

La Bible, vaste entreprise
  • Théâtre de la Bastille
  • 76, rue de la Roquette
  • 75011 Paris
  • Voltaire (l.9)
Itinéraire
Billets de 12,00 à 32,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Après Vivipares (posthume), brève histoire de l'humanité présenté en 2016 au Théâtre de la Bastille, nous retrouvons Céline Champinot et son équipe féminine : un second round sur la même lancée, une suite attendue. 

S’inspirant très librement de la Bible, elle met en scène cinq jeunes scouts à la sortie du catéchisme, indignées contre le Ciel.

À la fois trop haut et trop vide, cet ami traître n’entend plus se soucier de la catastrophe annoncée que nous sommes devenus : des petits colons possesseurs de la nature.

D’une verticalité toute spirituelle et politique, l'écriture de Céline Champinot fait jouer, crier et chanter haut le verbe. Son univers à la poésie foutraque se traduit sur scène par tout un tas d'objets et d'idées, un terrain de jeu ludique pour mieux faire entendre la multiplication des sens de cette histoire de fin d'un monde.

Note rapide
6,5/10
pour 2 notes et 2 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
50%
1 critique
Note de 8 à 10
50%
Toutes les critiques
22 nov. 2018
8/10
1 0
Céline Champinot et le groupe La Galerie savent occuper un espace. Pour leur précédente pièce, la salle du haut du théâtre de la Bastille avait été repeinte en couleurs vives. Cette fois-ci, nous pénétrons dans un centre omnisports.

Leur nouveau spectacle est dans la lignée de « Vivipares (posthume), brève histoire de l’humanité ». Et les qualités relevées il y a deux ans sont toujours présentes : un quintet d’actrices au diapason et à l’énergie folle (Louise Belmas est « remplacée » par Claire Rappin (jolie découverte) et nous retrouvons avec plaisir le reste du groupe), l’énorme travail vocal autour du texte (on en ressent d’autant plus l’implication du groupe, rien n’est laissé au hasard, tout est orchestré), l’inventivité des décors, l’ingénieuse utilisation des accessoires, des jolis (et drôles) intermèdes musicaux (concoctés par la metteure en scène elle-même, en collaboration avec la pianiste inclassable Eve Risser (qu’on pourra voir le 15 décembre au Nouveau Théâtre de Montreuil)) et l’écriture de Céline Champinot, profonde, poétique et ludique, qui, je trouve, a gagné en puissance.

Malheureusement, on retrouve un défaut déjà présent dans « Vivipares… », un certain trop-plein. Il est difficile de suivre et d’entendre ce texte dans son intégralité, tellement il y a de choses à appréhender et aussi parce qu’il manque parfois de variations dans l’oralité : tout ou presque est au même niveau sonore, à la même vitesse. L’univers du groupe est foisonnant, certes, mais surtout touffu.

Mais l’humour, l’investissement des comédiennes et les mots de Céline Champinot donnent envie de continuer à les suivre dans un prochain épisode…
Alors ?
C'EST UN SPECTACLE OÙ IL FAUT AVOIR LES OREILLES SOLiiiiiiiDES. Les comédiennes hurlent leur texte et cassent la monotonie à fort volume par des tonalités aiguës. Disons-le franchement : ça passe ou ça casse.

L'idée de reprendre littéralement la Bible pour en faire un pamphlet sur l'écologie, le droit des femmes à maîtriser leur corps ou encore les risques liés au transhumanisme, disons-le encore clairement : ça passe ou ça casse. Entre terre et ciel, la pièce utilise la trame d'un texte sacré pour faire de la politique. Le spectacle propose les prémisses de la contestation des scouts ou leur envie de construire une utopie. 1h45, c'est court pour traiter de ces vastes sujets mais long dans une mise en scène qui épuise le spectateur. Visuellement, c'est un joyeux bordel organisé où l'on hésite entre la salle de jeu et le gymnase scolaire. Quelques chants offrent un peu de repos bien accueilli. Dieu merci, le jeu des comédiennes est remarquable. Elles endossent avec aisance plusieurs personnages sans jamais délaisser le ton sarcastique.

C'est complètement barré et si le public ne s'y attendait pas, il a dû porter sa croix.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor